Lemaître du Goncourt

Brèves

Plus de débats du côté du Goncourt en revanche puisqu'il a fallu 12 tours aux jurés pour s'accorder et finir par récompenser Pierre Lemaïtre pour Au revoir là-haut (Albin Michel) qui l'emporte donc devant Frédéric Verger pour Arden, Jean-Philppe Toussaint pour Nue et Karine Tuil pour L'invention de nos vies.

Réussite totale pour celui qui publie des romans policiers depuis une dizaine d'années et dont Au revoir là-haut, qui suit les désaxés de la Première guerre mondiale, était la première incursion hors de ce genre. Satisfaction également pour les éditions Albin Michel qui n'avaient pas obtenu ce prix depuis 2003 avec La maîtresse de Brecht, de Jacques-Pierre Amette

Read 1056 times