#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
La Martre

 La Martre
Alice de Poncheville
l'Olivier
Prix éditeur
16.00 euros

Les d´┐Żcors sont des quotidiens ordinaires, les protagonistes des gens qui n´┐Żont rien demand´┐Ż. Comme si l´┐Żauteur les chopait ´┐Ż leur insu´┐Ż Un recueil de nouvelles sans pr´┐Żtention, mais qui emm´┐Żne quelque part.


En fait, on se demande constamment o´┐Ż l´┐Żauteur veut en venir : son but n´┐Żest-il donc que de d´┐Żcrire le banal et la vie de tous les jours ? En attente perp´┐Żtuelle d´┐Żun ´┐Żv´┐Żnement marquant, d´┐Żun paroxysme, d´┐Żune mont´┐Że dans la narration, on se dit que la nouvelle suivante sera forc´┐Żment plus dynamique que celle que l´┐Żon parcourt avec placidit´┐Ż.
Alice de Poncheville semble se placer dans une qu´┐Żte de minimalisme´┐Ż Les personnages sont d´┐Żtaill´┐Żs dans leurs univers personnels, parfois d´┐Żune simplicit´┐Ż d´┐Żconcertante, mais il s´┐Żagit toujours d´┐Żune ´┐Żtape oblig´┐Że pour percer ´┐Ż jour leur singularit´┐Ż, pour p´┐Żn´┐Żtrer leur intimit´┐Ż. Et les relations interpersonnelles deviennent alors le centre de tout : les contrari´┐Żt´┐Żs, les petites rixes et les grandes incompr´┐Żhensions, tout est pass´┐Ż au crible pour faire ressortir les asp´┐Żrit´┐Żs et les in´┐Żgalit´┐Żs de ces gens souvent en souffrance. En somme, on tourne les pages de La Martre sans grande curiosit´┐Ż, mais sans morosit´┐Ż non plus´┐Ż
Le titre lui-m´┐Żme a, semble-t-il, ´┐Żt´┐Ż donn´┐Ż dans un souci de d´┐Żtail. Car ´┐Ż La Martre ´┐Ż est le titre de l´┐Żune des nouvelles, mais l´┐Żapparition de l´┐Żanimal en question reste compl´┐Żtement anecdotique ! La martre, dans ce r´┐Żcit, ne constitue finalement qu´┐Żun point de jonction entre deux fr´┐Żres qui se cherchent et se repoussent constamment : ils recueillent l´┐Żanimal, point. On retiendra donc que ce recueil repose sur une sorte d´┐Ż´┐Żloge de l´┐Żinfiniment petit : ici, une jeune femme se retrouve en vacances parmi des gens qui ne l´┐Żappr´┐Żcient pas ; l´┐Ż, un homme hospitalis´┐Ż pour de graves blessures exprime ses souffrances sur son lit´┐Ż Ici encore, on fait la connaissance d´┐Żune fille qui d´┐Żcrit ses impressions aupr´┐Żs de sa grand-m´┐Żre. Les personnages qui se succ´┐Żdent se font les chroniqueurs de leurs quotidiens ordinaires´┐Ż

Mais on aurait tort de ne garder en t´┐Żte que cette priorit´┐Ż : car le premier recueil d´┐ŻAlice de Poncheville ´┐Żvolue vraiment, certes avec lenteur et un peu de complaisance dans le style, mais il ´┐Żvolue. On s´┐Żen rend compte apr´┐Żs avoir repos´┐Ż le livre, quand on r´┐Żalise que la premi´┐Żre nouvelle, qui exploite la d´┐Żpendance affective, fait ´┐Żcho avec la derni´┐Żre, sur la d´┐Żpendance ´┐Ż l´┐Żh´┐Żro´┐Żne. Et l´┐Ż, on se dit qu´┐Żil s´┐Żest produit, ´┐Ż notre insu, une sorte d´┐Żunit´┐Ż dans la progression. Et que parfois, ce ne serait pas plus mal d´┐Ż´┐Żtre un peu plus patient !

Julien Canaux



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |