#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Br´┐Żves histoires de ma m´┐Żre

 Br´┐Żves histoires de ma m´┐Żre
Bernard Desportes
Fayard
Prix éditeur
15.00 euros


La petite ville de Glurk sur le bord du Lavd. L´┐Żunivers de Vlad, ses vall´┐Żes, ses cimeti´┐Żres, ses corps qui se retrouvent pour le sexe, ses souvenirs agglutin´┐Żs qui filent comme des ´┐Żtoiles bient´┐Żt propuls´┐Żes dans l´┐Żoubli. La m´┐Żre est l´┐Ż, fi´┐Żvreuse, balbutiante, heureuse et ´┐Żpanouie parfois. Incrust´┐Że dans la chair narrative, elle donne au r´┐Żcit sa force et sa violence. Elle est femme bris´┐Że, cassante, elle fait mal quand on la lit. Son fils porte sa d´┐Żt´┐Żrioration ´┐Ż travers les mots, les maux du temps lim´┐Ż par les douleurs affectives ou livr´┐Żs ´┐Ż vif quand le c´┐Żur saigne trop. Trop, fort, trop vite.

Le fils est homosexuel. Il raconte les enlacements, les peaux qui se croisent et s´┐Żexhaussent sans jamais s´┐Żaimer, les orgasmes qui exultent car il faut bien que le corps le fasse, ces jeux de gar´┐Żons o´┐Ż le moi est roi dans un indicible d´┐Żferlement extatique.
Br´┐Żves histoires de ma m´┐Żre aurait pu ´┐Żtre colport´┐Ż. Livr´┐Ż ´┐Ż nos attentions par le soin de conteurs, chanteurs ou com´┐Żdiens. Il y a en effet dans cette reconstitution h´┐Żt´┐Żroclite d´┐Żun v´┐Żcu enfantin des sons, des cris, des pleurs qui transpirent et que l´┐Żon entend par del´┐Ż les verbes et les adjectifs. Le rythme est effarant de pr´┐Żcipitation, de moments qui s´┐Żencha´┐Żnent, s´┐Żentra´┐Żnent. Des parcelles d´┐Ż´┐Żmotion mal imbriqu´┐Żes parce que filtr´┐Żes par les manquements de la m´┐Żmoire, ceux qui servent ´┐Ż survivre, ´┐Ż se sauver de la souffrance. Exactement ´┐Ża. Desportes est un musicien, un accro du tempo, de cette harmonie entre ce qui se lit et ce qui se dit, veillant ´┐Ż illuminer ce que les mots apportent en dehors de leur signification. Dans leur capacit´┐Ż inou´┐Że ´┐Ż constituer une partition, ensemble.

Glurk, je ne sais o´┐Ż, une ville qui sonne comme le d´┐Żgo´┐Żt. Le fils le ressent, d´┐Żentendre les g´┐Żmissements de sa m´┐Żre, de saisir la haine qui la dresse contre son p´┐Żre. Il taupinait, il la trompait, elle le d´┐Żteste. D´┐Żj´┐Ż vu, d´┐Żj´┐Ż dit. Les f´┐Żlures des com´┐Żdies humaines renferment souvent ces dr´┐Żles de vies, d´┐Żbordantes d´┐Żamour, l´┐Żamour ´┐Ż en crever. Puis, un jour, plus rien. Parti, le corps des autres, le sexe des autres, plus rien. Les lettres qu´┐Żon relit, les larmes qui vous serrent. La m´┐Żre de Br´┐Żves histoires... ´┐Ż choisi le ressassement brutal, son fils en ligne de mire.

Expos´┐Ż sur la cible, le lecteur est d´┐Żchiquet´┐Ż de tant de coups. Desportes ne m´┐Żnage jamais. A coup de machette, il tranche ce qui pouvait rester de vivant de la joie. C´┐Żest fou ce que son r´┐Żcit casse, c´┐Żest fou ce qu´┐Żil r´┐Żussit. Parce qu´┐Ż´┐Ż tout d´┐Żsir de lire correspond le d´┐Żsir d´┐Ż´┐Żtre chang´┐Ż, touch´┐Ż, atteint. Pour sentir le c´┐Żur qui s´┐Żoffre ´┐Ż la vie.

Céline Mas



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |