#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
La petite bijou

 La petite bijou
Patrick Modiano
Gallimard
Prix éditeur
14.48 euros

Il est souvent dit que Modiano ´┐Żcrit toujours le m´┐Żme livre, il est souvent dit que ce m´┐Żme livre est r´┐Żussi. Il en va de m´┐Żme de La Petite Bijou, ´┐Ż nouveau une qu´┐Żte impalpable, ´┐Ż nouveau un livre nerveux, une angoissante obstination.

On parle toujours des errances, le plus souvent parisiennes, de Modiano ; la ville ´┐Ż l´┐Żoppos´┐Ż des vies est la seule mati´┐Żre palpable dans sa pr´┐Żcision ; si tout est qu´┐Żte, tout est espoir d´┐Ż´┐Żtre reconstitu´┐Ż, les villes sont des ´┐Żvidences. Et les ´┐Żvidences ressass´┐Żes ´┐Żtourdissent. L´┐Żexc´┐Żs de d´┐Żtails agit comme les cercles concentriques qui tournent pour nous assoupir ; dans La Petite Bijou, c´┐Żest dans le m´┐Żtro, ´┐Ż la station Ch´┐Żtelet, ´┐Ż l´┐Żheure o´┐Ż la foule ob´┐Żit ´┐Ż la pr´┐Żcision de l´┐Żheure de pointe, que la narratrice rep´┐Żre un manteau jaune appartenant ´┐Ż une femme qui pourrait ´┐Żtre sa m´┐Żre. Rien n´┐Żest moins s´┐Żr et pourtant celle qui fut surnomm´┐Że la petite Bijou se met ´┐Ż suivre l´┐Żinconnue au manteau jaune. La tension de cette filature est ´┐Ż la mesure de l´┐Żespoir de l´┐Żh´┐Żro´┐Żne : retrouver sa m´┐Żre, recouvrer un pass´┐Ż. Voil´┐Ż le point de d´┐Żpart, une couleur-lumi´┐Żre qui surgit, une ´┐Żtrange ressemblance, le souvenir d´┐Żun tableau et d´┐Żune enfance troubl´┐Że, et la narratrice plonge avec fr´┐Żn´┐Żsie dans l´┐Żabsolue n´┐Żcessit´┐Ż de reconstituer son pass´┐Ż. La puissance du r´┐Żcit repose aussi sur le fait que cette qu´┐Żte peut n´┐Ż´┐Żtre qu´┐Żun fantasme pur.

Le rapport fr´┐Żn´┐Żtique aux d´┐Żtails charme toujours, c´┐Żest une force adoucissante. Nous sommes entre l´┐ŻAntoine Doisnel dans sa p´┐Żriode d´┐Żtective priv´┐Że et Les Rats de Frank, nous sommes dans les pneumatiques et les num´┐Żros de t´┐Żl´┐Żphone Passy 33-14 ; sans oublier les voix nocturnes qui gr´┐Żsillent pendant les ´┐Żmissions radiophoniques, la voix ´┐Żtant toujours le principal vecteur du souvenir, un lien sui surpasse largement la m´┐Żmoire visuelle et le flou des visages du pass´┐Ż. Ce rapport aux d´┐Żtails, insidieusement, angoisse le lecteur. Il souligne par contraste l´┐Ż´┐Żvanescence des personnages. Ces derniers ont si souvent des identit´┐Żs incertaines, des noms qui sonnent faux, des noms d´┐Żartistes du pass´┐Ż. Dans La Petite Bijou, les Valadier enveniment l´┐Żatmosph´┐Żre de leur fantomatique : ils ne semblent exister que pour ne pas laisser de traces. L´┐Żh´┐Żro´┐Żne qui est embauch´┐Że pour garder leur fille ne cesse de remarquer des d´┐Żtails troublants, une ambiance pour le moins d´┐Żl´┐Żt´┐Żre. Les Valadier semblent en fuite comme si l´┐ŻOccupation n´┐Ż´┐Żtait pas une p´┐Żriode d´┐Żlimit´┐Że ; on n´┐Żhabite jamais vraiment o´┐Ż l´┐Żon habite, les tiroirs sont vides, on est excessivement courtois, la mascarade est le propre des gens en fuite, le mensonge est souriant. Th´┐Żr´┐Żse, la petite Bijou, se sent proche de la fille qu´┐Żelle garde ; forc´┐Żment, avoir des parents flous rapproche ! Et cet autre point commun : le besoin constant de marcher, le besoin surtout de ne pas rentrer. Toujours marcher, toujours marcher pour laisser le hasard nous r´┐Żv´┐Żler des indices. Errer c´┐Żest la possibilit´┐Ż, ´┐Ż tout moment, de trouver des preuves et des sources ´┐Ż son existence.

Une phrase rattache ce livre ´┐Ż l´┐Żensemble des livres de Modiano, l´┐Ż´┐Żuvre. Elle est situ´┐Że d´┐Żs les premi´┐Żres pages : ´┐Ż On continue de vivre une vie clandestine, apr´┐Żs sa vie ´┐Ż. Alors qu´┐Żil tourne inlassablement autour de ses th´┐Żmes, nous tournons autour de lui. Rares sont les ´┐Żcrivains qui modulent, et c´┐Żest aussi cette modulation qui fascine le lecteur de Modiano. Livre apr´┐Żs livre, nous progressons en sa compagnie, et l´┐Żacharnement solidifie. La Petite Bijou nous fait progresser dans le myst´┐Żre Modiano, c´┐Żest un livre majeur (certes moins qu´┐Ża pu l'´┐Żtre Dora Bruder), car Modiano d´┐Żfinit ses errances : ce sont les errances d´┐Żun clandestin. Le h´┐Żros chez Modiano poss´┐Żde un livret de famille incomplet et marche avec l´┐Żangoisse d´┐Ż´┐Żtre arr´┐Żt´┐Ż. Il ne faut jamais oublier ce qu´┐Żil a ´┐Żcrit dans Livret de famille :

´┐Ż Je n´┐Żavais que vingt ans, mais ma m´┐Żmoire pr´┐Żc´┐Żdait ma naissance. J´┐Ż´┐Żtais s´┐Żr, par exemple, d´┐Żavoir v´┐Żcu le Paris de l´┐ŻOccupation puisque je me souvenais de certains personnages de cette ´┐Żpoque et de d´┐Żtails infimes et troublants, de ceux qu´┐Żaucun livre d´┐Żhistoire ne mentionne. Pourtant, j´┐Żessayais de lutter contre la pesanteur qui me tirait en arri´┐Żre, et r´┐Żvais de me d´┐Żlivrer d´┐Żune m´┐Żmoire empoisonn´┐Że. J´┐Żaurais tout donn´┐Ż au monde pour devenir amn´┐Żsique ´┐Ż.

Ainsi, Modiano est toujours tourn´┐Ż vers l´┐Żorigine et au-del´┐Ż de l´┐Żorigine. Nous avons toujours l´┐Żimpression de cette vie ant´┐Żrieure int´┐Żrieure, et que la vie actuelle est une vie clandestine, une vie d´┐Żapr´┐Żs la vie. La petite Bijou est en ce sens l´┐Żarch´┐Żtype de l´┐Żh´┐Żro´┐Żne modianesque, elle vit en marge de la soci´┐Żt´┐Ż, elle est dou´┐Że pour la filature, elle ne pourrait se r´┐Żv´┐Żler que si son pass´┐Ż se r´┐Żv´┐Żlait. Elle ne peut vivre tant que le souvenir de ce qui s´┐Żest pass´┐Ż se recompose. En m´┐Żmoire, il faut conserver cette phrase de Ren´┐Ż Char que Modiano a d´┐Żpos´┐Ż en exergue de Livret de Famille : ´┐Ż Vivre, c´┐Żest s´┐Żobstiner ´┐Ż achever un souvenir ´┐Ż. Modiano s´┐Żobstine.

David Foenkinos



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |