#115 - Du 10 f´┐Żvrier au 01 mars 2009

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Un buzz pour rien (ou pas grand chose)  
  C'est le Printemps ! (rires)  
  Un ruban pour J.K. Rowling  
  Orgueil, pr´┐Żjug´┐Żs et Zombies  
  Bruno de Cessole obtient deux magots  
  L'´┐Żcrivain am´┐Żricain John Updike est mort  
  Marcel Schneider est mort  
  Rambaud jug´┐Ż incorrect  
  Des citrons pour Orange ?  
  Mort d'Harold Pinter  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Victoria B.

Signalement : yeux bruns, cheveux ch´┐Żtain, ´┐Żge entre 23 et 24, a ´┐Żcrit un recueil de nouvelles Le D´┐Żni, tr´┐Żs convaincant.

Victoria Bedos a donn´┐Ż rendez-vous chez elle, ´┐Ż on y sera plus au calme ´┐Ż. On arrive donc un matin t´┐Żt dans le sixi´┐Żme arrondissement, on se perd ´┐Ż peine dans une succession de cours qui m´┐Żnent ´┐Ż son appartement, un premier ´┐Żtage entour´┐Ż de v´┐Żg´┐Żtation. Chaleureuse, elle fait visiter. Toute la d´┐Żcoration est japonaise : ´┐Ż Rien n´┐Żest ´┐Ż moi, je suis arriv´┐Że avec une valise ´┐Ż. Elle propose ´┐Ż boire, nous partagerons un th´┐Ż. On commence par la question qui f´┐Żche : publier quand on est fille de, ´┐Ża donne quoi ? Elle rit, cite d´┐Żembl´┐Że une d´┐Żconvenue avec Femme actuelle, ayant constat´┐Ż qu´┐Żelle n´┐Ż´┐Żtait pas dans la rubrique livre mais people ! ´┐Ż Ca d´┐Żconcerte un peu parce qu'essayer d´┐Ż´┐Żcrire quelque chose le plus sinc´┐Żrement possible, de faire de la litt´┐Żrature, et se retrouver affubl´┐Że d´┐Żun nom... L´┐Ż´┐Żuvre n´┐Żest qu´┐Żun d´┐Żtail, j´┐Żaurais pu faire n´┐Żimporte quoi, un spectacle d´┐Żacrobatie, des claquettes, on aurait quand m´┐Żme parl´┐Ż de moi ! Ce qui m´┐Żeffraie en ce cas, c´┐Żest de me demander s´┐Żils aiment vraiment ce que je fais ou si ´┐Ża les int´┐Żresse juste de parler de la descendance d´┐Żun grand bonhomme´┐Ż ´┐Ż. Elle n´┐Ża cependant pas l´┐Żair trop ennuy´┐Że et ´┐Ż la voir si souriante, on lui demande le pourquoi d´┐Żune telle d´┐Żclinaison autour du d´┐Żni (celui du corps, de la peau, des origines, de l´┐Żopinion politique´┐Ż), un sujet pas vraiment l´┐Żger. ´┐Ż J´┐Żai eu dans mon entourage une jeune fille de 15 ans qui a fait un d´┐Żni de grossesse, elle s´┐Żen est aper´┐Żue ´┐Ż 7 mois et demi et n´┐Żavait plus que quelques semaines pour se faire ´┐Ż l´┐Żid´┐Że. J´┐Żai moi-m´┐Żme pens´┐Ż : elle ne peut pas ´┐Żtre m´┐Żre, c´┐Żest encore une enfant ! ´┐Ż On s´┐Ż´┐Żtonne d´┐Żune telle situation o´┐Ż le corps reste mince, o´┐Ż le b´┐Żb´┐Ż se d´┐Żveloppe entre les organes, se cache : ´┐Ż Il y a quelque chose de la survie : ´┐Ż Ne dis rien, ne montre pas que tu es enceinte, continue ´┐Ż avoir tes r´┐Żgles, continue ´┐Ż avoir un ventre plat, n´┐Żai pas de naus´┐Żes, ainsi le b´┐Żb´┐Ż pourra rester le plus longtemps possible. C´┐Żest ce qui est assez ´┐Żmouvant : corps et esprit deviennent solidaires pour garder l´┐Żenfant, emp´┐Żcher l´┐Żavortement ´┐Ż. Et l´┐Żint´┐Żr´┐Żt de l´┐Ż´┐Żcrivain de s´┐Ż´┐Żveiller, s´┐Żinterrogeant sur le syst´┐Żme du d´┐Żni, son contexte, les rapports
avec les parents, le danger qu´┐Żil repr´┐Żsente´┐Ż Le d´┐Żni, c´┐Żest finalement un refus de cr´┐Żer des vagues, de faire de la peine ´┐Ż quelqu´┐Żun, il intervient souvent dans un contexte d´┐Żamour, de parents aimant leurs enfants et vice-versa : ´┐Ż tel point que ces derniers ne veulent pas d´┐Żranger, pas faire de bruit, pas choquer, pas transgresser, et s´┐Żils ont un probl´┐Żme, au lieu de l´┐Żexprimer, ils pr´┐Żf´┐Żrent se tuer eux-m´┐Żmes, ´┐Ż petit feu ´┐Ż. Justement, la premi´┐Żre nouvelle, Petite, la plus bouleversante, raconte l´┐Żhistoire d´┐Żune ado devenant anorexique pour rester une enfant et regagner ainsi l´┐Żamour de ses parents qui vivaient mal les transformations de son corps : ils la laissent mourir lentement sous leurs yeux en niant que ce soit une situation anormale. Elle pense vraiment qu´┐Żil y a des parents aussi cruellement aveugl´┐Żs ? ´┐Ż Oui h´┐Żlas, je me suis renseign´┐Że, mais ´┐Ża reste de la fiction, je parle de comportements extr´┐Żmes. En fait l´┐Żenfant n´┐Żest pas le seul ´┐Ż faire un d´┐Żni, les parents aussi, qui ne veulent pas voir ce qui d´┐Żrange, au point de ne pas croire que leur enfant est en train de crever´┐Ż C´┐Żest la perversion du syst´┐Żme : si l´┐Żenfant est anorexique ´┐Ża veut dire que les parents ne le voient pas. L´┐Żanorexie est un appel au secours, mais un appel ´┐Żtouff´┐Ż o´┐Ż on dit paradoxalement je suis en train de dispara´┐Żtre mais je veux exister. ´┐Ż Tout de m´┐Żme, peut-on ´┐Ż ce point se bander les yeux, n´┐Ży a-t-il pas un instinct parental qui permet de d´┐Żtecter le malaise ? Victoria conna´┐Żt son sujet : au del´┐Ż du fait qu´┐Żil est difficile de faire admettre par une m´┐Żre que ´┐Ża ne va pas ´┐Ż une jeune fille qui se pr´┐Żtend en forme, la m´┐Żre est souvent prise dans une dualit´┐Ż f´┐Żminine avec sa fille. Effectivement, cet aspect de dualit´┐Ż entre m´┐Żre et fille particuli´┐Żrement mis en exergue dans le r´┐Żcit, nous a mis assez mal ´┐Ż l´┐Żaise. ´┐Ż C´┐Żest animal comme r´┐Żaction, s´┐Żemporte-t-elle, soudain tu deviens une rivale pour ta m´┐Żre, tu as des seins comme elle, tu as tes r´┐Żgles, tu peux enfanter, du coup, m´┐Żme vis ´┐Ż vis du p´┐Żre, il se cr´┐Że quelque chose de latent : tu deviens d´┐Żsirable. Tu es plus belle, plus fra´┐Żche, tu es tout comme ta m´┐Żre mais en plus jeune : ´┐Ża la renvoie au temps qui passe. Il y a des m´┐Żres qui l´┐Żacceptent plus ou moins et quand chez une femme la vieillesse est inacceptable, elle renvoie ce refus sur sa gamine. ´┐Ż Elle ne m´┐Żche pas ses mots la demoiselle ! On ne lui demandera pas si elle parle en connaissance de cause, la qualit´┐Ż de ce qu´┐Żon a lu et entendu d´┐Żelle sur ce sujet suffisent ´┐Ż notre int´┐Żr´┐Żt. Allez, quand m´┐Żme, d´┐Żsabus´┐Że sur la question, Victoria ? Pas du tout, elle esp´┐Żre m´┐Żme avoir pu mettre en garde avec ce r´┐Żcit des parents qui ne prendraient pas assez au s´┐Żrieux cette ´┐Żpre p´┐Żriode qu´┐Żest l´┐Żadolescence. Etre parent est d´┐Żcid´┐Żment un m´┐Żtier tr´┐Żs difficile !
On revient ´┐Ż l´┐Ż´┐Żcriture, frapp´┐Ż de la gravit´┐Ż se d´┐Żgageant de son recueil malgr´┐Ż un humour omnipr´┐Żsent. On lui avoue que sa jeunesse et sa position nous avait fait appr´┐Żhender la lecture avec quelques a priori (vite balay´┐Żs), on attendait quelque chose de plus l´┐Żger.
Contrairement ´┐Ż ce qu´┐Żon imaginait ´┐Ż et pourtant l´┐Żhistoire rec´┐Żle de dr´┐Żles d´┐Żsesp´┐Żr´┐Żs ´┐Ż dans sa famille, il n´┐Ży a jamais eu de d´┐Żconnade. ´┐Ż Mon p´┐Żre est quelqu´┐Żun de tr´┐Żs grave qui utilise l´┐Żhumour comme ´┐Ż politesse du d´┐Żsespoir ´┐Ż pour reprendre ses mots. Il est d´┐Żsesp´┐Żr´┐Ż au fond, l´┐Żhumour n´┐Ża ´┐Żt´┐Ż qu´┐Żun outil de survie et c´┐Żest ainsi que je le consid´┐Żre, plus particuli´┐Żrement dans ces r´┐Żcits o´┐Ż il n´┐Żest question que de survie. En fait, c´┐Żest comme si l´┐Żhumour ´┐Żtait le pendant du d´┐Żni : un d´┐Żni c´┐Żest un peu de la biens´┐Żance, on cr´┐Żve mais avec ´┐Żl´┐Żgance, avec panache. Pour moi, l´┐Żhumour c´┐Żest dire des choses terribles mais avec panache, c´┐Żest de la pudeur. ´┐Ż Et pourtant cette gravit´┐Ż Elle nous explique combien elle se sent incapable de superficialit´┐Ż dans l´┐Ż´┐Żcriture, oblig´┐Że m´┐Żme de s´┐Żall´┐Żger sous peine de tomber dans le sombre, le glauque, qu´┐Żelle n´┐Żaime pas. Intervient alors ce fameux humour pour rendre le tout plus digeste, en un subtil dosage profond/l´┐Żger. En l´┐Żoccurrence, pense-t-on, il a ´┐Żt´┐Ż r´┐Żussi. Le temps passe, on ne r´┐Żsiste pas ´┐Ż l´┐Żenvie de lui poser une question un peu cruelle : et si elle ne devait choisir qu´┐Żune nouvelle ? Elle ´┐Żclate de rire, r´┐Żcuse la difficult´┐Ż de la question, finalement se prend au jeu. ´┐Ż La plus lointaine de moi mais que j´┐Żai eu le plus de plaisir ´┐Ż ´┐Żcrire d´┐Żun point de vue litt´┐Żraire, est La beaut´┐Ż. Je parle d´┐Żun mec, j´┐Żai fait un vrai travail d´┐Ż´┐Żcrivain, un peu naturaliste, comme Zola et ses personnages ´┐Ż cobayes ´┐Ż. ´┐Ż Petite ´┐Ż aussi : je me suis document´┐Że, j´┐Żai lu, tout en y apportant de moi car bien s´┐Żr, j´┐Żai ´┐Żt´┐Ż adolescente. Et surtout c´┐Żest la premi´┐Żre nouvelle que j'´┐Żcris ´┐Ż la troisi´┐Żme personne. J´┐Żimaginais une jeune fille qui pouvait ´┐Żtre moi mais qui n´┐Ż´┐Żtait plus moi, j´┐Ż´┐Żtais un narrateur omniscient. J´┐Żavais un sentiment d´┐Ż´┐Żtranget´┐Ż vis-´┐Ż-vis de ce personnage, elle-m´┐Żme ayant un sentiment d´┐Ż´┐Żtranget´┐Ż par rapport ´┐Ż son corps, bref quelque chose de vraiment int´┐Żressant ´┐Ż. Elle aussi, c´┐Żest une nouvelle qui la touche beaucoup. Et puis Le d´┐Żni, parce que c´┐Żest la premi´┐Żre nouvelle qu´┐Żelle a ´┐Żcrite, qui a engendr´┐Ż le recueil. Bon en fait, elle a un peu trich´┐Ż mais on ne lui en veut pas, c´┐Żest normal. Comme elle le souligne, si on demande ´┐Ż quelqu'un lequel de tes enfants il pr´┐Żf´┐Żre et que la personne r´┐Żpond, ´┐Ża cr´┐Że un malaise ! L´┐Żentretien touche ´┐Ż sa fin : un roman est-il en pr´┐Żvu ? Oui, elle a commenc´┐Ż mais se sent plus ´┐Ż l´┐Żaise avec la forme courte, ayant d´┐Żbut´┐Ż l´┐Ż´┐Żcriture par des sc´┐Żnarios. ´┐Ż J´┐Żesp´┐Żre tenir dans la longueur, il ne faut pas que je m´┐Żessouffle. J´┐Żaime les formes cin´┐Żmatographiques o´┐Ż il y a un climax, et puis une chute. Mais la nouvelle est de toute fa´┐Żon plus anglo-saxonne que fran´┐Żaise. Moi, c´┐Żest Maupassant qui m´┐Ża tout appris ´┐Ż Un bon ma´┐Żtre. On dissertera encore quelques instants sur l´┐Ż´┐Żcrivain normand qu´┐Żon aime autant qu´┐Żelle, et puis on s´┐Żen ira, parce qu´┐Żon a un rendez-vous. On se rappellera alors qu´┐Żon voulait lui demander si son p´┐Żre ´┐Żtait fier d´┐Żelle. Pas grave, on conna´┐Żt la r´┐Żponse.

Le D´┐Żni, Victoria Bedos, ´┐Żditions Plon.
Photos: Nicolas Khayat/Korava/Abacapress

 
Jean Cocteau 
Jérôme Lambert 
Arnaud Cathrine 
Jonathan Ames 
Pavel Hak 
Arno Bertina  
Max Monnehay  
Céline Minard  
Alain Foix  
Philippe Labro  
François Rivière  
Jean-Pierre Cescosse  
Grégoire Hetzel  
Patrick Besson  
Vincent Borel  
Nicolas Rey  
Eric Pessan  
Chlo´┐Ż Delaume  
David Foenkinos  
Catherine Cusset  
Serge Joncour  
Viencent Ravalec  
Gabriel Matzneff  
Philippe Besson  
Eric Faye  
Pierre Vavasseur  
Fred Vargas  
Nora Hamdi  
Florian Zeller  
Aurore Guitry  
 
Victoria Bedos  
 
Franck Resplandy  
Alex D. Jestaire  
Charly Delwart  
Olivia Rosenthal  
Olivier Adam  
Cyril Montana  
Christophe Paviot  
Martin Page  
 
Bertrand Schefer  
 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |