#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Le train fant´┐Żme

 Le train fant´┐Żme
St´┐Żphane Guibourg´┐Ż
Flammarion
Prix éditeur
16.01 euros

Une histoire racont´┐Że avec des couleurs boh´┐Żmes, pittoresques et r´┐Żsolument urbaines ´┐Ż la fois : ce r´┐Żcit est celui de Vincent, dont le ma´┐Żtre spirituel et artistique vient de mourir. Le vieil iranien lui a tout enseign´┐Ż de sa passion pour la broderie traditionnelle, a trac´┐Ż avec lui le plan des secrets presque mystiques de la vente des tapis les plus pr´┐Żcieux, et partag´┐Ż ´┐Ż ses c´┐Żt´┐Żs l´┐Żaventure des voyages ´┐Ż au pays ´┐Ż. D´┐Żboussol´┐Ż et orphelin, le jeune homme tente de reprendre pied entre ses deux bou´┐Żes de sauvetage. Il y a d´┐Żabord Claire, peintre, qui sait se faire barque discr´┐Żte aussi bien que havre de r´┐Żconfort, et pour laquelle il nourrit un sentiment qui, ´┐Ż sa propre surprise, va grandissant. Puis Alain, l´┐Żami d´┐Żenfance, l´┐Żami des banlieues d´┐Żmunies, l´┐Żami du souvenir des premiers ´┐Żmois, et dont la r´┐Żussite professionnelle exemplaire contraste avec la d´┐Żsinvolture mat´┐Żrielle de Vincent.

C´┐Żest tr´┐Żs bien r´┐Żdig´┐Ż, pas d´┐Żerreur de frappe ou d´┐Żappr´┐Żciation dans l´┐Żutilisation des mots ; en bref une bonne dissertation sans faute, mais o´┐Ż le c´┐Żur semble ne pas ´┐Żtre partie prenante, malgr´┐Ż un lexique orientalisant qui se veut chaleureux. On traverse le texte comme sur un de ces fameux tapis volants, mais en ne s´┐Żarr´┐Żtant sur rien. Aucune asp´┐Żrit´┐Ż d´┐Żun relief qui s´┐Żoffre sans retenue mais sans tiroir ´┐Ż double fond. Le roman est un peu ´┐Ż l´┐Żimage de ce cadeau ´┐Ż l´┐Żemballage discret et au contenu tout aussi peu exaltant offert par votre grand-m´┐Żre.

M´┐Żme sans message, un roman peut faire passer une ´┐Żmotion, une couleur. Ici, ´┐Ż part les teintes chatoyantes ou ternes des tapis (au gr´┐Ż de l´┐Żhumeur cyclo de Vincent), rien ne saute au visage, rien ne prend ´┐Ż la gorge, rien n´┐Żinterpelle v´┐Żritablement. Les ´┐Żmotions qui traversent ce trio de personnages pas franchement d´┐Żroutants ne parviennent ´┐Ż nous toucher.

Une tentative de construction narrative ´┐Żlabor´┐Że sur toile folflorique : l´┐Żensemble aurait pu se solder par un succ´┐Żs, ou par un ´┐Żchec. Le probl´┐Żme, c´┐Żest que l´┐Żon reste entre les deux, ni original ni franchement mauvais. Et quand il s´┐Żagit de porter un jugement de valeur, c´┐Żest un probl´┐Żme. Car alors le jugement penche le plus souvent du c´┐Żt´┐Ż n´┐Żgatif de la balance, malgr´┐Ż quelques bons ´┐Żl´┐Żments, pour ensuite finir dans l´┐Żoubli.

Louise de Visscher



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |