#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Maggie O´┐ŻFarrell, la plus anglaise des Irlandaises

 La Distance entre Nous
Maggie O'Farrell
Belfond
Prix éditeur
20.00 euros

Maggie O´┐ŻFarell vient de publier chez Belfond son trois´┐Żme
roman, La Distance entre nous, dans lequel elle fait
croiser les destins agit´┐Żs de Jake, un Anglais ´┐Żl´┐Żv´┐Ż au Japon
qui n'a jamais connu son p´┐Żre et Stella, immigr´┐Że italienne par
ses grands parents qui vit en Ecosse et dont la relation
exclusive avec sa soeur Stella est tenue par un lourd secret.
Nous avons aim´┐Ż parler avec cette jeune auteur, r´┐Żput´┐Że
Outre-Manche parmi la rel´┐Żve litt´┐Żraire, un talent simple mais
efficace qui se lit avec ´┐Żnorm´┐Żment de plaisir et touche toutes
les g´┐Żn´┐Żrations.


Vous ´┐Żtiez critique litt´┐Żraire, vous avez abandonn´┐Ż pour vous
consacrer ´┐Ż l'´┐Żcriture, je suppose que vous avez fait des ´┐Żtudes
de lettres ?


Oui, j´┐Żai ´┐Żtudi´┐Ż trois ans ´┐Ż la fac la litt´┐Żrature anglaise, ce qui est
assur´┐Żment un atout quand on ´┐Żcrit : cela d´┐Żveloppe notre sens
de la lecture, ainsi bien s´┐Żr que la quantit´┐Ż de livres qu´┐Żon peut
lire. Plus de r´┐Żf´┐Żrences, de bagages litt´┐Żraire avec ´┐Ża.

Votre premier roman, Quand tu es parti, ´┐Żtait fond´┐Ż
sur une narration ´┐Żclat´┐Że entre fille, m´┐Żre et grand m´┐Żre. Dans
le troisi´┐Żme, vous r´┐Żutilisez cette multiple narration puisqu´┐Żon
est tour ´┐Ż tour dans les pens´┐Żes de Nina, de Stella, de Jack, de
leurs parents, de leurs grands parents´┐Ż Qu´┐Żest-ce qui vous
int´┐Żresse dans ce proc´┐Żd´┐Ż ? La famille est une donn´┐Że
romanesque importante ´┐Ż vos yeux ?


J´┐Żaime multiplier les points de vue car je pense qu´┐Żune histoire
n´┐Żest pas le produit d´┐Żun seul regard, d´┐Żune seule personne.Il y a
au contraire de nombreux aspects ´┐Ż consid´┐Żrer pour une m´┐Żme
situation, et surtout dans les familles. Les familles sont si
souvent compliqu´┐Żes, les personnalit´┐Żs qu´┐Żon y trouve sont si
diff´┐Żrentes la plupart du temps.
Nous sommes tous individuellement ´┐Ż la fois le produit des
g´┐Żnes, des influences, des d´┐Żcisions qu´┐Żont prises nos parents.
J´┐Żai lu quelque chose ´┐Ż ce sujet qui avait plut´┐Żt ´┐Ż voir avec des
maths alors je ne sais pas si c´┐Żest valable mais pour une
famille de cinq personnes il y a 25 types possibles de relations :
je trouve que c´┐Żest fascinant d´┐Ży penser et d´┐Ż´┐Żcrire ´┐Ż ce sujet. Les
relations diff´┐Żrentes entre les parents, entre les parents et leurs
enfants, entre les fr´┐Żres et s´┐Żurs : on peut ´┐Żcrire ind´┐Żfiniment ´┐Ż
ce sujet tant les possibilit´┐Żs sont innombrables !

Oui mais parfois, on est perdu, surtout au d´┐Żbut, on ne sait
plus tr´┐Żs bien qui parle´┐Ż


Cet aspect assez complexe est d´┐Żlib´┐Żr´┐Ż, je trouvais int´┐Żressant
de mettre au d´┐Żfi le lecteur, sa compr´┐Żhension, m´┐Żme si c´┐Ż´┐Żtait
aussi prendre le risque de le lasser. La narration de mon
prochain livre est plus simple. D´┐Żun autre c´┐Żt´┐Ż, je pense que ´┐Ża
refl´┐Żte bien la vie qui nous bouscule, qui nous demande
justement cette concentration face ´┐Ż son d´┐Żsordre, cette
capacit´┐Ż ´┐Ż attraper au vol les ´┐Żv´┐Żnements inattendus qui la
constitue. Je crois que j´┐Ż´┐Żcris comme je consid´┐Żre le monde :
quelque chose de chaotique, des gens qui parlent, bavardent
sans cesse, c´┐Żest la vie que je ressens ainsi.

La Distance entre nous explore diff´┐Żrents aspects
d´┐Żun m´┐Żme th´┐Żme : la diff´┐Żrence (entre malade et bien portants,
entre Anglais pure souche et immigr´┐Żs italiens, entre
Europ´┐Żens et Asiatiques). Vous-m´┐Żme ´┐Żtes n´┐Że en Irlande du
Nord, vous avez grandi en Ecosse et vivez maintenant ´┐Ż Londres
: c´┐Żest une question qui vous touche ?


Je pense en effet qu´┐Ż´┐Żtre irlandaise et vivre en Grande Bretagne
est une des raisons qui m´┐Żont donn´┐Ż l´┐Żenvie d´┐Ż´┐Żcrire ce livre.
Plus jeune, j´┐Żai le souvenir qu´┐Żon m´┐Żait demand´┐Ż r´┐Żguli´┐Żrement :
´┐Ż d´┐Żo´┐Ż viens tu ? ´┐Ż et qu´┐Żau lieu de r´┐Żpondre un mot, comme on
pouvait s´┐Ży attendre, je racontais toute une histoire ! J´┐Żai toujours
´┐Żt´┐Ż jalouse des gens qui pouvaient d´┐Żfinir en un mot leurs
origines, dire ´┐Ż je suis grec ´┐Ż, tout simplement. Je voulais ´┐Żtre
comme eux, pouvoir me dire que j´┐Żappartenais ´┐Ż un seul lieu.
Mais c´┐Żest vrai aussi que cette complexit´┐Ż des origines est de
plus en plus fr´┐Żquente, les gens vont d´┐Żun
pays ´┐Ż l´┐Żautre bien plus souvent qu´┐Żavant.

Mais dans votre livre, on a vraiment cette impression que
Nina et Stella enfants souffrent de leurs origines italiennes, que
la maladie de Nina va accentuer encore leurs mauvais rapports
avec leurs camarades qui refusent la singularit´┐Ż


Les enfants sont toujours rapides ´┐Ż remarquer les personnes
diff´┐Żrentes d´┐Żeux, celles qui ne parlent pas pareil, ne leur
ressemble pas et ils voudront tout de suite savoir pourquoi.
Je pense qu´┐Ż´┐Żtre Irlandais en vivant en Ecosse, quand j´┐Ż´┐Żtais
petite ´┐Żtait difficile,, les gens voulaient savoir d´┐Żo´┐Ż je venait
pourquoi j´┐Żavais ce dr´┐Żle de nom. L´┐ŻIrlande est ´┐Ż l´┐ŻAngleterre un
peu ce qu´┐Żest la Belgique au niveau des blagues ! Je me
souviens que m´┐Żme les repas de ma m´┐Żre ´┐Żtaient un peu
diff´┐Żrent que et mes camarades me demandaient ´┐Ż Quel est ce
dr´┐Żle de pain que tu manges ? ´┐Ż. Ce genre de souvenirs vous
marquent bien s´┐Żr mais je ne voulais pas ´┐Żcrire sur des
Irlandais en Angleterre car d´┐Żabord beaucoup de gens l´┐Żont d´┐Żj´┐Ż
fait, et tr´┐Żs bien, ensuite parce que je n´┐Żaime pas ´┐Żtre dans
l´┐Żautobiographie. Du coup, c´┐Ż´┐Żtait plus int´┐Żressant d´┐Żimaginer ce
que cela pouvait donner d´┐Ż´┐Żtre Italien en Ecosse. Si ma propre
histoire a bien influ´┐Ż sur ce th´┐Żme, je l´┐Żexplore sous un autre
aspect, compl´┐Żtement imaginaire.

Votre livre parle d´┐Żamour, bien s´┐Żr, mais aussi de relations
fraternelles (avec Nina et Stella) et, ´┐Ż travers Jake, d´┐Żune
recherche du p´┐Żre. Ce sont des th´┐Żmes auquels vous ´┐Żtes
particuli´┐Żrement sensibles ou ´┐Żtait-ce simplement pour les
besoins de l´┐Żhistoire ?


En fait, l´┐Żhistoire de Jake est fond´┐Że sur celle, vraie, d´┐Żun ami
dont la m´┐Żre tomba enceinte d´┐Żun homme qu´┐Żelle ne revit plus
jamais apr´┐Żs leur nuit pass´┐Że ensemble. Mon ami pensait
souvent ´┐Ż ce p´┐Żre inconnu mais lui, contrairement ´┐Ż mon
personnage, n´┐Ża pas souffert d´┐Żune absence paternelle car sa
m´┐Żre s´┐Żest mari´┐Że deux ans apr´┐Żs sa naissance avec un
homme qui l´┐Ż´┐Żleva comme son fils : il ne peut donc pas
m´┐Żaccuser de lui avoir vol´┐Ż toute son histoire ! Je sais en tous
cas que malgr´┐Ż tout, il a toujours dans un coin de sa t´┐Żte ce
p´┐Żre disparu et ce sujet, ce manque parental m´┐Żinterpelle,
d´┐Żautant que je vois bien que ce sont des situations qui
continuent de se produire chaque jour. Cependant, je voulais en
faire une histoire positive, les liens entre Jake et sa m´┐Żre sont
forts, tous deux sont plein de tendresse l´┐Żun pour l´┐Żautre. En fait,
c´┐Żest dr´┐Żle parce que plusieurs amis hommes qui ont lu mon
livre m´┐Żont dit ensuite qu´┐Żils avaient cette peur parfois d´┐Żavoir
laiss´┐Ż un enfant derri´┐Żre eux ´┐Ż la fin d´┐Żune liaison, sans le
savoir.

Dans votre livre, c´┐Żest comme si l´┐Żamour ´┐Żtait la solution ´┐Ż
tout, c´┐Żest votre avis ?


Au d´┐Żbut de mon livre, je cite une phrase de l´┐Żauteur am´┐Żricain
Jay McInerney. J´┐Żaurais aim´┐Ż ´┐Żgalement citer ces mots de lui : ´┐Ż
vos amis sont un bon moyen de remplacer votre
famille ´┐Ż. Je pense la m´┐Żme chose des gens dont on tombe
amoureux : quelques que soient les difficult´┐Żs, la chance, ce
dont vous h´┐Żritez de votre famille, votre pass´┐Ż, la personne
qu´┐Żon aime peut colmater, r´┐Żconcilier tout ´┐Ża. C´┐Żest un peu
comme une nouvelle famille. En ce sens, trouver l´┐Żamour au
milieu d´┐Żune qu´┐Żte personnelle comme c´┐Żest le cas de mes
personnages, Stella et Jake, peut signifier pour eux un
apaisement, une accalmie de leurs probl´┐Żmes. A vrai dire,
j´┐Żaimerais que l´┐Żamour permette vraiment de tout arranger
dans la vie, mais ce n´┐Żest pas toujours possible´┐Ż

Certains critiques ont compar´┐Ż votre second livre ´┐Ż
R´┐Żbecca de Daphn´┐Że du Maurier : quels sont vos propres
r´┐Żf´┐Żrences litt´┐Żraires ?


Un de mes livres favoris est Jane Eyre de Charlotte
Bront´┐Ż et j´┐Żaime effectivement R´┐Żbecca. Sinon, Tolsto´┐Ż,
Flaubert´┐Ż Quand j´┐Żavais 16 ans, j´┐Ż´┐Żtais aussi folle d´┐ŻAlbert
Camus. Actuellement j´┐Żappr´┐Żcie ?? Et en France, Marie
Darrieussecq. En fait je lis autant de contemporain que de
classiques et je m´┐Żint´┐Żresse aussi ´┐Ż la po´┐Żsie.

Et vous avez une id´┐Że de votre prochain roman ?

Oui puisqu´┐Żil est fini ! Il sera publi´┐Ż l´┐Żann´┐Że prochaine au
Royaume Uni. Pour la premi´┐Żre fois, j´┐Żai ´┐Żcrit un livre plut´┐Żt
historique. Cela se passe au 19´┐Żme si´┐Żcle. J´┐Żai du faire
beaucoup plus de recherches pour ce roman que pour les
pr´┐Żc´┐Żdents mais c´┐Ż´┐Żtait passionnant.

Ma´┐Ża Gabily



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |