#115 - Du 10 f´┐Żvrier au 01 mars 2009

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Un buzz pour rien (ou pas grand chose)  
  C'est le Printemps ! (rires)  
  Un ruban pour J.K. Rowling  
  Orgueil, pr´┐Żjug´┐Żs et Zombies  
  Bruno de Cessole obtient deux magots  
  L'´┐Żcrivain am´┐Żricain John Updike est mort  
  Marcel Schneider est mort  
  Rambaud jug´┐Ż incorrect  
  Des citrons pour Orange ?  
  Mort d'Harold Pinter  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Il est libre, Kurt...

L´┐Żinstant est un peu ovni : Christophe Paviot, c´┐Żest un look, un univers, et une vraie attitude´┐Ż Son dernier roman, Cass´┐Ż, reprend le mythe de Kurt Cobain : un pari risqu´┐Ż, mais r´┐Żussi ! Dans l'antre de l´┐ŻOgre ´┐Ż plumes, notre auteur exprime un vent de libert´┐Ż peu banal. Un peu comme Kurt´┐Ż

Allez, un brin d´┐Żhumour : on le remercie de s´┐Ż´┐Żtre d´┐Żplac´┐Ż pour nous, car il y a quelques temps, Christophe avait pos´┐Ż un lapin ´┐Ż Nicolas Rey sur Radio Nova ! Notre auteur se souvient : ´┐Ż C´┐Ż´┐Żtait pour une premi´┐Żre ´┐Żmission de radio´┐Ż Le fait est que je ne me suis jamais senti auteur ou ´┐Żcrivain : aujourd´┐Żhui encore, j´┐Żai vraiment du mal, je trouve ´┐Ża disproportionn´┐Ż ! Je trouvais ´┐Ża ´┐Żnorme de venir parler, moi, ´┐Ż la radio. Je n´┐Żai m´┐Żme pas le bac, je ne suis dipl´┐Żm´┐Ż de rien, sauf du permis de conduire. D´┐Żailleurs, je ne dis jamais ´┐Ż livre ´┐Ż, je dis ´┐Ż bouquin ´┐Ż´┐Ż Tant pis si ´┐Ża heurte certaines personnes. ´┐Ż
Complex´┐Ż, Christophe Paviot ? Que nenni ! Notre auteur est anim´┐Ż, volubile, d´┐Żune jeunesse ´┐Żpatante. On serait presque d´┐Żconcert´┐Ż devant autant de d´┐Żcontraction ! Dans son dernier ´┐Ż bouquin ´┐Ż, Cass´┐Ż, Kurt Cobain est au centre de tout. Mais Christophe a beau ´┐Żtre fan de Nirvana, on est loin de l´┐Żhagiographie : le roman est respectueux, original, tout en ´┐Żtant fid´┐Żle ´┐Ż l´┐Żunivers presque intouchable de la rock star´┐Ż

Punk is not dead

Une question peut alors se poser : pourquoi un roman sur Kurt Cobain, la superstar adul´┐Że et mille fois racont´┐Że ? Pourquoi un livre sur une vie et une mort annonc´┐Żes, et sur un succ´┐Żs aussi connu du grand public ? ´┐Ż C´┐Ż´┐Żtait une commande de Na´┐Żve, et je cherchais l´┐Żid´┐Że´┐Ż Il fallait trouver une id´┐Że : ce qui est un peu mon m´┐Żtier, puisque je fais de la pub. Et puis je suis parti du principe que le succ´┐Żs, ´┐Ża tient ´┐Ż quasiment rien : voire ´┐Ż rien du tout. Il est tr´┐Żs facile de passer ´┐Ż c´┐Żt´┐Ż d´┐Żun succ´┐Żs mondial´┐Ż Alors j´┐Żai essay´┐Ż de rester fid´┐Żle ´┐Ż l´┐Żimage de Cobain, du moins ´┐Ż celle qui r´┐Żside dans l´┐Żinconscient collectif. Peut-´┐Żtre que tout est faux, d´┐Żailleurs, dans la r´┐Żalit´┐Ż, et que mon raisonnement sur lui est erron´┐Ż : peut-´┐Żtre avait-il plus d´┐Żhumour, par exemple´┐Ż Moi, je me suis attach´┐Ż ´┐Ż l´┐Żimagerie g´┐Żn´┐Żrale qu´┐Żon peut avoir de lui. ´┐Ż

Cass´┐Ż Ne vous m´┐Żprenez pas, on est loin des hurlements de Nolwenn Leroy. A dire vrai, on est en plein dans la voix ´┐Żraill´┐Że de Cobain, le chanteur aux pulls miteux qui s´┐Żaffichait sur sc´┐Żne d´┐Żfonc´┐Ż, haineux, timide ou travesti´┐Ż Pour Christophe, le titre ´┐Żtait avant tout un rappel des initiales de la star d´┐Żchue : K. C. Et, ´┐Ż dire vrai, on n´┐Ży avait m´┐Żme pas pens´┐Ż ! ´┐Ż Je trouvais que le titre correspondait ´┐Ż son ´┐Żtat´┐Ż M´┐Żme dans son succ´┐Żs, il ´┐Żtait cass´┐Ż. Moi, je suis un vrai vieux fan : j´┐Żai vu Nirvana aux Transmusicales de Rennes, le 7 d´┐Żcembre 91, et la date est grav´┐Że. Quand le groupe est entr´┐Ż dans la salle, tout le monde s´┐Żest prit comme une d´┐Żflagration dans la gueule : et j´┐Żai jamais vu une salle qui sautait aussi haut ! Les gars s´┐Żenvolaient litt´┐Żralement, dans tous les sens´┐Ż ´┐Ż
C´┐Żest un fait, Christophe en conna´┐Żt un rayon : ´┐Ż 40 ans, il en para´┐Żt 20 mais sait tout du punk, de cette ´┐Ż invention ´┐Ż un peu incertaine qu´┐Żest le grunge, et des ann´┐Żes 90´┐Ż Mais surtout, il en conna´┐Żt un rayon sur Kurt. Kurt l´┐Żhypersensible, Kurt l´┐Żic´┐Żne triste d´┐Żune g´┐Żn´┐Żration cheveux longs´┐Ż

In utero

Dans Cass´┐Ż, Kurt nous est aussi ´┐Żtranger qu´┐Żil nous semble familier. Un contraste que Christophe Paviot a savamment travaill´┐Ż, comme s´┐Żil cherchait ´┐Ż r´┐Żunir les contraires : le beau et le laid, le c´┐Żl´┐Żbre et l'intime, l´┐Żint´┐Żrieur et l´┐Żext´┐Żrieur... ´┐ŻQuand je me mets ´┐Ż travailler sur un texte, j´┐Żessaie toujours de vivre une autre vie que la mienne, qui est un peu banale. Je cherche ´┐Ż r´┐Żver ! A m´┐Żexpulser de mon corps, de ma t´┐Żte´┐Ż Est-ce que j´┐Żai des points communs avec Cobain ? Je ne pense pas´┐Ż J´┐Żadore sa musique. Comme lui, je suis tr´┐Żs attach´┐Ż au corps, aux corps glaireux, ´┐Ż la liqueur du corps, aux ´┐Ż humeurs ´┐Ż comme on dit. C´┐Żest tout ´┐Ża qui m´┐Żint´┐Żresse. Je suis un mec violent : mais plus par les mots´┐Ż Ce sont mes textes qui sont violents. ´┐Ż Une violence omnipr´┐Żsente dans le roman, certes, mais une violence contenue, aussi : laquelle est att´┐Żnu´┐Że par un humour et une spiritualit´┐Ż de tous les instants.

Kurt in utero, Kurt in corpore : c´┐Żest Kurt vu de l´┐Żint´┐Żrieur´┐Ż A la lecture de ce nouveau roman de Christophe Paviot, on est sans cesse confront´┐Ż ´┐Ż la salet´┐Ż, ´┐Ż l´┐Żimagerie grunge, et en m´┐Żme temps, ´┐Ż une po´┐Żsie d´┐Żbordante. Le roman ´┐Żtant ´┐Żcrit sur le mode du ´┐Ż je ´┐Ż, celui de Kurt lui-m´┐Żme, on se sent spectateur d´┐Żune vie d´┐Żfaite, barbouill´┐Że : le d´┐Żfi ´┐Żtait-il, justement, de m´┐Żler la po´┐Żsie et le trash ? ´┐Ż J´┐Żai une ´┐Żcriture hyperclassique : chez moi, il y a des rimes internes´┐Ż Y a aussi des collages : un truc crade avant, un truc tr´┐Żs l´┐Żger apr´┐Żs. Quand j´┐Ż´┐Żcris, je cherche la libert´┐Ż, et j´┐Żexplore un r´┐Żle : je fais monter l´┐Żenvie, la rage, et j´┐Żouvre les vannes´┐Ż ´┐Ż On l´┐Żaura compris : pour Christophe Paviot, il est avant tout question de sortir de soi. ´┐Ż Ce que j´┐Żaime, c´┐Żest cr´┐Żer des petites id´┐Żes philosophiques. Des petites incongruit´┐Żs. Comme dans mon roman Blonde abrasive, o´┐Ż le narrateur dit : ´┐Ż Ce matin, j´┐Żai sci´┐Ż une mouette ´┐Ż´┐Ż Ce sont des petites images d´┐Żcal´┐Żes que je recherche, des petits trucs frais. Des situations rigolotes, ´┐Żtranges ou tristes. Oui, c´┐Żest de la po´┐Żsie... ´┐Ż Une po´┐Żsie qui ´┐Żclabousse le sordide, finalement ´┐Ż et inversement.

Comme Kurt, en tous cas, Christophe Paviot a un vrai regard ´┐Ż ce regard un peu per´┐Żant dont on a souvent parl´┐Ż, chez le chanteur de Nirvana´┐Ż Un regard qui vient de loin, qui exprime des choses. Quelque chose comme une libert´┐Ż d´┐Żfinitive ? ´┐Ż Aujourd´┐Żhui, le plus important, pour moi, c´┐Żest bien ma libert´┐Ż J´┐Żai le sentiment d´┐Żavoir trouv´┐Ż une forme d´┐Żexpression, et j´┐Żen suis heureux. Je pense que j´┐Żaurais du mal ´┐Ż survivre si je ne l´┐Żavais pas trouv´┐Ż. Je l´┐Żai longtemps cherch´┐Ż, cette forme d´┐Żexpression´┐Ż Kurt Cobain, lui, n´┐Ża pas support´┐Ż son succ´┐Żs. Il acc´┐Żl´┐Żrait ´┐Ż mort, puis freinait ´┐Ż mort. Il n´┐Ż´┐Żtait pas clair´┐Ż Je pense ´┐Żtre plus clair que lui. Moi, mon truc est arriv´┐Ż : c´┐Żest un truc que je ne souhaitais pas, qui m´┐Żest tomb´┐Ż un peu par hasard. Maintenant, ma seule ambition, c´┐Żest de ne rien arr´┐Żter. Et je ne souhaite pas me r´┐Żp´┐Żter : parce que chaque histoire est diff´┐Żrente... ´┐Ż

Cass´┐Ż (Kurt Cobain) de Christophe Paviot, aux ´┐Żditions Na´┐Żve.

 
Jean Cocteau 
Jérôme Lambert 
Arnaud Cathrine 
Jonathan Ames 
Pavel Hak 
Arno Bertina  
Max Monnehay  
Céline Minard  
Alain Foix  
Philippe Labro  
François Rivière  
Jean-Pierre Cescosse  
Grégoire Hetzel  
Patrick Besson  
Vincent Borel  
Nicolas Rey  
Eric Pessan  
Chlo´┐Ż Delaume  
David Foenkinos  
Catherine Cusset  
Serge Joncour  
Viencent Ravalec  
Gabriel Matzneff  
Philippe Besson  
Eric Faye  
Pierre Vavasseur  
Fred Vargas  
Nora Hamdi  
Florian Zeller  
Aurore Guitry  
 
Victoria Bedos  
 
Franck Resplandy  
Alex D. Jestaire  
Charly Delwart  
Olivia Rosenthal  
Olivier Adam  
Cyril Montana  
Christophe Paviot  
Martin Page  
 
Bertrand Schefer  
 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |