#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Mort d'Harold Pinter  
  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Marie-Catherine Vacher, Miss America


Ils sont quelques-uns ´┐Ż construire des ponts litt´┐Żraires entre la France et l´┐ŻAm´┐Żrique. Gr´┐Żce ´┐Ż eux, nos biblioth´┐Żques s´┐Żenrichissent chaque jour de p´┐Żpites made in USA. Mais qui sont vraiment les ´┐Żditeurs fran´┐Żais de litt´┐Żrature am´┐Żricaine contemporaine ? Et en quoi consiste exactement leur travail ? Marie-Catherine Vacher, ´┐Żditrice chez Actes Sud depuis pr´┐Żs de vingt ans et ambassadrice des Etats-Unis dans cette m´┐Żme maison, nous d´┐Żvoile quelques secrets de fabrication. Rencontre.

Comment devient-on ´┐Żditrice chez Actes Sud ?

J´┐Żai commenc´┐Ż chez Actes Sud par un stage qui s´┐Żest transform´┐Ż en embauche en mars 1989. Pour l´┐Żanecdote : je fais partie de ce que les ´┐Ż anciens ´┐Ż de la maison (dont je suis !), appellent la ´┐Ż promotion Berberova ´┐Ż : Actes Sud venait de conna´┐Żtre un succ´┐Żs sans pr´┐Żc´┐Żdent avec cet auteur et se trouvait en mesure d´┐Ż´┐Żlargir son ´┐Żquipe. Dans un premier temps, j´┐Żai travaill´┐Ż en collaboration avec Bertrand Py, le directeur ´┐Żditorial d´┐ŻActes Sud. Bien que la litt´┐Żrature traduite soit le fer de lance du catalogue de la maison, le souci d´┐Ży cr´┐Żer un espace ´┐Żditorial favorable ´┐Ż la d´┐Żfense et ´┐Ż l´┐Żillustration de la litt´┐Żrature fran´┐Żaise nous a conduit, Bertrand Py et moi-m´┐Żme, ´┐Ż cr´┐Żer la collection ´┐Ż G´┐Żn´┐Żrations ´┐Ż o´┐Ż furent publi´┐Żs un certain nombre d´┐Żauteurs dont, entre autres, Philippe de la Genardi´┐Żre, ou les premiers romans de Marc Weitzman ou d´┐Ż´┐Żric Reinhardt. La collection a pris fin quand nous avons trouv´┐Ż plus pertinent de rassembler tous les auteurs, fran´┐Żais et ´┐Żtrangers, sous une seule et m´┐Żme couverture, ´┐Ż hors collection ´┐Ż, ´┐Ż la seule enseigne d´┐ŻActes Sud. Aujourd´┐Żhui je dirige la collection ´┐Ż Lettres anglo-am´┐Żricaines ´┐Ż, avec des auteurs tels que Don DeLillo, Russell Banks et Paul Auster, auxquels sont venu s´┐Żajouter William T. Vollmann, Percival Everett, Marylinne Robinson, entre autres. Par ailleurs, je continue ´┐Ż publier des textes de non-fiction : Une histoire de la lecture d´┐ŻAlberto Manguel, No Logo et La Strat´┐Żgie du Choc (2008) de Naomi Klein ou encore Pourquoi ´┐Żtes-vous pauvres ? (2008) de William T. Vollmann. Je publie ´┐Żgalement un certain nombre d´┐Żauteurs fran´┐Żais (Anne-Marie Garat, J´┐Żr´┐Żme Ferrari, Jean-Paul Goux,´┐Ż) ou d´┐Żexpression fran´┐Żaise (Lyonel Trouillot).

Comment d´┐Żcririez-vous votre m´┐Żtier ?

Je dirais qu´┐Żil est en pleine mutation ! C´┐Żest un travail qui requiert un engagement de tous les instants et une certaine dose d´┐Żhumilit´┐Ż. Il est n´┐Żcessaire de pouvoir s´┐Żappuyer sur une ´┐Ż culture litt´┐Żraire ´┐Ż aussi solide que possible en continuant ´┐Ż se rendre disponible pour ´┐Ż l´┐Żin´┐Żdit ´┐Ż : c´┐Żest donc un m´┐Żtier dont la pratique enseigne ´┐Ż rester souple, mobile, mais qui en m´┐Żme temps requiert une grande discipline int´┐Żrieure. Pour paraphraser Pierre Bourdieu : ´┐Ż L´┐Ż´┐Żdition est un sport de combat ´┐Ż ! Je me vois un peu comme l´┐Ż´┐Ż agent ´┐Ż de mes auteurs : je suis leur ´┐Ż archiviste ´┐Ż, une sorte de m´┐Żmoire de leur ´┐Żuvre dans la maison d´┐Ż´┐Żdition. Je suis ´┐Żgalement un horizon d´┐Żattente, notamment quand ils sont en cours d´┐Ż´┐Żcriture et qu´┐Żils n´┐Żont plus ou pas encore d´┐Żactualit´┐Ż en termes de publication. L´┐Żune des plus grandes le´┐Żons que je tire de toutes ces ann´┐Żes, c´┐Żest qu´┐Żil faut, ´┐Ż un moment, cesser de vouloir publier des auteurs ´┐Ż qui vous ressemblent ´┐Ż, ou qui ressemblent ´┐Ż l´┐Żid´┐Że que vous vous ´┐Żtiez faite de la litt´┐Żrature. Aujourd´┐Żhui, je suis davantage capable de respecter l´┐Żalt´┐Żrit´┐Ż de l´┐Ż´┐Żcrivain : j´┐Żai une vive r´┐Żpulsion vis-´┐Ż-vis de ce que j´┐Żappelle les ´┐Ż livres d´┐Ż´┐Żditeurs ´┐Ż, ceux sur lesquels s´┐Żest exerc´┐Ż une influence ´┐Żditoriale trop ´┐Ż muscl´┐Że ´┐Ż. J´┐Żestime que mon r´┐Żle consiste ´┐Ż permettre ´┐Ż un geste cr´┐Żateur de s´┐Żaccomplir dans toute sa pl´┐Żnitude. J´┐Żai un peu fait mienne cette formule d´┐ŻOlivier Cohen, employ´┐Że dans une tribune du Monde : ´┐Ż L´┐Ż´┐Żdition est un m´┐Żtier impur ´┐Ż. Cela me para´┐Żt tr´┐Żs juste et je constate, qu´┐Żavec le temps, il m´┐Żest de plus en plus p´┐Żnible de voir des livres auxquels je tiens sombrer dans le ´┐Ż triangle des Bermudes ´┐Ż de la m´┐Żvente, de l´┐Żindiff´┐Żrence ou de l´┐Żabsence de toute recension litt´┐Żraire digne de ce nom´┐Ż

Pourriez-vous nous parler de votre collaboration avec les maisons d´┐Ż´┐Żdition am´┐Żricaines ? Leur fonctionnement vous semble-t-il diff´┐Żrent de celui des maisons fran´┐Żaises ?

J´┐Żai en v´┐Żrit´┐Ż peu de collaboration au sens ´┐Ż direct ´┐Ż du terme avec les publishers, ´┐Ż l´┐Żexception de quelques excellentes maisons que sont, ´┐Ż Minneapolis, Coffee House Press et ´┐Ż New York, Seven Stories Press, Archipelago Books, The New Press´┐Ż La diff´┐Żrence qui pourrait exister entre les pratiques en France versus les Etats-Unis, est que la notion de ´┐Ż maison ´┐Ż d´┐Ż´┐Żdition conserve encore tout son sens de ce c´┐Żt´┐Ż-ci de l´┐ŻAtlantique, que la relation avec les auteurs y comporte une dimension de proximit´┐Ż plus affirm´┐Że. En France, l´┐Ż´┐Żditeur est ´┐Ż la fois une sorte de porte-parole de l´┐Żauteur et un ´┐Ż chef de produit ´┐Ż. Or, dans certaines grandes structures am´┐Żricaines, l´┐Ż´┐Żditeur est surtout un ´┐Ż chef de produit ´┐Ż : il intervient davantage en aval qu´┐Żen amont de la publication. Peut-´┐Żtre cette configuration explique-t-elle que la relation de l´┐Ż´┐Żditeur ´┐Ż l´┐Żauteur soit souvent plus ´┐Ż d´┐Żpassionn´┐Że ´┐Ż aux USA qu´┐Żelle ne l´┐Żest chez nous´┐Ż

Outre les auteurs phare, d´┐Żj´┐Ż ´┐Ż install´┐Żs ´┐Ż dans votre catalogue, comment choisissez-vous les nouveaux entrants ?

Je tiens ´┐Ż mettre l´┐Żaccent sur le r´┐Żle jou´┐Ż, dans la d´┐Żcouverte de maints auteurs, par les traducteurs, dont les centres d´┐Żint´┐Żr´┐Żt, la connaissance de telle ou telle litt´┐Żrature, ont souvent contribu´┐Ż ´┐Ż la constitution du catalogue d´┐ŻActes Sud tel qu´┐Żil se pr´┐Żsente aujourd´┐Żhui. Mon r´┐Żle consiste ´┐Ż user de notre autonomie pour lutter contre les diktats des tendances r´┐Żpertori´┐Żes. Ayant la chance de faire partie d´┐Żune maison dont le catalogue fait autorit´┐Ż en mati´┐Żre de litt´┐Żrature ´┐Żtrang´┐Żre, j´┐Żai la possibilit´┐Ż d´┐Ży accueillir des textes inattendus. Un tel atout permet des excursions hors des sentiers battus, un privil´┐Żge dont je suis tr´┐Żs consciente et dont il convient d´┐Ż´┐Żtre digne en manifestant toute l´┐Żaudace et la conviction n´┐Żcessaires´┐Ż Les nouveaux entrants seront bient´┐Żt Patrick DeWitt avec Ablutions, Dana Spiotta avec Eat the Document ou Steve Erickson avec Zeroville, des ´┐Żcrivains absolument diff´┐Żrents les uns des autres. Ils ne font partie d´┐Żaucune chapelle, ne repr´┐Żsentent aucune tendance ´┐Ż globale ´┐Ż, mais font entendre une voix singuli´┐Żre, irr´┐Żductible ´┐Ż une analyse ´┐Ż cat´┐Żgorielle ´┐Ż. Hubert Nyssen, le fondateur des ´┐Żditions Actes Sud, avait, il y a quelques ann´┐Żes, propos´┐Ż le slogan ´┐Ż Editer, c´┐Żest d´┐Żcouvrir ´┐Ż. Modestement, je me permettrais d´┐Żajouter un codicille qui pourrait s´┐Ż´┐Żnoncer comme suit : ´┐Ż Editer, c´┐Żest durer ´┐Ż, tant il est vrai que le temps est la grande affaire : durer pour imposer les auteurs, durer dans sa passion et sa conviction, durer pour donner le temps au temps. H´┐Żlas, ´┐Ż l´┐Żheure actuelle, compte tenu de la mutation de l´┐Żactivit´┐Ż et des nouvelles difficult´┐Żs ´┐Żconomiques qui vont croissant, une telle profession de foi risque sans doute de devenir de plus en plus difficile ´┐Ż tenir.

Quel regard portez-vous sur l'´┐Żdition de fiction contemporaine am´┐Żricaine en France ?

Un regard plein de bienveillance ! Plus s´┐Żrieusement, je trouve que l'effort conjugu´┐Ż des diff´┐Żrents ´┐Żditeurs fran´┐Żais dans ce domaine donne probablement l'une des vues les plus compl´┐Żtes au monde de la sc´┐Żne litt´┐Żraire contemporaine am´┐Żricaine. Malgr´┐Ż d'in´┐Żvitables ´┐Ż effets de concurrence ´┐Ż, il me semble que les ´┐Żditeurs de litt´┐Żrature am´┐Żricaine en France font partie d'une esp´┐Żce de communaut´┐Ż dont il est stimulant de se sentir partie prenante, quelle que soit la diversit´┐Ż des temp´┐Żraments et des choix ´┐Żditoriaux en pr´┐Żsence. A cet ´┐Żgard, le caract´┐Żre f´┐Żd´┐Żrateur du ´┐Ż Festival America ´┐Ż imagin´┐Ż par Francis Geffard me semble ´┐Żtre un bon indicateur de la connivence existant entre nous tous.

Comment travaillez-vous avec les auteurs que vous publiez ? ´┐Żtes-vous en contact r´┐Żgulier avec eux ou collaborez-vous principalement avec leur ´┐Żditeur am´┐Żricain ?

Avec certains, j´┐Żai construit une relation sur la dur´┐Że. Avec tous, je m´┐Żefforce de cr´┐Żer un lien, de maintenir au mieux ce dernier en dehors des p´┐Żriodes de publication de leurs livres et en d´┐Żpit de la distance g´┐Żographique. Nous ne sommes pas les ´┐Żditeurs ´┐Ż premiers ´┐Ż des auteurs que nous traduisons : le ´┐Ż travail ´┐Ż avec les auteurs am´┐Żricains n´┐Żest donc ´┐Żvidemment pas de m´┐Żme nature que l´┐Żaccompagnement qui est le n´┐Żtre vis-´┐Ż-vis des auteurs fran´┐Żais. Mon travail consiste plut´┐Żt, une fois le texte retenu et les droits de traduction acquis, ´┐Ż essayer de trouver le traducteur le mieux ´┐Ż arm´┐Ż ´┐Ż pour rendre compte de ses sp´┐Żcificit´┐Żs, pour interpr´┐Żter au mieux la partition compos´┐Że par tel ou tel auteur et pour rendre justice ´┐Ż la voix qui est la sienne. Il m´┐Żincombe ensuite d´┐Żeffectuer une scrupuleuse lecture de la traduction, avant de d´┐Żfendre le titre ´┐Ż en interne ´┐Ż (repr´┐Żsentants en librairie, service commercial et service de communication) et en ´┐Ż externe ´┐Ż.

Travaillez-vous de fa´┐Żon r´┐Żguli´┐Żre avec un petit groupe de traducteurs ? Comment les s´┐Żlectionnez-vous ? Sont-ils des auteurs ´┐Ż part enti´┐Żre ? Quels rapports entretiennent-ils avec les auteurs ?

Certains auteurs ´┐Ż historiques ´┐Ż de la maison ont leur traducteur ´┐Ż attitr´┐Ż ´┐Ż, mais ce groupe n´┐Żest en aucun cas ´┐Ż restrictif ´┐Ż. Depuis quelques ann´┐Żes, j´┐Żessaie de donner leur chance ´┐Ż de jeunes traducteurs, pour la plupart issus de l´┐Żexcellente formation ´┐Ż la traduction litt´┐Żraire dispens´┐Że sous la direction de Jean-Pierre Richard ´┐Ż Charles V (Universit´┐Ż de Paris VII-Diderot). Ayant pris quelques-uns de ces ´┐Żtudiants en stage, j´┐Żai essay´┐Ż, chaque fois que c´┐Ż´┐Żtait possible de leur mettre ensuite ´┐Ż le pied ´┐Ż l´┐Ż´┐Żtrier ´┐Ż en leur confiant une traduction. Je s´┐Żlectionne les traducteurs en fonction de leur ma´┐Żtrise du fran´┐Żais, de leur culture g´┐Żn´┐Żrale, de leur ´┐Ż oreille musicale ´┐Ż aussi. La plupart des traducteurs me semblent entretenir de bons rapports avec les auteurs, certains d´┐Żentre eux ont construit de v´┐Żritables relations d´┐Żamiti´┐Ż, c´┐Żest notamment le cas des ´┐Ż couples ´┐Ż Russell Banks/Pierre Furlan, Percival Everett/Anne-Laure Tissut et Claro/Vollmann. De mani´┐Żre g´┐Żn´┐Żrale, le traducteur entre en contact avec ´┐Ż son ´┐Ż auteur, ´┐Żchange avec lui sur le texte (l´┐Że-mail aidant beaucoup ´┐Ż la facilit´┐Ż et ´┐Ż la multiplication de ces ´┐Żchanges). J´┐Żai naturellement ´┐Ż c´┐Żur de faire en sorte que le traducteur puisse rencontrer l´┐Żauteur qu´┐Żil traduit chaque fois que ce dernier vient en France ´┐Ż l´┐Żoccasion de la sortie de son livre. Cette relation est capitale.

Pour la premi´┐Żre fois, un candidat afro-am´┐Żricain est devenu pr´┐Żsident des Etats-Unis. Quelle importance l´┐Ż´┐Żlection de Barack Obama rev´┐Żt-elle pour les auteurs am´┐Żricains ? Vous semblent-ils particuli´┐Żrement politis´┐Żs ?

L´┐Ż´┐Żlection de Barack Obama a rev´┐Żtu une immense importance pour tous les ´┐Żcrivains am´┐Żricains que je connais, sans exception. Russell Banks nous avait d´┐Żailleurs parl´┐Ż d´┐ŻObama depuis tr´┐Żs longtemps. Paul Auster, une semaine avant l´┐Ż´┐Żlection, me faisait part, au t´┐Żl´┐Żphone, de l´┐Żobsession dans laquelle il se trouvait plong´┐Ż par rapport ´┐Ż cette ´┐Żch´┐Żance. Le lendemain des r´┐Żsultats, tous m´┐Żont ´┐Żcrit des mails faisant ´┐Żtat de leur joie, de leur soulagement, tous disaient avoir dans´┐Ż dans les rues ! Oui, les ´┐Żcrivains am´┐Żricains me semblent particuli´┐Żrement politis´┐Żs : peut-´┐Żtre parce qu´┐Ż´┐Żtre un intellectuel en Am´┐Żrique et un intellectuel ´┐Ż de gauche ´┐Ż en particulier ne va pas de soi en dehors de New York, de la c´┐Żte Est et de certaines villes de la Californie. ´┐Żtre ´┐Żcrivain, aux Etats-Unis, ne gratifie d´┐Żaucun ´┐Ż bonus ´┐Ż et ne rev´┐Żt pas le m´┐Żme caract´┐Żre ´┐Ż prestigieux ´┐Ż qu´┐Żici. Bien souvent, j´┐Żai en effet entendu des ´┐Żcrivains am´┐Żricains s´┐Ż´┐Żtonner de la d´┐Żf´┐Żrence, voire de la ´┐Ż d´┐Żvotion ´┐Ż qu´┐Żil est d´┐Żusage de manifester ´┐Ż l´┐Ż´┐Żgard du statut envi´┐Ż d´┐Ż´┐Ż ´┐Żcrivain ´┐Ż en France´┐Ż

Plusieurs personnalit´┐Żs ´┐Żtrang´┐Żres ont ´┐Żvoqu´┐Ż le d´┐Żclin de la culture fran´┐Żaise, quel est selon vous le sentiment des Am´┐Żricains sur cette question ? Comment jugeriez-vous la production fran´┐Żaise en regard de la production am´┐Żricaine ?

J´┐Żai soigneusement ´┐Żvit´┐Ż d´┐Żaborder cette question avec mes auteurs qui sont de toute fa´┐Żon des gens bien trop subtils pour mettre mal ´┐Ż l´┐Żaise leur ´┐Żditeur fran´┐Żais en tenant de quelconques propos sur le d´┐Żclin d´┐Żune culture dans laquelle ils disent s´┐Żhonorer d´┐Ż´┐Żtre accueillis par l´┐Żentremise de la traduction de leurs livres´┐Ż Ce que je retiens des ´┐Żchanges qui ont pu avoir lieu ´┐Ż fleurets plus ou moins mouchet´┐Żs, c´┐Żest une certaine perplexit´┐Ż de la part de nos amis am´┐Żricains vis-´┐Ż-vis de ´┐Ż l´┐Żexception fran´┐Żaise ´┐Ż dans tous ses ´┐Żtats. Cette perplexit´┐Ż m´┐Ża parfois sembl´┐Ż m´┐Żtin´┐Że d´┐Żune pointe d´┐Żenvie, par rapport ´┐Ż la ´┐Ż libert´┐Ż de ton ´┐Ż et ´┐Ż la capacit´┐Ż de r´┐Żbellion qui pouvaient se manifester au sein de la culture fran´┐Żaise. En tout cas, je n´┐Żai jamais rencontr´┐Ż de ces Am´┐Żricains qui pr´┐Żtendent que la France n´┐Żest plus qu´┐Żun mus´┐Że d´┐Żgageant de puissantes exhalaisons de naphtaline. Pour ce qui est de la question des ´┐Ż productions litt´┐Żraires compar´┐Żes ´┐Ż, ma r´┐Żponse d´┐Żcoule un peu de ce qui pr´┐Żc´┐Żde. Je suis farouchement oppos´┐Że ´┐Ż cette manie de l´┐Żauto-flagellation dont il semble parfois de bon ton de faire preuve en France. Je dirai d´┐Żabord que les Etats-Unis sont un vaste pays et que la vitalit´┐Ż ´┐Żpoustouflante de sa production litt´┐Żraire ne cesse de me remplir d´┐Żune sinc´┐Żre admiration. Je suis notamment stup´┐Żfaite de l´┐Żaudace dont font montre, l´┐Ż-bas, certaines structures ´┐Żditoriales qui publient des textes que l´┐Żon n´┐Żoserait peut-´┐Żtre plus publier en France. En m´┐Żme temps, je suis convaincue que la litt´┐Żrature fran´┐Żaise est vivante, pour peu que nous, les ´┐Żditeurs, encouragions sans rel´┐Żche nos auteurs ´┐Ż le manifester. Certains manuscrits am´┐Żricains sont marqu´┐Żs au coin de l´┐Żatelier de creative-writing, en ce qu´┐Żil peut avoir de st´┐Żrilisant. Je ne suis pas s´┐Żre que tous les romans familiaux situ´┐Żs dans le Minnesota ou le Texas profond soient beaucoup plus int´┐Żressants que ceux qui pourraient avoir pour cadre le Berry ou l´┐ŻAlsace. Et si je trouve assez bienvenu de critiquer l´┐Żattachement ´┐Ż n´┐Żvrotique ´┐Ż (sic) de l´┐Ż´┐Żcrivain fran´┐Żais ´┐Ż la figure de la Muse inspiratrice, rien ne prouve que l´┐Żatelier d´┐Ż´┐Żcriture donne naissance ´┐Ż des chefs-d´┐Ż´┐Żuvre´┐Ż

Qui sont les jeunes auteurs am´┐Żricains qui risquent de faire parler d´┐Żeux au cours des prochaines ann´┐Żes ? Le nouveau Paul Auster existe-t-il ?

Ma boule de cristal ne r´┐Żpond plus ! Tr´┐Żs franchement, je suis incapable de citer des noms´┐Ż J´┐Żai quand m´┐Żme envie d´┐Żinsister sur l´┐Żun d´┐Żentre eux : A.M. Homes. Chez elle, tout me sid´┐Żre : la richesse des registres dont elle use, son incroyable intelligence, la profondeur de ses vues et de sa puissance cr´┐Żatrice, sans oublier son´┐Ż humour ravageur ! Nous avons r´┐Żcemment publi´┐Ż son roman Ce livre va vous sauver la vie et allons continuer avec The Mistress´┐Żs Daughter, un texte autobiographique sublime sur l´┐Żadoption, puis un texte plus ancien, The End of Alice. Homes est un ´┐Żcrivain qui me surprend ´┐Ż chaque nouveau livre : libre, sans compromis, totalement engag´┐Że dans son ´┐Żuvre´┐Ż Je fonde sur elle les plus grands espoirs.

Propos recueillis par Ellen Salvi


 
Marie-Catherine Vacher
Nick McDonell
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
Richard Powers
Enrique Vila-Matas
William Gibson
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |