#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Mourir de ne pas mourir

 Jours sans faim
Lou Delvig
Grasset
Prix éditeur
14.00 euros

Le livre de Lou Delvig ne changera sans doute gu´┐Żre votre fa´┐Żon d´┐Ż´┐Żtre ou de voir mais il jette une lumi´┐Żre sur une maladie non pas inconnue, mais peu comprise, l´┐Żanorexie.

´┐Żg´┐Że de 19 ans, Laure avait tellement faim de vivre qu´┐Żelle s´┐Żest laiss´┐Że mourir. Elle n´┐Żest plus qu´┐Żune carcasse qui sent la mort ´┐Ż battre dans son ventre ´┐Ż lorsqu´┐Żelle accepte d´┐Ż´┐Żtre hospitalis´┐Że et tente de gu´┐Żrir. Cette remont´┐Że des Enfers est un v´┐Żritable parcours du combattant o´┐Ż il n´┐Żest d´┐Żautre ennemi que soi-m´┐Żme. Pendant trois mois, la jeune fille passe ses journ´┐Żes entre quatre murs, entour´┐Że de malades, d´┐Żinfirmiers, de docteurs. Pendant trois mois, elle r´┐Żapprend ´┐Ż se nourrir, absorbe avec effort les viandes, l´┐Żgumes, g´┐Żteaux et ´┐Ż suppl´┐Żments ´┐Ż de toutes sortes, se bourre avec application, luttant pied ´┐Ż pied contre le souvenir enivrant du je´┐Żne. Alors, ´┐Ż elle se sentait de mieux en mieux, plus l´┐Żg´┐Żre, plus pure aussi. Elle devenait plus forte que la faim, plus forte que le besoin. Plus elle maigrissait, plus elle recherchait cette sensation pour mieux la dominer. ´┐Ż Sa peau grise et ses os pointus disaient et sa souffrance et sa puissance. En domptant son corps, elle avait impos´┐Ż sa volont´┐Ż, elle ´┐Żtait parvenue ´┐Ż ma´┐Żtriser quelque chose dans ce monde fuyant, encore peupl´┐Ż des fant´┐Żmes de l´┐Żenfance.

Jours sans faim est le r´┐Żcit d´┐Żune d´┐Żsintoxication. Car le culte du je´┐Żne, devenu une obsession autodestructrice, est une forme de d´┐Żfonce comme une autre. Un moyen d´┐Żoublier. De s´┐Żexalter. Un apaisement, aussi. Face ´┐Ż un pass´┐Ż trop douloureux, un avenir angoissant, l´┐Żincertitude perp´┐Żtuelle, certains, plus souvent certaines, se murent et s´┐Żaffament. Le livre de Lou Delvig d´┐Żcrit une exp´┐Żrience ´┐Żminemment personnelle, un moment fondateur de toute une vie. R´┐Żalit´┐Ż si forte et si insoutenable qu´┐Żon ne peut la garder pour soi. Il faut l´┐Żinscrire noir sur blanc, graver les ´┐Żv´┐Żnements sur le papier. Par besoin d´┐Żexorciser. De comprendre. De partager.

La confession est ´┐Żmouvante et l´┐Żauteur par le plut´┐Żt bien de ce s´┐Żjour de la derni´┐Żre chance. A vrai dire, le rythme du texte, son aisance, semblent presque trop ´┐Żtudi´┐Żs. Parfois, cela donne au r´┐Żcit plus d´┐Żhabilet´┐Ż que de force. Le tout est plut´┐Żt bien l´┐Żch´┐Ż, en somme. A l´┐Żoppos´┐Ż, par exemple, du Pavillon des enfants fous de Val´┐Żrie Val´┐Żre, cri ´┐Żtrangl´┐Ż d´┐Żune jeune fille enferm´┐Że dans une clinique psychiatrique et priv´┐Że de distractions, de libert´┐Ż et de contacts tant qu´┐Żelle ne s´┐Żest pas d´┐Żcid´┐Że ´┐Ż se gaver comme une oie. La r´┐Żalit´┐Ż est ici plus brutale et le ton suit, noir, rageur, obstin´┐Ż. Il n´┐Żest pas interdit de pr´┐Żf´┐Żrer au recul de Lou Delvig l´┐Ż´┐Żcriture rugueuse de Val´┐Żrie Val´┐Żre, sa r´┐Żvolte sans concessions et son absence de fard, ses phrases bancales d´┐Żado, jamais revues, ni corrig´┐Żes.

Minh Tran Huy



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |