#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Un homme heureux

 Un homme heureux
Arto Paasilina
Deno´┐Żl
Prix éditeur
19.00 euros

Dans son neuvi´┐Żme roman traduit en fran´┐Żais,
l´┐Żouvrier-po´┐Żte-journaliste-´┐Żcrivain finlandais,Arto Paasilina,
concocte un m´┐Żlange efficace et humoristique de pittoresque,
d´┐Żincongru et de satirique.


Un responsable de chantier soucieux du sort de ses ouvriers au
point de les inciter ´┐Ż prendre des pauses d´┐Żs leur premier jour
de travail ou ´┐Ż s´┐Żinvestir personnellement pour leur ´┐Żviter des
ennuis financiers : trop beau pour ´┐Żtre vrai ? Trop louche en tout
cas aux yeux des notables de Kuusm´┐Żki, calme et paisible
bourgade de Finlande. L´┐Żhomme par qui le changement arrive
n´┐Ża pourtant rien d´┐Żun r´┐Żvolutionnaire au sens politique du terme.
C´┐Żest ´┐Ż l´┐Żing´┐Żnieur qualifi´┐Ż des Ponts et Chauss´┐Żes qu´┐Żil a ´┐Żt´┐Ż
fait appel, et non ´┐Ż un pr´┐Żtendu r´┐Żformateur social ou moral.
Mais voil´┐Ż. Une seule fois par le pass´┐Ż le calme de Kuusm´┐Żki a
´┐Żt´┐Ż rompu : en 1918, un sanglant affrontement a oppos´┐Ż rouges
et blancs, au-dessus de la rivi´┐Żre, depuis lors rebaptis´┐Że la
Tuerie. Et c´┐Żest justement le pont qui la surplombe que
l´┐Żing´┐Żnieur Jaatinen est charg´┐Ż de r´┐Żnover. Dans une r´┐Żgion o´┐Ż
l´┐Żinfluence communiste demeure sensible, bien que taboue (le
roman a ´┐Żt´┐Ż ´┐Żcrit en 1976,ndlr), l´┐Żamorce d´┐Żun conflit sur les lieux
m´┐Żmes de ce douloureux pass´┐Ż agit comme un r´┐Żv´┐Żlateur des
tensions et des conventions sociales.

Rien ´┐Ż redire objectivement aux comp´┐Żtences de l´┐Żexpert
Jaatinen. Gr´┐Żce ´┐Ż ses m´┐Żthodes modernes et les relations
saines qu´┐Żil a ´┐Żtablies avec l´┐Ż´┐Żquipe ouvri´┐Żre, les travaux vont
bon train. Au grand dam de l´┐Ż´┐Żlite locale, les bons vieux clivages
sociaux, l´┐Żinertie bureaucratique et la mollesse des notables se
trouvent donc ´┐Żbranl´┐Żes par la simple venue d´┐Żun homme
ext´┐Żrieur ´┐Ż leur village, aux m´┐Żurs quelque peu lib´┐Żrales qui
plus est. ´┐Ż Ils sont comme ´┐Ża. Il ne leur en faut pas
beaucoup, ils d´┐Żtestent de toute fa´┐Żon tous les nouveaux venus
´┐Ż
et tout changement susceptible de bouleverser leur
confortable routine. Voil´┐Ż donc l´┐Żoccasion r´┐Żv´┐Że pour ces ´┐Ż hauts
´┐Ż fonctionnaires, habitu´┐Żs du Rotary Club et fid´┐Żles des bancs
de l´┐Ż´┐Żglise de s´┐Żunir face au soit-disant p´┐Żril que repr´┐Żsenterait
l´┐Żintrus perturbateur de leur douce inertie. R´┐Żelle crainte,
jalousie ou subite prise de conscience de l´┐Żennui profond et
larv´┐Ż qui rythme leurs journ´┐Żes ? Quoi qu´┐Żil en soit ces hommes
semblent trop heureux d´┐Żavoir trouv´┐Ż une occupation et un
bouc-´┐Żmissaire. Retrouvant ainsi un sens ´┐Ż leur vie, ils
d´┐Żploient des tr´┐Żsors de machiav´┐Żlisme pour l´┐Żinciter ´┐Ż prendre
la fuite au point de s´┐Żimmiscer dans sa vie priv´┐Że. Mais qui
s´┐Żme le vent r´┐Żcolte la temp´┐Żte. Fort de son bon droit, Jaatinen
s´┐Ż´┐Żvertue ´┐Ż donner raison ´┐Ż cet adage. Pas ´┐Ż pas, il ´┐Żchafaude
une vengeance qui n´┐Ż´┐Żpargnera aucun des comploteurs
hypocrites et lui ouvrira finalement les portes de la gloire.

Au fil d´┐Żun r´┐Żcit qu´┐Żil agr´┐Żmente de rebondissements fructueux ´┐Ż
chaque chapitre, Paasilina oscille entre fable un tantinet
id´┐Żaliste, mais faussement na´┐Żve, et satire mordante des
classes sociales dites sup´┐Żrieures, en r´┐Żalit´┐Ż r´┐Żtrogrades et
frustr´┐Żes. Surtout, moquant une derni´┐Żre fois la versatilit´┐Ż de la
foule qui en vient ´┐Ż aduler Jaatinen apr´┐Żs l´┐Żavoir tant stigmatis´┐Ż,
il formule un bel ´┐Żloge de la pers´┐Żv´┐Żrance, qui finit par porter
ses fruits.
Paasilina a incontestablement de la suite dans les id´┐Żes. En
t´┐Żmoigne une br´┐Żve allusion au li´┐Żvre de Vatanen, titre de
l´┐Żun de ses pr´┐Żc´┐Żdents romans, qui lui permet un clin d´┐Ż´┐Żil au
lecteur fid´┐Żle, mais qui signale ´┐Żgalement qu´┐Żun v´┐Żritable fil
conducteur anime son ´┐Żuvre : la vie prend tout son sens hors
des sentiers battus et pour rien au monde l´┐Żauthenticit´┐Ż et la
sinc´┐Żrit´┐Ż ne doivent le c´┐Żder au poids des conventions,
destructrices de cr´┐Żativit´┐Ż.

Un homme heureux donc au final, mais pas na´┐Żf ni b´┐Żat. Si le
bonheur n´┐Żest pas une donn´┐Że, il se construit et est ´┐Ż la port´┐Że
de quiconque s´┐Żen donne les moyens. Ignorez donc les
pessimistes selon qui le bonheur des uns ferait le malheur des
autres. Il semblerait au contraire qu´┐Żil soit extr´┐Żmement
contagieux. ´┐Ż d´┐Żfaut d´┐Żun monde parfait, l´┐Żon aurait au moins
des hommes heureux. Beau message d´┐Żespoir et de solidarit´┐Ż
dans un monde domin´┐Żs par les individualismes.

Laurence Bourgeon



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |