#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Anarchie (copyright)

 Anarchie (Copyright)
Bruno Wajskop
´┐Żditions Que
Prix éditeur
11.00 euros


Un titre, deux mots. Anarchie : libert´┐Ż pour tous, utopie ´┐Żgalitaire ; (copyright) : droit individuel de l´┐Żauteur, propri´┐Żt´┐Ż ´┐Ż l´┐Żanglo-saxonne faussement masqu´┐Że par deux simples parenth´┐Żses. Ici, Henri Tore imagine une ´┐Żmission de t´┐Żl´┐Żvision subversive, o´┐Ż la cr´┐Żation deviendrait un rempart ´┐Ż la d´┐Żsolation ambiante et dont le titre refl´┐Żterait l´┐Żoxymore de la soci´┐Żt´┐Ż lib´┐Żrale-libertaire. Observateur de ses prochains, acteur et victime - consciente - de ses relations avec les autres, il se d´┐Żbat dans les mondes bessons des m´┐Żdias et de la communication entre les ´┐Żtres. Relations, individu, parole... analyse, ´┐Żcriture... analyste, ´┐Żcrivain... toute inspiration trouv´┐Że chez un auteur existant comme Bruno Wajskop, analyste, ´┐Żcrivain, ne serait que pure co´┐Żncidence. "Les gens qui lisent, et dont on peut penser qu´┐Żils ont un avis pertinent sur la litt´┐Żrature, sont si rarement capables d´┐Żimaginer qu´┐Żun auteur puisse imaginer" (ch. 26).

HENRI VEUT DEVENIR ECRIVAIN

Mais, comme m´┐Żta-projet, l´┐Żapprenti-cr´┐Żatif conserve le souhait intime d´┐Ż´┐Żcrire, qui ´┐Żmerge ´┐Ż toute occasion : Henri aimerait vivre une aventure pour la raconter dans une revue litt´┐Żraire branch´┐Że, Henri s´┐Żaccommoderait de l´┐Ż´┐Żchec de son entreprise audiovisuelle pour trouver l´┐Ż un sujet de roman, Henri pourrait aussi etc.

Derri´┐Żre les cas de conscience de son personnage, Bruno Wajskop interroge surtout l´┐Żacte de cr´┐Żation litt´┐Żraire et d´┐Żveloppe une th´┐Żse : la remise en question mezza voce de l´┐Żautofiction, forte tendance de la litt´┐Żrature ´┐Ż trouver dans la vie des auteurs le c´┐Żur de toute cr´┐Żation et dans le dolorisme son mode privil´┐Żgi´┐Ż d´┐Żexpression. Une ´┐Żtape de sa r´┐Żflexion se lit dans le face-´┐Ż-face d´┐ŻHenri avec les tableaux d´┐ŻEmma (qui, elle, a r´┐Żussi ´┐Ż diffuser son ´┐Żuvre). Retourn´┐Ż ´┐Ż la feuille blanche apr´┐Żs avoir ´┐Żt´┐Ż confront´┐Ż ´┐Ż son fantasme de cr´┐Żation - authentique imagination dans un langage irr´┐Żductible -, le h´┐Żros est incapable de relater ses sentiments pour Emma : "l´┐Żimposture, c´┐Żest de dire le vrai tel qu´┐Żil vient d´┐Żarriver, et se croire capable de le chiffrer"(ch. 28).


UN ROMAN SUR LE ROMAN

Le livre de Bruno Wajskop se donne ´┐Ż lire comme une ´┐Żtude en mouvement sur le roman jusque dans sa composition. Seules les consid´┐Żrations litt´┐Żraires aident ainsi ´┐Ż comprendre pourquoi Henri doute au d´┐Żbut de sa propre existence. Dans les cinq premiers chapitres, pas d´┐Żintrigue. Par contamination, peu de verbes dans les phrases, et normalement, aucun personnage. Or Henri est l´┐Ż. Et il subit le hiatus entre son existence litt´┐Żraire et l´┐Żabsence d´┐Żhistoire.

Au-del´┐Ż, l´┐Żauteur propose une r´┐Żflexion syntaxique et po´┐Żtique sur la litt´┐Żrature, quand l´┐Żabsence de roman flaubertien le conduit ´┐Ż d´┐Żtruire aussi la phrase : jeux de sons ("pluie glac´┐Że, plus de m´┐Żtro, pas assez de taxis", ch. 8), utilisation autonymique des mots, grammaire contest´┐Że ("chez les ceux qui" ch. 27), etc. Et toutes ces manifestations de se rar´┐Żfier d´┐Żs qu´┐ŻHenri dessine son projet. Et le roman de devenir traditionnel : une intrigue, des personnages... une normalit´┐Ż dont le summum est atteint avec l´┐Ż´┐Żchange th´┐Ż´┐Żtral d´┐ŻEmma et Arnaud. On pense au Martereau de Sarraute utilisant un th´┐Żme banal du roman du XIX´┐Żme si´┐Żcle pour en d´┐Żtruire les formes et en d´┐Żplacer le centre. Wajskop, quant ´┐Ż lui, met en sc´┐Żne un personnage-poncif de la litt´┐Żrature contemporaine : le m´┐Żle blanc, ´┐Ż la jolie petite amie (volage ?), qui travaille ´┐Ż la t´┐Żl´┐Ż et cherche ´┐Ż devenir ´┐Żcrivain. Puis il le fait ´┐Żvoluer dans une structure romanesque d´┐Żtruite, r´┐Żtive ensuite ´┐Ż la normalit´┐Ż.

WAJSKOP LACANIEN ?

La th´┐Żorie litt´┐Żraire ne monopolise plus la critique si l´┐Żon se rappelle que Wajskop est aussi psychanalyste. Comment ne pas ´┐Żtre tent´┐Ż de d´┐Żceler, dans les probl´┐Żmes relationnels d´┐ŻHenri, une traduction des enseignements de Lacan qui affirmait, dans ´┐Żcrits I, que "la conception de la psychanalyse [s´┐Ż´┐Żtait] infl´┐Żchie vers l´┐Żadaptation de l´┐Żindividu ´┐Ż l´┐Żentourage social" ? Comme lui , Wajskop r´┐Żduit l´┐Żimportance du v´┐Żcu pour mieux ´┐Żtudier les murs qu´┐ŻHenri ´┐Żrige et d´┐Żtruit entre lui et les autres. Comment ne pas qualifier de lacaniens des jeux de mots tels "plus personne n´┐Żest quelqu´┐Żun " ou "´┐ŻN´┐Żallez pas, n´┐Żallez pas pas... Papa !" ? Pourquoi m´┐Żme ne pas analyser les monologues int´┐Żrieurs comme une repr´┐Żsentation de l´┐Żempathie de l´┐Żanalyste ? Quand il donne acc´┐Żs ´┐Ż la pens´┐Że du personnage, le narrateur omniscient devient une voix neutre et une oreille bienveillante. Parce que l´┐Żauteur ma´┐Żtrise tous les ressorts stylistiques, psychologiques, po´┐Żtiques, de l´┐Ż´┐Żcriture, Anarchie (copyright) s´┐Żoffre comme un roman recherch´┐Ż. De la litt´┐Żrature. Et qui nous crie : "lis tes ratures".

Olivier Stroh



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |