#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Traces

 Traces
Nathalie-Noëlle Rimlinger
Editions de l'H´┐Żtel
Prix éditeur
12.00 euros


Recueil de perversit´┐Żs artistiques, Traces ´┐Żvoque ´┐Ż la premi´┐Żre personne l´┐Żimmensit´┐Ż imaginative d´┐Żune femme. Une femme-animal, une femme peu encline aux femmes, une femme sculpteur et peintre. Non contente d´┐Żavoir une vie terrestre, elle construit, pour elle et ceux qui le d´┐Żsirent, un monde imaginaire. Et surtout des personnages imaginaires : Thomas, amant fusionnel (Thomas est-il vraiment imaginaire, d´┐Żailleurs ?) et Lilie qu´┐Żelle cr´┐Żera pour son ´┐Żditeur, Paul. Ou plus exactement, Paul lui ach´┐Żte Lilie. ´┐Ż "Je la veux sur mesure et qu´┐Żelle naisse de notre accouplement. Peux-tu ´┐Żtre ma s´┐Żur ?" Je le regarde, puis l´┐Żargent. "C´┐Żest pas assez, fais-je remarquer, mais tu l´┐Żauras. Elle s´┐Żappelle Adeline, on l´┐Żappellera Lilie´┐Ż Elle sortira de moi, si tu me paies mieux, et tu seras son p´┐Żre comme son amant." "Mais je veux l´┐Ż´┐Żpouser. Elle aura besoin de ma protection." "Elle sera ´┐Żph´┐Żm´┐Żre. Je ne fabrique pas de miracle. Seulement la r´┐Żalit´┐Ż." ´┐Ż.

Contrairement ´┐Ż n´┐Żimporte quel Raoul, ami imaginaire du premier schizophr´┐Żne venu, ces personnages et mises en sc´┐Żne sont reconnus comme imaginaires. La femme a encore un doigt de pied sur terre pour intercaler dans sa vie quotidienne, quelques passages, quelques r´┐Żves, quelques cauchemars. Enfin, c´┐Żest ce qu´┐Żon peut comprendre vu l´┐Ż´┐Żnormit´┐Ż de ces fantasmes. Ou alors, elle a une vie particuli´┐Żrement malheureuse et sordide. Ces passages sont entrem´┐Żl´┐Żs de r´┐Żves endormis autrement plus pervers, qu´┐Żelle tente d´┐Żanalyser. Comment d´┐Żcrypter le r´┐Żve o´┐Ż sa m´┐Żre la force ´┐Ż lui faire un cunnilingus, puis o´┐Ż elle se retrouve tr´┐Żs attir´┐Że par la jeune ma´┐Żtresse de son p´┐Żre ? ´┐Ż J´┐Żai bu trop d´┐Żimagination. Je me suis faite soigner mais la lobotomie dans ce pays, putain, n´┐Żexiste pas assez. ´┐Ż Mais en guise d´┐Żintroduction, la femme ou l´┐Żauteur, ou les deux r´┐Żunies puisque tr´┐Żs similaires, averti le lecteur : ´┐Ż Il n´┐Ży a pas d´┐Żart sans cette id´┐Że d´┐Żun v´┐Żcu par procuration qui nous laisse libre de p´┐Żn´┐Żtrer comme de quitter l´┐Żagitation des r´┐Żves. Mais permettez-moi d´┐Ż´┐Żtre au-del´┐Ż de l´┐Żassassin´┐Ż Sans transgression, il n´┐Ży a pas d´┐Żimaginaire. C´┐Żest moi qui commettrai les crimes et cependant, il n´┐Ży aura pas tant de distance entre mes pas, les v´┐Żtres, dont nous effacerons les traces´┐Ż ´┐Ż.

Harcel´┐Ż de m´┐Żtaphores et de d´┐Żlires artistico-linguistiques, le texte de Traces n´┐Żest pas le plus accessible qui existe. Si le style est recherch´┐Ż -et pas toujours en vain-, les accumulations sont lourdes, les phrases ´┐Żprouvantes et les paragraphes annihilants. ´┐Ż Se venger du corps par la mati´┐Żre, se venger de la mati´┐Żre du corps, pour trouver l´┐Ż´┐Żme s´┐Żur du corps, cet autre tissu dont la mati´┐Żre laisse filtrer la lumi´┐Żre-corps jusqu´┐Ż´┐Ż r´┐Żinventer la peau du corps par une bouche ouverte, b´┐Żante, qui n´┐Ża qu´┐Żelle-m´┐Żme pour se parler´┐Ż qui est seule. Je n´┐Żai pas re´┐Żu, pas pris le vernis des mots´┐Ż S´┐Żrement qui demande au corps d´┐Ż´┐Żtre l´┐Ż, lui aussi, o´┐Ż le sang fait fronti´┐Żre ´┐Ż un mot noirci d´┐Żesp´┐Żrance´┐Ż ´┐Ż. M´┐Żlange douteux de po´┐Żsie, d´┐Żessai artistique et de philosophie, Nathalie-No´┐Żlle Rimlinger n´┐Żen fait pas un r´┐Żcit d´┐Żpourvu d´┐Żhumour. Humour d´┐Żcal´┐Ż, certes, mais qui parfois nous surprend et nous offre une minute de relaxation apr´┐Żs une page ´┐Żpuisante. ´┐Ż Ni bi´┐Żre, ni terre, je veux que l´┐Żon me r´┐Żduise en sable d´┐Żos noir et que l´┐Żon me verse dans l´┐Żune des urnes que j´┐Żai fabriqu´┐Żes, vivante. [´┐Ż] Et de temps en temps, pr´┐Żl´┐Żve de cette mati´┐Żre par le bout rose de ta langue et go´┐Żte-moi. Tu as su le faire, tu le referas. Par curiosit´┐Ż, puis par distraction´┐Ż coutume´┐Ż Je me diluerai au fil des jours en toi´┐Ż Jusqu´┐Ż´┐Ż r´┐Żsider, m´┐Ż´┐Żtablir en tous tes circuits, jusque dans tes bourses´┐Ż Et chaque fois que tu feras l´┐Żamour (ne mets pas de pr´┐Żservatifs, tu me raterais´┐Ż) ; il y aura sous ton p´┐Żnis mille petits sourires en croix, pour toi´┐Ż ´┐Ż.

Premi´┐Żre parution des Editions de l´┐ŻH´┐Żtel, mais troisi´┐Żme roman de l´┐Żartiste sculpteur-peintre Nathalie-No´┐Żlle Rimlinger (La Main d´┐ŻHerm´┐Żs, L´┐ŻImpossible manque). Son talent d´┐Żartiste ne souffrira aucune remise en question tandis que celui d´┐Ż´┐Żcrivain est encore contestable. ´┐Ż Je sais, je vous entends grogner et vous avez parfaitement le droit de refermer ce livre injurieux. ´┐Ż Esp´┐Żrons que pour un temps, quelques-uns se fouteront du droit.

Sophie de Laboulaye



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |