#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  

inscription
d´┐Żsinscription
 
La double conversion d'Al-Mostancir

 La Double Conversion d'Al-Mostancir
Hubert Haddad
Fayard
Prix éditeur
15.00 euros

Une maladie peut conduire ´┐Ż la perte de la vie... ou ´┐Ż celle d´┐Żune vie pour en conqu´┐Żrir une autre. Ce n´┐Żest donc pas Saint Louis qui mourut de la peste en 1270, ´┐Ż Tunis, comme l´┐Żindiquent les livres d´┐Żhistoire. ´┐Ż l´┐Żheure du tr´┐Żpas, le roi s´┐Żest ´┐Żclips´┐Ż. La derni´┐Żre tentation de Saint Louis narr´┐Że comme un conte.

M´┐Żlancolique, Louis sait qu´┐Żil a une opportunit´┐Ż de quitter cette vie qu´┐Żil n´┐Żavait jamais choisie. Lui, l´┐Żamoureux du Verbe, de la pens´┐Że et des voyages avait ´┐Żt´┐Ż fait roi au nom du P´┐Żre, de sa m´┐Żre et des lois de son pays. Il avait gouvern´┐Ż, conquis et m´┐Żme men´┐Ż une huiti´┐Żme croisade pour convertir Al-Mostancir, sultan de Tunis. Dans la chaleur de cet ´┐Żt´┐Ż 1270, aux portes de la ville, Saint Louis agonise sur son lit de cendres. Mais quand le berger Sa´┐Żd, qui lui ressemble tant, vient mourir dans ses bras, il comprend qu´┐Żil tient l´┐Ż son propre cadavre et l´┐Żoccasion de changer d´┐Żexistence. Sa´┐Żd abandonn´┐Ż sur le lit, une d´┐Żpouille royale sera offerte aux yeux du peuple.

Libre quant tout le monde le croit mort, Saint Louis part se r´┐Żfugier dans une grotte proche de Carthage. Pour m´┐Żditer. Mais il sera plut´┐Żt assailli par les messages oniriques, les acc´┐Żs de fi´┐Żvres et les rem´┐Żmorations cruelles. Quand il se rappelle la mort de Tristan, dans le noir des ge´┐Żles tunisiennes, Saint Louis n´┐Żest plus que Louis : un p´┐Żre pleure alors la mort de son fils.

M´┐Żme si Hubert Haddad se r´┐Żf´┐Żre ´┐Ż de grands ´┐Żv´┐Żnements et met en sc´┐Żne des personnages essentiels de la France cap´┐Żtienne, La double conversion d´┐ŻAl-Mostancir n´┐Żest pas un roman historique. Il n´┐Żest pas non plus uchronique : rien n´┐Żest dit sur ce qui se serait pass´┐Ż si ce qui s´┐Żest pass´┐Ż (la mort de Saint Louis) ne s´┐Ż´┐Żtait pas pass´┐Ż... ok ?

Roman d´┐Żaventures ? Au gr´┐Ż des rencontres, Louis ma´┐Żtrise son destin ou se laisse manipuler, alliant m´┐Żme les deux postures dans l´┐Żultime rebondissement. Roman d´┐Żanalyse ? Hubert Haddad met son r´┐Żcit au service d´┐Żune investigation psychologique sur l´┐Żhomme cach´┐Ż derri´┐Żre l´┐Żic´┐Żne. Douleur d´┐Żune enfance incomprise, malheur ordinaire d´┐Żun couple bancal, questionnement sur la vanit´┐Ż de la vie : autant de souffrances que l´┐Żon sent proches des n´┐Żtres. Tout ceci gr´┐Żce, notamment, ´┐Ż la m´┐Żdiation d´┐Żun concept contemporain, inconnu au XIII´┐Żme si´┐Żcle : le subconscient. Et Saint Louis de devenir notre fr´┐Żre quand, dans le vieux d´┐Żbat entre Dieu et Freud, il choisit ce dernier : "incapable de prier, il sombre plus bas dans l´┐Żinconscience".

Initi´┐Ż au Coran par une belle jeune femme, Louis deviendra finalement Sa´┐Żd, mystique soufi. Et les manifestations de son subconscient se feront de moins en moins pr´┐Żsentes dans le r´┐Żcit. ´┐Ż la place, une incompr´┐Żhension constante chez Louis qui voit les gens le v´┐Żn´┐Żrer comme un mufti. Que de chemin parcouru pour en arriver l´┐Ż, dans une errance symbolique de ses questionnements int´┐Żrieurs !

Dans la prose po´┐Żtique d´┐ŻHaddad, c´┐Żest la m´┐Żme voix qui raconte les aventures de Louis et qui donne acc´┐Żs ´┐Ż ses tourments. Une langue onirique entrelace r´┐Żalit´┐Ż et divagations int´┐Żrieures et ce qui est une exploration psychologique se donne ´┐Ż lire dans une atmosph´┐Żre d´┐Żenvo´┐Żtement. Inspir´┐Żes du folklore m´┐Żdi´┐Żval, les comparaisons savent rendre perceptibles les n´┐Żvroses du sujet, comme avec ce dragon qui vomit avant de boire ´┐Ż la fontaine. Les p´┐Żriodes ´┐Żpousent les longueurs de l´┐Żerrance et les m´┐Żandres de l´┐Żinconscient. On s´┐Ży perd m´┐Żme parfois avec d´┐Żlice : ´┐Ż les limbes sont peupl´┐Żs de gr´┐Żces s´┐Żraphiques et des sanies d´┐Żun autre monde ´┐Ż. Haddad le po´┐Żte exploite toutes les potentialit´┐Żs de la langue fran´┐Żaise, allant chercher le sens rare de mots courants ou, parfois, en employant le mot, le bon, ici et maintenant. Au milieu de ces labyrinthes syntaxiques, des questionnements ´┐Żternels, parsem´┐Żs comme autant d´┐Żaphorismes interrogatifs : "Quel enseignement un homme perdu doit-il attendre du hasard ?"

D´┐Żj´┐Ż, dans Le Pont renvers´┐Ż (nouvelle du recueil Mirabalia, publi´┐Ż en 1999), l´┐Żauteur avait trait´┐Ż du remplacement d´┐Żune personne par une autre avant sa mort. Mais l´┐Ż n´┐Żest pas le sujet de La double conversion d´┐ŻAl-Mostancir, o´┐Ż le roi agit "sans r´┐Żfl´┐Żchir". Haddad n´┐Żexpose aucune motivation du geste de Saint Louis mais se sert de celui-ci comme du pr´┐Żtexte ´┐Ż une ´┐Żtude empathique. Celle d´┐Żun ´┐Żtre nomm´┐Ż Louis, n´┐Ż en 1214, humain, trop humain.

Olivier Stroh



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |