#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Le solstice d´┐Żautomne, testament amoureux

 Le solstice d´┐Żautomne, testament amoureux
Robert Georgin
Actes Sud
Prix éditeur
10.00 euros

Que serions-nous sans l´┐ŻAmour dans ce monde d´┐Ż´┐Żdent´┐Żs´┐Ż? N´┐Żest-il pas notre essence ? N´┐Żes-il pas notre subsistance´┐Ż? Le solstice d´┐Żautomne est une pri´┐Żre ´┐Ż l´┐Żamour absolu. Il c´┐Żl´┐Żbre la ´┐Ż´┐ŻD´┐Żesse´┐Ż´┐Ż autrement dit la femme d´┐Żentre toutes les femmes´┐Ż: la m´┐Żre. Celle avec laquelle l´┐Żenfant dans son ventre est en fusion totale.

Conception incontournable et ´┐Żcul´┐Że. D´┐Żailleurs l´┐Żauteur ne dit rien de plus que ce qui a d´┐Żj´┐Ż ´┐Żt´┐Ż dit. Robert Georgin surfe sur l´┐Żimage de la m´┐Żre matrice de tout. Il la sanctifie en faisant d´┐Żelle l´┐Ż´┐Żtre supr´┐Żme. C´┐Żest en cela qu´┐Żil se diff´┐Żrencie. Elle devient alors Dieu ´┐Ż la place du P´┐Żre. Il s´┐Żemploie simultan´┐Żment ´┐Ż annihiler la culpabilit´┐Ż chr´┐Żtienne et morale inh´┐Żrente ´┐Ż l´┐Żinceste. Il le brandit en ´┐Żtendard comme la voie pour acc´┐Żder au c´┐Żleste, ´┐Ż la beaut´┐Ż, ´┐Ż l´┐Żid´┐Żal et atteindre la toute puissance.
Il enjoint le lecteur ´┐Ż la jouissance incestueuse comme une exp´┐Żrience irrempla´┐Żable.
Quatre-vingt-trois pages pendant lesquelles il pr´┐Żche et s´┐Żexalte lui ´┐Ż´┐Żle Minotaure aux cheveux d´┐Żor tomb´┐Ż comme Icare´┐Ż´┐Ż.
Cet amour absolu est perdu d´┐Żs notre venue au monde. Commence alors la douloureuse s´┐Żparation avec la m´┐Żre dont le spectre plane au dessus de chaque femme et que l´┐Żon atteindra plus jamais si ce n´┐Żest par l´┐Ż´┐Żcriture. C´┐Żest pourquoi il ´┐Żcrit. A moins qu´┐Żil ne se regarde ´┐Żcrire. Il travaille son ´┐Żcriture ´┐Ż l´┐Żexc´┐Żs multipliant les effets de style comme s´┐Żil voulait prouver ou se prouver qu´┐Żil est un po´┐Żte en plus d´┐Ż´┐Żtre docteur en linguistique. Il utilise des constructions de phrases et des mots recherch´┐Żs. Il veut trop en faire. C´┐Żest aga´┐Żant.
Mais ce qui passe moins encore c´┐Żest le caract´┐Żre messianique de sa parole. L´┐Żauteur ne pr´┐Żtend pas moins ´┐Ż´┐Żdire le vrai, pourvu qu´┐Żil ´┐Żuvre´┐Ż´┐Ż. Il couche sur le papier le fruit de ses masturbations c´┐Żr´┐Żbrales persuad´┐Ż que sa vision est la bonne. Cependant il ne l´┐Żassume pas pleinement car il se cache derri´┐Żre un langage herm´┐Żtique et des r´┐Żf´┐Żrences litt´┐Żraires et mythologiques.
Au final, on a le sentiment qu´┐Żil r´┐Żsout ni plus ni moins que sa n´┐Żvrose personnelle.

Le solstice d´┐Żautomne est un livre ´┐Żnervant car narcissique. L´┐Żauteur se fait plaisir et ne cherche pas ´┐Ż cr´┐Żer ce dialogue implicite avec son lecteur. Il ne l´┐Żinvite pas ´┐Ż partager, mais ´┐Ż l´┐Żadmirer. Et ´┐Ż´┐Ż, c´┐Żest insupportable

Doreen Bodin



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |