#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Et puis

 Et puis
Natsume Sôseki
Le Serpent ´┐Ż plumes
Prix éditeur
24.00 euros



Nastume S´┐Żseki est assur´┐Żment ´┐Ż d´┐Żcouvrir tandis que son ´┐Żuvre, jeune d´┐Żun si´┐Żcle, est ´┐Żdit´┐Że en fran´┐Żais. Il y eut Tarkovski avec ses longs plans-s´┐Żquence comme narrateur de la naissance de la Russie. Il y a aujourd´┐Żhui S´┐Żseki et son ´┐Żcriture-s´┐Żquence, t´┐Żmoin d´┐Żune sensibilit´┐Ż a la japonaise. Publi´┐Ż en feuilleton dans l´┐Żincontournable quotidien Asahi shimbun, le roman de S´┐Żseki Et puis s´┐Żimpose comme tel dans la litt´┐Żrature japonaise.

Un jardin ´┐Ż l´┐Żombre de jeunes cerisiers en fleur. Plus loin se dresse un arbre ´┐Żlev´┐Ż d´┐Żo´┐Ż jaillissent des pousses d´┐Żun brun tendre, l´┐Ż ou les extr´┐Żmit´┐Żs mall´┐Żables de ses rameaux touchent au ciel, elles se voilent comme estomp´┐Żes par la brume. Cette agr´┐Żable brume p´┐Żn´┐Żtre dans le jardin faisant osciller doucement les p´┐Żtales rouges du cam´┐Żlia. Et puis. Et puis, le corolle du camelia se d´┐Żtache brusquement et tombe d´┐Żun seul coup, non pas p´┐Żtale apr´┐Żs p´┐Żtale. Semblable ´┐Ż la t´┐Żte coup´┐Że des samoura´┐Ż, geste ultime pour achever celui qui commet le suicide rituel.

Le Japon au d´┐Żbut du XX´┐Żme si´┐Żcle c´┐Żest aussi l´┐Żoccidentalisation sous l´┐Ż´┐Żre Meiji. L´┐Żancien syst´┐Żme f´┐Żodal est abandonn´┐Ż, le pouvoir imp´┐Żrial restaur´┐Ż. Natsume S´┐Żseki se fait le rapporteur d´┐Żune modernisation acc´┐Żl´┐Żr´┐Że dans tous les domaines. Et pourtant ce Japon-l´┐Ż n´┐Ża rien ´┐Ż envier ´┐Ż l´┐ŻOccident. Quand, chez nous, le printemps correspond ´┐Ż la mont´┐Że des contestations et des gr´┐Żves, l´┐Ż o´┐Ż se l´┐Żve le soleil, on assiste ´┐Ż la saison des rentr´┐Żes scolaires ; afin que la connaissance monte dans les branches du peuple comme la s´┐Żve monte dans les branche des arbres.

Le farniente du feignant

´┐Ż La sinc´┐Żrit´┐Ż est la voix du ciel ´┐Ż selon la maxime confuc´┐Żenne, ´┐Ż elle n´┐Żest pas celle des hommes ´┐Ż conteste passivement Daisuk´┐Ż. Ce dandy est pass´┐Ż de l´┐Żautre cot´┐Ż du Japon d´┐Żantan mais reste encha´┐Żn´┐Ż pourtant, par les liens du sang, ´┐Ż une tradition et ´┐Ż son p´┐Żre. Au-del´┐Ż du non-acteur, il est spectateur d´┐Żune mutation sociale et culturelle. Il ne lui para´┐Żt pas faux de consid´┐Żrer que la bravoure est incompatible avec bien d´┐Żautres aptitudes qui la surpassent de loin. A la bravoure paternelle, il oppose la couardise. La discipline dont se gargarise son p´┐Żre a refroidi progressivement les sentiments vivaces qui lient p´┐Żre et fils. Naguai est persuad´┐Ż que le fait d´┐Żavoir transmis la vie ´┐Ż son fils lui assure en retour un amour in´┐Żbranlable qu´┐Żelles qu´┐Żen fussent les souffrances qu´┐Żil lui aurait inflig´┐Żes. Parce que sa famille a de l´┐Żargent et que le travail ne sert, selon Daisuk´┐Ż, qu´┐Ż´┐Ż manger, il ne travaille pas. Ne rien faire est de l´┐Żaction, agir c´┐Żest trahir le temps. ´┐Ż Essaie de fureter o´┐Ż tu veux au Japon, tu ne trouveras pas la moindre parcelle brillante. Partout tout est noir, absolument noir. ´┐Ż Et lorsqu´┐Żil d´┐Żcidera d´┐Żagir, son entreprise le conduira ´┐Ż sa propre perte.

L´┐Żempire (d´┐Żsesp´┐Żr´┐Ż) des Sens

Oisivet´┐Ż et paresse constituent donc son quotidien. Mais son ´┐Ż surmenage ´┐Ż est bouscul´┐Ż d´┐Żs lors que resurgit son compagnon de toujours, oubli´┐Ż depuis trois ans, Hiraoka et sa femme´┐Ż Ensemble, ils philosophent sur la non-exp´┐Żrience, ch´┐Żre ´┐Ż Daisuk´┐Ż, s´┐Żenivrent au parfum du sak´┐Ż. Mais la conversation n´┐Ża plus aujourd´┐Żhui la saveur d´┐Żautrefois. Et puis il y a elle. Les candidates au mariage forc´┐Ż, il les a vues se succ´┐Żder. Lorsqu´┐Żon s´┐Żinsurge contre les traditions nipponnes, il est somme toute l´┐Żgitime, m´┐Żme au d´┐Żbut du si´┐Żcle, de ne vouloir suivre un L´┐Żandre dans les sournoiseries d´┐Żun Scapin. Et lorsque la femme de son fr´┐Żre lui demande le nom d´┐Żune favorite, il reste muet. Mais c´┐Żest ´┐Ż elle qu´┐Żil songe. Michiyo je vous aime. Sur une trame tragique, elle est touch´┐Że par la maladie et bless´┐Że par la mort pr´┐Żmatur´┐Że de son enfant. Elle est enfin, la femme de Hiraoko. Alors Daisuk´┐Ż se tait. L´┐Żexploration des sentiments par la contemplation. Il contemple. Il contemple jusqu´┐Ż´┐Ż tout avouer. Ils s´┐Żaiment. ´┐Ż Ensemble, au m´┐Żme moment ils recevaient la punition de l´┐Żamour, le bienfait de l´┐Żamour, au m´┐Żme moment, ils en go´┐Żtaient ensemble la saveur.´┐Ż

Daisuke trahit le temps. Il trahit sa famille, son ami et lui-m´┐Żme. Tout se dresse autour du couple en un cercle de flammes ´┐Żclatantes pour le br´┐Żler jusqu´┐Ż´┐Ż la mort. L´┐Żamour : impossible. Par le seppuka le samura´┐Ż s´┐Żouvrait le ventre, apr´┐Żs avoir tu´┐Ż un autre samoura´┐Ż, Daisuk´┐Ż par l´┐Żamour se condamne. Le cam´┐Żlia choit, le rouge innonde le sol. Le Japon poursuit sa mutation. Et puis´┐Ż l´┐Żamarylis fleurit.

Charles Patin O´┐ŻCoohoon



Et puis, de Natsume S´┐Żseki, traduit du japonais par H´┐Żl´┐Żne Morita



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |