#116 - Du 27 mars au 20 avril 2009

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  J.G. Ballard est mort  
  Le manuscrit in´┐Żdit de Nabokov sera publi´┐Ż  
  VOX POPULI  
  Weyergans, nouvel immortel  
  Les mutuelles, elles assurent  
  Le prix des libraires pour Dominique Mainard  
  Le figaro se fait une biblioth´┐Żque  
  Wallace post mortem  
  Un buzz pour rien (ou pas grand chose)  
  C'est le Printemps ! (rires)  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Pierre Bordage, de l'autre rive


En France, les d´┐Żfricheurs sont rares. Chantre de l´┐Żapocalypse, ap´┐Żtre des g´┐Żhennes humaines, Pierre Bordage fait partie de ceux-ci. A travers ses polyptiques naviguant entre polar, anticipation et realpolitik, Pierre Bordage apporte la ´┐Ż french touch ´┐Ż au genre du roman-monde. Qu´┐Żils soient dans un futur lointain (Les Guerriers du Silence) ou dans une proximit´┐Ż inqui´┐Żtante (Wang). Proche de celle de grands ex´┐Żg´┐Żtes comme Dan Simmons ou Maurice Dantec, Pierre Bordage exhume les v´┐Żrit´┐Żs futures de nos charniers actuels. Ses histoires, puis´┐Żes dans les mythologies, la mystique religieuse et les faces les plus sombres de l´┐Żinconscient humain font appel ´┐Ż tout ce que la morale ex´┐Żcre mais que la nature perverse de l´┐Żhomme appelle : inceste, meurtre, fascisme´┐Ż On pourra reprocher ´┐Ż sa derni´┐Żre trilogie ´┐Ż Des Proph´┐Żties ´┐Ż, qui vient de se cl´┐Żturer avec Les Chemins de Damas, un manque certain d´┐Żhumanisme. Nos berceaux sont ils plus propres que nos tombes ? R´┐Żponses sans pr´┐Żtrise de l´┐Żint´┐Żress´┐Ż.

Le cadre temporel de vos romans s´┐Żapproche peu ´┐Ż peu du pr´┐Żsent et vous identifie ´┐Ż certains auteurs comme Maurice G. Dantec, est-ce volontaire ?

Volontaire je ne sais pas, mais il est vrai que cette trilogie est tr´┐Żs bas´┐Że sur l´┐Żactualit´┐Ż. Je n´┐Żai pas de famille litt´┐Żraire ´┐Ż proprement parler. Thriller, science fiction, anticipation : mon style rel´┐Żve plus du fourre-tout. Je n´┐Żappartiens pas au m´┐Żme cr´┐Żneau que Maurice G. Dantec, m´┐Żme si nous cherchons tous les deux ´┐Ż ´┐Żclater les genres. Les Chemins de Damas et les Racines du mal ont le m´┐Żme c´┐Żt´┐Ż anticipation, science-fiction prospective. Et Il y a effectivement un bout de thriller dans L'´┐Żvangile du Serpent, ce que je n´┐Żavais pas fait avant.

L´┐Żhistoire d´┐ŻArmand et des PH dans Les Chemins de Damas a un petit c´┐Żt´┐Ż cyberpunk qui pourrait tout ´┐Ż fait donner la mati´┐Żre d´┐Żun quatri´┐Żme volume ´┐Ż cette trilogie. En forme de conclusion cette fois : autant rendre l´┐Żhomme ind´┐Żpendant de toute mati´┐Żre et le transformer en pur esprit, ´┐Żlectronique ou non. Qu'en pensez vous ?

D´┐Żj´┐Ż dans le cycle de Wang, j´┐Żabordais ce th´┐Żme par la situation des ´┐Ż libertaires ´┐Ż qui vivent en ruche. La technologie est de toutes fa´┐Żons amen´┐Że ´┐Ż rentrer dans le corps de l´┐Żhomme. Un chercheur anglais a pr´┐Żdit qu´┐Żen 2050, nous pourrons transf´┐Żrer nos souvenirs dans un disque dur. Mais notre civilisation peut subir des impond´┐Żrables, voyez ce qui s´┐Żest pass´┐Ż en Afghanistan, toute technologie a ´┐Żt´┐Ż bannie, tous les livres ont ´┐Żt´┐Ż br´┐Żl´┐Żs ´┐Ż l´┐Żarriv´┐Że des Talibans. Nous ne sommes pas ´┐Ż l´┐Żabri d´┐Żune telle r´┐Żgression.

Etes-vous croyant ?

Pas exactement. Je suis en recherche spirituelle. Et les religions en sont l´┐Żinverse, elles privent l´┐Żhomme de ses inspirations fondamentales. Dieu a ´┐Żt´┐Ż accapar´┐Ż par les religions. Comme si le Soleil ne brillait que pour une partie de l´┐Żhumanit´┐Ż ! Dieu ou pas Dieu, finalement, peu importe. Les trois grandes religions ont d´┐Żriv´┐Ż vers le mat´┐Żrialisme et l´┐Żarbitraire.

La femme est elle l´┐Żavenir de l´┐Żhomme ? A en croire les personnages de Lucie, r´┐Żincarnation de Marie Madeleine dans L'´┐Żvangile du serpent et de Jemma, fragile passionaria des Chemins de Damas, vous semblez le croire´┐Ż

Les trois religions du livre ´┐Ż islam, juda´┐Żsme et christianisme - ont d´┐Żs le d´┐Żbut propos´┐Ż un syst´┐Żme patriarcal en r´┐Żponse ´┐Ż une tradition matriarcale. Les ´┐Żcrits de Saint Paul, fondateur du christianisme moderne sont clairs ´┐Ż l´┐Ż´┐Żgard des femmes : elles doivent ´┐Żtre voil´┐Żes, par exemple. Abraham et No´┐Ż ont marqu´┐Ż le d´┐Żbut du r´┐Żgne des patriarches. L´┐Żattaque est frontale : le ventre f´┐Żminin ´┐Żtait auparavant v´┐Żn´┐Żr´┐Ż comme un principe de vie. Pourquoi ce changement ? A mon sens, les hommes sont revanchards parce qu´┐Żils sont exclus du ph´┐Żnom´┐Żne de la vie. Dans les faits, les femmes ont le contr´┐Żle de la sexualit´┐Ż et c´┐Żest terrifiant pour les m´┐Żles.

Dans vos romans les hommes sont veules, incestueux ou violeurs. Le m´┐Żle est-il intrins´┐Żquement mauvais ?

Ce n´┐Żest pas l´┐Żhomme mais la structure sociale qui le soutient qui est d´┐Żliquescente. Je suis en revanche optimiste dans les ressorts de l´┐Żhomme, en ce qu´┐Żil contient. La d´┐Żcadence de l´┐ŻOccident est en grande partie due ´┐Ż la chute de ces valeurs purement masculines. Nous sommes ´┐Ż la fin d´┐Żun cycle et tous les fanatismes religieux qui ´┐Żclosent actuellement ne sont qu´┐Żun sursaut, en particulier dans la christianisme.

L´┐Żhumanit´┐Ż subit elle la tyrannie du souvenir ?

La m´┐Żmoire est un conditionnement. C´┐Żest elle qui fait que je me ressens homme, fran´┐Żais...etc. C´┐Żest un pi´┐Żge, car elle nous rabat toujours vers quelque chose qu´┐Żelle conna´┐Żt. Se souvenir de quelque chose est le meilleur moyen de le reproduire. La Shoah est l´┐Żexemple le plus frappant de ce XX´┐Żme si´┐Żcle. Il y a eu depuis d´┐Żautres g´┐Żnocides : le Rwanda, le Cambodge. La m´┐Żmoire n´┐Żest donc apparemment pas p´┐Żdagogique puisque la monstruosit´┐Ż se reproduit. Mon id´┐Że est qu´┐Żil ne faut plus en d´┐Żpendre car elle maintient les gens dans le r´┐Żve tout en cr´┐Żant un effet de r´┐Żel.

Vous d´┐Żniez la religion mais vous en empruntez les formes : L´┐ŻEvangile du Serpent est en grande partie calqu´┐Że sur le nouveau Testament...

J´┐Żai fait le petit s´┐Żminaire de 10 ´┐Ż 14 ans ! Mais ils ne voulaient pas d´┐Żun mystique comme moi. Effectivement, j´┐Żai fait appel au Nouveau Testament pour quatre personnages qui repr´┐Żsentent les quatre ap´┐Żtres. Johann est Jean, Matthias est Matthieu, Marc reste Marc (´┐Ż). Et Va´┐Ż-Ka´┐Ż est J´┐Żsus. Je me suis pos´┐Ż la question de savoir comment serait accueilli le Messie si il revenait ´┐Ż l´┐Żheure actuelle. L´┐Żaccepterions-nous ? Ma r´┐Żponse est non. A part une frange marginale de la population, nous le lyncherions comme J´┐Żsus. De mani´┐Żre g´┐Żn´┐Żrale, l´┐ŻEglise rejette ce genre d´┐Żaspirations, elle ne leur r´┐Żserve que l´┐Żoubli ou le b´┐Żcher. Elle n´┐Ża besoin que de soldats. L´┐ŻEglise s´┐Żest tellement ´┐Żloign´┐Ż de l´┐Żenseignement du Christ ! ´┐Ż Il est plus difficile ´┐Ż un riche de rentrer au Paradis que pour un chameau de passer par le chas d´┐Żune aiguille ´┐Ż, dit la Bible. C´┐Żest exactement l´┐Żinverse en r´┐Żalit´┐Ż : l´┐ŻEglise est riche et avide de possessions. Tout comme l´┐ŻEmpire romain dont elle est le descendant symbolique.

Pourquoi avoir choisi cette narration faite d´┐Żune grande ´┐Żpop´┐Że et de petits d´┐Żcrochages locaux morts-n´┐Żs, sorte de culs de sac narratif ?

J´┐Żai ´┐Żcrit ces romans tels qu´┐Żils se pr´┐Żsentent. J´┐Żintroduis un nouveau personnage dans un chapitre sur deux, intercal´┐Ż avec la qu´┐Żte principale. Il y a donc une deuxi´┐Żme ligne narrative bris´┐Że qui rejoint la premi´┐Żre tout ´┐Ż la fin. Cela a du me venir du cycle des ´┐Ż griots c´┐Żlestes ´┐Ż qui viennent et quittent les plan´┐Żtes sans arr´┐Żt. Je voulais ´┐Żgalement donner au tout un aspect de trame, d´┐Ż´┐Żtoffe o´┐Ż tous les ´┐Żl´┐Żments seraient reli´┐Żs les uns aux autres. Ce sont mes voyages qui m´┐Żont donn´┐Ż cette vision : quelle peut ´┐Żtre la vie de ces personnes que je croise sans les conna´┐Żtre ?

On y arrive : votre litt´┐Żrature est une litt´┐Żrature de voyage.

J´┐Żai beaucoup voyag´┐Ż quand j´┐Ż´┐Żtais jeune. L´┐ŻInde m´┐Ża beaucoup marqu´┐Ż par le rejet des valeurs occidentales que je recherchais ´┐Ż l´┐Ż´┐Żpoque : c´┐Ż´┐Żtait les ann´┐Żes 70 ! (Rires). J´┐Żai ´┐Żt´┐Ż frapp´┐Ż par la mati´┐Żre spirituelle presque palpable qui y r´┐Żgne. Maintenant que mes enfants sont grands, j´┐Żai envie de d´┐Żcouvrir l´┐ŻAfrique que je ne connais pas du tout, ´┐Ż part un bout du Maghreb. L´┐ŻEurope de l´┐ŻEst me tente beaucoup, je ne la connais pas du tout ´┐Ż part la Bulgarie malgr´┐Ż le fait qu´┐Żelle soit tr´┐Żs pr´┐Żsente dans mes livres : l´┐ŻArchange Michel, dictateur de l´┐ŻEurope dans L´┐Żange de l´┐Żab´┐Żme, habite en Transylvanie.

Bordage, c´┐Żest la contraction de "bordure" et de "rivage", plut´┐Żt pr´┐Żmonitoire pour un ´┐Żcrivain des fronti´┐Żres tel que vous´┐Ż

Un "bordage" est aussi un mot de la r´┐Żgion pour d´┐Żsigner le bord d´┐Żune ferme ! Blague ´┐Ż part, en voyageant ´┐Ż l´┐Żext´┐Żrieur, on voyage ´┐Ż l´┐Żint´┐Żrieur. Malgr´┐Ż mon pessimisme, j´┐Żestime que le danger est qu´┐Żil n´┐Ży ait plus d´┐Żhumains. Les philosophies extr´┐Żme-orientales nous enseignent en substance que ´┐Ż tout ce que nous vivons est illusoire ´┐Ż. Je suis persuad´┐Ż que la mati´┐Żre est port´┐Ż par l´┐Żesprit. Et sans esprit plus de mati´┐Żre ! C´┐Żest Matrix sans le c´┐Żt´┐Ż machinique. Il faut donc que l´┐Żhomme reste.

Propos recueillis par Laurent Simon


 
Scott Heim
St´┐Żphane Guibourg´┐Ż
Maylis de Kerangal
Roxane Duru
Marie-Catherine Vacher
Nick McDonell
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |