#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
J'irai prier sur ta tombe

 J´┐Żirai prier sur ta tombe
Raphaël Stainville
Fran´┐Żois-Xavier de Guibert
Prix éditeur
20.00 euros


´┐Ż la page 577 du Robert, s´┐Ż´┐Żtend sur deux colonnes la signification d´┐Żun verbe qui, suivi d´┐Żun compl´┐Żment d´┐Żobjet indirect, acquiert une dimension particuli´┐Żre : "Croire ´┐Ż, en : SP´┐ŻCIALT Accorder par conviction son adh´┐Żsion ; ´┐Żtre persuad´┐Ż de l´┐Żexistence et de la valeur de (un dogme, un ´┐Żtre religieux)". Si cette d´┐Żfinition sp´┐Żcifique est digne d´┐Ż´┐Żtre comprise litt´┐Żralement, Rapha´┐Żl Stainville croit en Dieu, en est la cr´┐Żature. Et pour crier cela ´┐Ż qui veut l´┐Żentendre, il vient d´┐Ż´┐Żcrire le r´┐Żcit de son p´┐Żlerinage effectu´┐Ż en 2000, "´┐Ż pied, de Paris ´┐Ż J´┐Żrusalem" selon les mots du sous-titre.

L´┐Żesprit de d´┐Żvotion qui anima l´┐Żauteur ´┐Żclaire chacune des phrases de ce qui se donne pour ´┐Żtre le compte-rendu subjectif d´┐Żune exp´┐Żrience personnelle. Car solitude et ferveur se nourrissent mutuellement chez le croyant, surtout quand il se sait entour´┐Ż par les pens´┐Żes de ses proches : "il n´┐Żest pas d´┐Żexp´┐Żrience plus collective qu´┐Żun p´┐Żlerinage solitaire". Au commencement est donc le voyage : quitter la statique Paris pour les routes d´┐Żici et d´┐Żailleurs, dormir sous un pont d´┐Żs la premi´┐Żre nuit, ´┐Żcrire sur les murs pour y laisser des bribes d´┐Żhumanit´┐Ż et finalement reconsid´┐Żrer sa vie, sa ville, son mouvement vain et pourtant perp´┐Żtuel.

S´┐Żil d´┐Żcrit le p´┐Żlerin, l´┐Żauteur narre aussi le p´┐Żlerinage et ses d´┐Żcors comme l´┐Żenvo´┐Żtante Anatolie, dont l´┐Żhorizontalit´┐Ż devient l´┐Ż" ´┐Żpreuve de l´┐Żinfini". Parcours sinueux dans les m´┐Żandres des paysages, l´┐Żessence du p´┐Żlerinage se trouve aussi dans les rencontres : avec un ath´┐Że qui porte en bandouli´┐Żre une conception particuli´┐Żre du voyage, avec les cohortes de cass´┐Żs de l´┐Ż´┐Żme qui peuplent les bars de la France d´┐Żen-bas ou les rues de la Syrie assadienne, avec les pr´┐Żtres et les s´┐Żurs des monast´┐Żres d´┐Ż´┐Żtapes, et tant d´┐Żautres. L´┐ŻHumanit´┐Ż avec un grand H quand l´┐ŻHistoire travaille, selon Perec, "avec une grande h´┐Żche".

Tous l´┐Żaident et se confient ´┐Ż lui comme ´┐Ż un ´┐Żtranger qui leur apporte sa diff´┐Żrence et pourrait emporter ce qui leur est trop lourd. Reconnaissant, l´┐Żauteur loue leurs actions, leurs personnalit´┐Żs mais ne peut s´┐Żemp´┐Żcher de justifier, par leurs attitudes, la v´┐Żrit´┐Ż de son explication catholique du monde. Car, finalement, le r´┐Żcit de Rapha´┐Żl Stainville est celui d´┐Żun fervent catholique que seuls les fervents catholiques peuvent pleinement recevoir. Passe encore qu´┐Żil close son r´┐Żcit sur un po´┐Żme de Robert Brasillach, collabo notoire mais litt´┐Żrateur ´┐Żrudit (la litt´┐Żrature catholique ne compte-t-elle pas de plus grand h´┐Żraut que celui-ci, ou la parole d´┐Żune des personnes rencontr´┐Żes n´┐Żaurait-elle pas ´┐Żt´┐Ż plus vraie ?) Mais pourquoi ce ton aussi na´┐Żf que triomphateur quand il mentionne que certains lui demandent de prier pour eux, m´┐Żme s´┐Żils sont ath´┐Żes ou d´┐Żune autre confession ? Pourquoi ne donne-t-il pas ´┐Ż lire sa conversation avec l´┐Żimam, pr´┐Żs de Gebze, en Turquie, comme t´┐Żmoignage d´┐Ż´┐Żchange ? Pourquoi s´┐Żattendrit-il plus envers les deux jeunes Roumains rencontr´┐Żs pr´┐Żs de Tekirdag une fois d´┐Żcouverte leur chr´┐Żtient´┐Ż ? Que signifient ces lignes o´┐Ż, lisant le r´┐Żcit de p´┐Żres j´┐Żsuites sur les massacres de chr´┐Żtiens par des musulmans, au d´┐Żbut du XX´┐Żme si´┐Żcle, il commet un amalgame indigne : "c´┐Ż´┐Żtait comme si je prenais conscience d´┐Żune culture de la violence et de la barbarie. En m´┐Żme temps que je lisais ces sc´┐Żnes d´┐Żhyst´┐Żrie collective [´┐Ż], je voyais plus loin un veau qu´┐Żun boucher saignait [´┐Żet] les enfants jouent avec le globe cireux du veau qui agonise. C´┐Żest abject "? Sous-entend-il que l´┐Żislam est, dans sa pratique et, par contamination, dans ses dogmes, une religion sanguinaire ? Que les musulmans sont des ´┐Żtres plus violents que les chr´┐Żtiens ? Plus loin : "il n´┐Ży avait peut-´┐Żtre pas de liens directs entre ce que je lisais [´┐Ż] et les sc´┐Żnes de rues [´┐Ż]. Et pourtant, je m´┐Żinterrogeais". Poursuivez votre interrogation et apprivoisez le verbe : l´┐Ż est la seule voie du dialogue interreligieux que vous admirez dans ce monast´┐Żre de la fronti´┐Żre libano-syrienne (chapitre "L´┐Żh´┐Żtel Dieu").

Sinc´┐Żre, ce r´┐Żcit est aussi celui des actes manqu´┐Żs envers le non-chr´┐Żtien d´┐Żsireux de comprendre. Rapha´┐Żl Stainville aurait pu s´┐Żadresser ´┐Ż l´┐Żuniversel. Il aurait pu ´┐Żtre didactique en tenant c´┐Żte-´┐Ż-c´┐Żte deux postures : appr´┐Żhender l´┐Żid´┐Że-m´┐Żme de voyage et exposer les fondements religieux de son p´┐Żlerinage. Mais celui qui n´┐Żest pas son fr´┐Żre de foi referme le livre en se demandant si Stainville aspirait ´┐Ż lui parler.

Selon son ´┐Żtymologie (du latin eccl´┐Żsiastique pelegrinus), le p´┐Żlerin est le voyageur, l´┐Ż´┐Żtranger. Un homme parmi les hommes. Son exp´┐Żrience de foi ´┐Ż J´┐Żrusalem conserv´┐Że par l´┐Żauteur, une galerie des visages rencontr´┐Żs durant ces six mois termine le r´┐Żcit. L´┐Żauteur croit en Dieu. On aurait pens´┐Ż qu´┐Żil cr´┐Żt autant au genre humain, qu´┐Żil aurait su faire passer cette dimension pour s´┐Żadresser ´┐Ż son prochain. Mais on doute de ceci et on n´┐Ża finalement pas lu cela.

Olivier Stroh



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |