#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Un Couple Ordinaire

 Un Couple Ordinaire
Isabelle Miniere
Le Dilettante
Prix éditeur
14.00 euros

Brillant portrait, attachant et ´┐Żdifiant, d´┐Żun couple qui se d´┐Żchire lentement et in´┐Żluctablement : lui parce qu´┐Żil n´┐Żest pas le fonceur ni l´┐Ż´┐Żtalon qu´┐Żelle d´┐Żsire, elle parce qu´┐Żelle fait du chantage affectif, ordonne ou rationalise ´┐Ż sa convenance, avec clich´┐Żs et prises de t´┐Żte.

Un couple ordinaire a ses hauts et ses bas, chacun a ses doutes t´┐Żt ou tard, surtout si le couple s´┐Żest mari´┐Ż jeune et sans grande exp´┐Żrience. Vivre ´┐Ż deux s´┐Żapprend, avec l´┐Żintrospection et observation de l´┐Żautre, selon sa sensibilit´┐Ż et ses ´┐Żpreuves v´┐Żcues, et enfin d´┐Żapr´┐Żs ce qu´┐Żon veut dans la vie et les moyens dont on dispose.

Dans cet exemple, remarquable par le sens de l´┐Żobservation de l´┐Żauteur, c´┐Żest un couple ordinaire socio-´┐Żconomiquement, ordinaire dans ses clich´┐Żs et ordinaire dans ses ´┐Żchanges. Ici, c´┐Żest B´┐Żatrice qui porte la culotte, c´┐Żest elle qui ordonne Benjamin, son mari pharmacien, un peu effac´┐Ż et moins ambitieux qu´┐Żelle et ses amies ne le souhaitent. C´┐Żest que Ben veut vivre heureux et voir sa petite fille Marion grandir chaque instant de sa vie, loin des pr´┐Żoccupations de la gestion d´┐Żune ´┐Żventuelle officine que tout son entourage le pousse ´┐Ż acheter. A commencer par B´┐Ża, qui ne supporte ce diminutif dans la bouche de son mari, car ´┐ŻB´┐Ż-A´┐Ż c´┐Żest d´┐Żabord une bonne action. Et quand elle s´┐Żemporte, comme cela est fr´┐Żquent, B´┐Żatrice n´┐Ża pas une t´┐Żte ´┐Ż bonne action.

B´┐Żatrice est gentille et aimante certes, mais c´┐Żest surtout une forte t´┐Żte qui a opinion sur tout, qui aime avoir pignon sur roue, qui travestit tous les arguments pour les entrer dans son cadre de pens´┐Że. Les ´┐Żchanges du couple tournent donc vite au dialogue de sourds, d´┐Żautant que B´┐Żatrice est impulsive et joue volontiers sur le chantage affectif : elle menace de partir en Guadeloupe avec sa fille dont elle n´┐Żaurait aucun mal ´┐Ż avoir la garde, elle lui intime de faire l´┐Żamour pour se faire pardonner´┐Ż C´┐Żest que B´┐Żatrice est une belle Antillaise, un beau morceau ´┐Ż ce qu´┐Żil para´┐Żt, et bonne au lit avec ´┐Ża. Simplement, trop crue et trop vulgaire, c´┐Żest plut´┐Żt un ´┐Żteignoir pour son mari qui d´┐Żsire tendresse et faire l´┐ŻAmour, pas du sport : ´┐Ż ce n´┐Żest pas de l´┐Żamour, tu confonds, c´┐Żest de la possession. Tu te fais des illusions : tu ne m´┐Żaimes pas, tu veux seulement que je t´┐Żappartienne, que je t´┐Żob´┐Żisse ´┐Ż´┐Ż

Benjamin souffre donc de la situation, lui qui est si serviable avec tout un chacun : il a d´┐Żailleurs du mal a dire simplement ´┐Żnon´┐Ż, mais son ami et patron Aim´┐Ż lui dit comment commencer ´┐Ż mettre des limites. Alors il suit ses conseils, et ´┐Ża marche du tonnerre au boulot. En revanche, ´┐Ż la maison, Bea fait un drame de chaque non de Ben : que la soumission des femmes au mari est r´┐Żvolue, qu´┐Żune femme a le droit de refuser et de donner son opinion, que Ben doit aller chez le psy et se remettre en cause, etc. Simplement, Benjamin ne bouscule personne et ne veut pas ´┐Żtre davantage bouscul´┐Ż, il sent la vacuit´┐Ż de sa vie avec B´┐Ża, et reste lucide autant que bon prince : ´┐Ż ma femme est belle, intelligente, et je suis malheureux. Beaucoup de gens voudraient ma place dans la vie, dans mon lit, et je suis malheureux. Je suis un privil´┐Żgi´┐Ż, et je suis malheureux. Le pire, c´┐Żest que je n´┐Żen ai m´┐Żme pas honte [´┐Ż] je n´┐Żai d´┐Żailleurs jamais dout´┐Ż de son intelligence, je l´┐Żai plut´┐Żt redout´┐Że´┐Ż Si elle avait ´┐Żt´┐Ż moins maligne, je me serais peut-´┐Żtre trouv´┐Ż un peu moins vide, un peu moins creux ´┐Ż. Bref, Benjamin de son sent prisonnier de sa ge´┐Żli´┐Żre, qui en outre a le Droit pour elle.

En filigrane, le texte est ´┐Żmaill´┐Ż des piques fr´┐Żquentes dans les querelles domestiques, le retournement d´┐Żarguments est ma´┐Żtris´┐Ż ainsi que quelques jeux de mots, faciles mais coh´┐Żrents dans la situation d´┐Żcrite. Les r´┐Żpondes d´┐Żlicieusement enfantines de Marion sont bien rendues dans le texte, et l´┐Żon comprend que le pater fonde ´┐Ż les entendre autant ´┐Ż voir la bouille mignonne de sa fille.

Philippe Cesse



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |