#115 - Du 10 f´┐Żvrier au 01 mars 2009

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Un buzz pour rien (ou pas grand chose)  
  C'est le Printemps ! (rires)  
  Un ruban pour J.K. Rowling  
  Orgueil, pr´┐Żjug´┐Żs et Zombies  
  Bruno de Cessole obtient deux magots  
  L'´┐Żcrivain am´┐Żricain John Updike est mort  
  Marcel Schneider est mort  
  Rambaud jug´┐Ż incorrect  
  Des citrons pour Orange ?  
  Mort d'Harold Pinter  

inscription
d´┐Żsinscription
 
La belle aux r´┐Żves g´┐Żants

Son bonsoir est accompagn´┐Ż d´┐Żun sourire presque g´┐Żn´┐Ż comme si elle s´┐Żexcusait d´┐Żavoir ´┐Żt´┐Ż, l´┐Żespace d´┐Żun instant, le centre de nos attentions : Aurore Guitry vient de p´┐Żn´┐Żtrer dans L´┐ŻOgre ´┐Ż plumes. Un verre de vin rouge et quelques cigarettes plus tard, nous nous ´┐Żloignons pour parler de son premier roman, Les petites morsures.

Chapitre I

Son nom: Aurore, originaire du sud de la France, de Grasse plus pr´┐Żcis´┐Żment. Comme son homonyme perraultien, la jeune fille semble n´┐Że sous une bonne ´┐Żtoile. Classes pr´┐Żparatoires en r´┐Żgion parisienne puis Sciences Po ´┐Ż Aix : ´┐Ż J´┐Ż´┐Żtais davantage attir´┐Że par les Lettres´┐Ż Et puis, Sciences Po, le principe, c´┐Żest de tout conna´┐Żtre sur tout mais pas forc´┐Żment d´┐Żaller au fond des choses ´┐Ż chaque fois. Je me sentais un peu frustr´┐Że´┐Ż ´┐Ż. Elle d´┐Żlaisse donc les bancs de Sciences Po pour les Lettres. Elle obtiendra, trois ans plus tard, un DEA de litt´┐Żrature. Mais cette lectrice de Rabelais et de Garc´┐Ża M´┐Żrquez pressent d´┐Żj´┐Ż que son salut ne viendra pas du dipl´┐Żme. A l´┐Ż´┐Żge o´┐Ż les petites filles imaginent devenir infirmi´┐Żres ou ma´┐Żtresses d´┐Ż´┐Żcole, Aurore sait qu´┐Żelle sera ´┐Żcrivain. Quand on lui demande si elle a envisag´┐Ż un second choix, une profession ´┐Ż s´┐Żrieuse ´┐Ż qui aurait rassur´┐Ż ses parents, elle r´┐Żpond aussit´┐Żt : ´┐Ż Bien entendu´┐Ż metteur en sc´┐Żne ! ´┐Ż Th´┐Ż´┐Żtre et roman : deux arts indissociables ´┐Ż ses yeux, qui se nourrissent l´┐Żun l´┐Żautre, deux vocations pr´┐Żcoces, aujourd´┐Żhui solidement ancr´┐Żes. Aurore n´┐Ża que neuf ans quand elle fait ses premiers pas en ´┐Żcriture et c´┐Żest ´┐Ż vingt ans qu´┐Żelle monte son premier spectacle, une pi´┐Żce de th´┐Ż´┐Żtre dont elle est aussi l´┐Żauteur.

Chapitre II
Tout ne serait que le fruit du hasard : sa premi´┐Żre mise en sc´┐Żne, la publication de son roman´┐Ż En r´┐Żalit´┐Ż, on comprend au fil de la conversation qu'il n'y est que pour peu de chose, le mot pers´┐Żv´┐Żrance serait plus juste. Car si la vie d´┐ŻAurore ressemble ´┐Ż un conte de f´┐Żes, ce n´┐Żest pas l´┐Ż qu´┐Żune question de chance. Elle s´┐Żest cramponn´┐Że ´┐Ż son imaginaire de toutes ses forces et a travaill´┐Ż avec un acharnement que seuls les r´┐Żves autorisent. Et puis Aurore conserve une part d´┐Żinsouciance, de folie m´┐Żme, qui lui permet de relever tous les d´┐Żfis. Quand elle d´┐Żbarque ´┐Ż Paris pour faire du th´┐Ż´┐Żtre, elle proclame ´┐Ż qui veut l´┐Żentendre son intention de mettre en sc´┐Żne Le Songe d´┐Żune nuit d´┐Ż´┐Żt´┐Ż au parc des Buttes Chaumont. Elle y arrivera ´┐Ż avec un peu d´┐Żesbroufe et beaucoup de travail. ´┐Ż Au final, elle monte un spectacle f´┐Żerique et d´┐Żmesur´┐Ż qui attirera tous les soirs et pendant trois semaines des centaines de personnes.

Chapitre III
Les rencontres d´┐ŻAurore lui ont donn´┐Że un coup de pouce en la persuadant de sortir ses cr´┐Żations de leur tiroir. ´┐Ż cet ´┐Żgard, l´┐Żhistoire de la publication des Petites morsures est amusante : stagiaire sur une ´┐Żmission de t´┐Żl´┐Żvision, Aurore fait la connaissance d´┐Żun auteur, invit´┐Ż pour parler de son dernier livre. Elle lui confie qu´┐Żelle ´┐Żcrit, ils ´┐Żchangent leurs coordonn´┐Żes. Un peu plus tard, l´┐Żauteur la rappelle pour lui dire qu´┐Żil souhaite lire quelque chose de son cru, elle lui adresse une nouvelle. Tomb´┐Ż sous le charme du texte, l´┐Żhomme transmet le manuscrit ´┐Ż une ´┐Żditrice de Calmann L´┐Żvy qui, apr´┐Żs lecture, s´┐Żempresse de rappeler Aurore pour lui proposer un contrat. Les petites morsures sont n´┐Żes. Elles racontent l´┐Żhistoire de Sam, une jeune fille brillante mais un peu paum´┐Że, qui vit aux c´┐Żt´┐Żs de sa m´┐Żre et du fant´┐Żme de son p´┐Żre, d´┐Żc´┐Żd´┐Ż dans un accident de voiture. Adolescente, Sam rencontre Max, l´┐Żami du silence. Ensemble, ils trouvent la force de surmonter cette p´┐Żriode p´┐Żnible, de vaincre leurs angoisses et de se construire peu ´┐Ż peu. Lorsqu´┐Żil arrive chez Calmann L´┐Żvy, ce r´┐Żcit n´┐Żest pas encore achev´┐Ż, seule la premi´┐Żre partie est ´┐Żcrite. Aurore doit en reprendre le fil abandonn´┐Ż cinq ans plus t´┐Żt. Replonger dans ses ´┐Żcrits de jeunesse alors que l´┐Żimaginaire s´┐Żest nourri d´┐Żexp´┐Żriences nouvelles est une v´┐Żritable gageure. Aurore s´┐Żatt´┐Żle donc ´┐Ż la t´┐Żche, ´┐Ż retourne au charbon ´┐Ż et donne une suite aux ´┐Ż petites morts s´┐Żres ´┐Ż de son h´┐Żro´┐Żne.

Chapitre IV
Les sensations, les sentiments ne sont ´┐Żvidemment plus les m´┐Żmes et la col´┐Żre s´┐Żest apais´┐Że. Difficile dans ces conditions de se remettre dans la peau d´┐Żune jeune fille de quinze ans. Aurore d´┐Żcide donc de faire grandir son personnage. On retrouve Sam six ans plus tard, ´┐Żtudiante ´┐Ż Paris o´┐Ż, un DEA d´┐Żhistoire en poche, elle se met en qu´┐Żte du Graal des jeunes dipl´┐Żm´┐Żs : trouver un emploi, autrement dit, ´┐Żtre autonome, p´┐Żn´┐Żtrer irr´┐Żm´┐Żdiablement dans le monde des adultes. ´┐Ż Quand on est une femme, ´┐Żtre romantique, c´┐Żest toujours un peu idiot. Quand on est enfant, au contraire, ´┐Żtre romantique et r´┐Żver du prince charmant, c´┐Żest autoris´┐Ż. Moi j´┐Żai envie de pouvoir continuer ´┐Ż r´┐Żver du prince charmant et m´┐Żme pourquoi pas du cheval´┐Ż Les folies, les choses qu´┐Żon ne s´┐Żautorise plus´┐Ż ´┐Ż, voil´┐Ż ce qui anime Aurore et la pousse ´┐Ż prendre son destin en main.

Chapitre V
Jeune femme lunaire de vingt-six ans, pr´┐Żf´┐Żrant l´┐Żombre ´┐Ż la lumi´┐Żre, elle craint l´┐Żabandon et confie prot´┐Żger ses cr´┐Żations comme l´┐Żon prot´┐Żge un enfant : ´┐Ż Je suis tr´┐Żs passionnelle parce que j´┐Żai l´┐Żimpression de porter ´┐Ża depuis que je suis toute petite. Je n´┐Żai pas la pr´┐Żtention de dire que mon travail est de qualit´┐Ż, je dis simplement que c´┐Żest ma foi. J´┐Żai toujours cru en ´┐Ża. ´┐Ż En litt´┐Żrature comme dans la vie, Aurore est de nature impulsive, elle ´┐Żcrit d´┐Żun seul jet et retravaille rarement ses textes. Urgence de tout d´┐Żballer, reflet direct de l´┐Żinconscient, elle ne privil´┐Żgiera jamais un bon mot ´┐Ż une phrase capable de piquer au c´┐Żur. Chez elle, l´┐Ż´┐Żmotion et le rythme passent avant tout le reste. Lecteurs ou spectateurs, il faut leur parler au creux de l´┐Żoreille, les entra´┐Żner dans la danse. Aurore aime les inconnus et ne se lasse pas de les observer d´┐Żun ´┐Żil discret dans le m´┐Żtro ou dans les caf´┐Żs. Elle leur fa´┐Żonne une vie faite de peurs et de d´┐Żsirs.

´┐Żpilogue
Aurore touche ´┐Ż tous les mots : metteur en sc´┐Żne, ´┐Żcrivain, traductrice, elle travaille ´┐Żgalement dans une maison d´┐Ż´┐Żdition en qualit´┐Ż d´┐Żassistante ´┐Żditoriale´┐Ż Elle qui ´┐Żprouve sans cesse le besoin de se fixer de nouveaux d´┐Żfis, multiplie actuellement les projets : un deuxi´┐Żme roman dans lequel il sera question de qu´┐Żte d´┐Żidentit´┐Ż, la tourn´┐Że de son dernier spectacle, Le Cirque de Don Juan, l´┐Żadaptation d´┐Żune autre pi´┐Żce´┐Ż ´┐Ż Suivre ses envies. ´┐Ż Est-il plus jolie morale pour un conte de f´┐Żes ?

Ellen Salvi

Photo: Sebastien Dolidon

www.dolidon.fr

 
Jean Cocteau 
Jérôme Lambert 
Arnaud Cathrine 
Jonathan Ames 
Pavel Hak 
Arno Bertina  
Max Monnehay  
Céline Minard  
Alain Foix  
Philippe Labro  
François Rivière  
Jean-Pierre Cescosse  
Grégoire Hetzel  
Patrick Besson  
Vincent Borel  
Nicolas Rey  
Eric Pessan  
Chlo´┐Ż Delaume  
David Foenkinos  
Catherine Cusset  
Serge Joncour  
Viencent Ravalec  
Gabriel Matzneff  
Philippe Besson  
Eric Faye  
Pierre Vavasseur  
Fred Vargas  
Nora Hamdi  
Florian Zeller  
Aurore Guitry  
 
Victoria Bedos  
 
Franck Resplandy  
Alex D. Jestaire  
Charly Delwart  
Olivia Rosenthal  
Olivier Adam  
Cyril Montana  
Christophe Paviot  
Martin Page  
 
Bertrand Schefer  
 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |