#108 - Du 30 avril au 21 mai 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Lyon interroge le roman du 26 mai au 1er juin  
  Le Angot 2008 para´┐Żtra au Seuil  
  Houellebecq attaqu´┐Ż par sa m´┐Żre  
  Nouvelles recrues du Goncourt  
  Le dernier de Nabokov  
  Roman 2.0  
  Anjou,12-13avril, livresque en public !  
  Denis Olivennes quitte la Fnac pour le Nouvel Observateur  
  C´┐Żsars : les adaptations ont la cote  
  Goncourt, la pr´┐Żsidente donne l'exemple  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Emmanuel Adely : ´┐Ż la langue des livres est morte ´┐Ż


Le Dessous des livres : Emmanuel Adely, auteur en qu´┐Żte d'´┐Żditeur

Romancier composite ´┐Ż ´┐Żditeurs multiples (Joelle Losfeld, Minuit, Seuil, Stock) et essayiste un peu barr´┐Ż, Emmanuel Adely jette sur le paysage litt´┐Żraire et la cr´┐Żation artistique une vision bien tremp´┐Że. Entre la volont´┐Ż du march´┐Ż et l´┐Żambition de l´┐Żartiste, il y a un foss´┐Ż que la r´┐Żalit´┐Ż peine ´┐Ż combler. Interview.

La saison des prix se termine, quel regard jetez-vous sur cette ´┐Ż v´┐Żn´┐Żrable institution ´┐Ż, ´┐Żcorn´┐Że tous les ans, pour une raison ou une autre ?

Les prix ? Ils ont une utilit´┐Ż tr´┐Żs ´┐Żventuelle, j´┐Żen ai un peu la m´┐Żme vision que les ´┐Żditeurs : ils ne sont qu´┐Żune expression du march´┐Ż. Il n´┐Ży a tout de m´┐Żme pas que du mauvais : J´┐Żai particip´┐Ż l´┐Żann´┐Że derni´┐Żre au prix 15 minutes apr´┐Żs [Distinction d´┐Żcern´┐Że un quart d´┐Żheure apr´┐Żs le Goncourt, il avait r´┐Żcompens´┐Ż Rh´┐Żsus de Helena Mariensk´┐Ż (Editions POL). Il n´┐Ża pas ´┐Żt´┐Ż reconduit cette ann´┐Że faute de financements, ndlr]. Nous ´┐Żtions libres de toute pression puisque les ´┐Żditeurs ne s´┐Ży int´┐Żressaient pas. A part le Wepler, qui fonctionne sur le principe du jury tournant, mon opinion est donc assez n´┐Żgative. C´┐Żest une institution purement mondaine, qui revient chaque ann´┐Że un peu comme le Beaujolais nouveau : une tradition tr´┐Żs franco-fran´┐Żaise ou plut´┐Żt compl´┐Żtement germanopratine. Quel int´┐Żr´┐Żt pour un lecteur qui n´┐Ża pas besoin d´┐Żeux pour lire ? Quant aux gens qui lisent peu, dommage qu´┐Żils n´┐Żentendent parler des livres qu´┐Żau moment des prix litt´┐Żraires : ce ne sont vraiment pas les meilleurs qui sont prim´┐Żs ! Cette ann´┐Że c´┐Żest d´┐Żailleurs particuli´┐Żrement inint´┐Żressant. Donc, dans le principe oui, mais dans les faits, c´┐Żest rat´┐Ż. En r´┐Żalit´┐Ż, je ne suis ni pour ni contre, cela ne me concerne pas.

On attend d´┐Żun essai un verbiage strict, des raisonnements, un d´┐Żbut et une fin. Ce n´┐Żest pas le cas dans Edition limit´┐Że, sorte d´┐ŻOvni moiti´┐Ż cr´┐Żation litt´┐Żraire, moiti´┐Ż r´┐Żflexion sur l´┐ŻArt. Pourquoi ce choix si drastique dans la forme?

La forme est inattendue, oui. La ponctuation est anarchique depuis longtemps chez moi. J´┐Ż´┐Żcris toujours comme cela au d´┐Żpart, comme pour mon roman Mad about the boy (Ed. Joelle Losfeld). Cela permet aux gens de mettre leur propre ponctuation dans le texte et le transforme en une esp´┐Żce de ´┐Ż work in progress ´┐Ż permanent. Cela me facilite le travail quand je lis et que je donne ´┐Ż entendre ces textes : cette forme d´┐Ż´┐Żcriture est beaucoup plus proche de la pens´┐Że et de l´┐Żoralit´┐Ż, plus chaotique.

Le livre est-il un produit comme un autre ? Sans une volont´┐Ż de fer de la part des auteurs et des ´┐Żditeurs, il risque de ne se r´┐Żsumer qu´┐Ż´┐Ż sa finalit´┐Ż, comme n´┐Żimporte quel obljet manufactur´┐Ż

L´┐Żid´┐Że d´┐ŻEdition limit´┐Że vient d´┐Żun partenariat avec une ´┐Żcole de design, pour ´┐Żtablir un parall´┐Żle entre le processus de cr´┐Żation litt´┐Żraire et celui d´┐Żun objet. Int´┐Żressant : les designers proc´┐Żdent de travaux compl´┐Żtement libres qui se fondent ensuite dans le moule qu´┐Żon leur impose en fonction de contraintes ´┐Żconomiques ou industrielles. Du coup leur id´┐Że devient tr´┐Żs cibl´┐Że. J´┐Żosais penser qu´┐Żen tant qu´┐Ż´┐Żcrivain, ces contraintes n´┐Żexistaient pas et que la cr´┐Żation ´┐Żtait libre. Et puis ´┐Ż force d´┐Ży r´┐Żfl´┐Żchir je me suis rendu compte que litt´┐Żrature aussi provenait d´┐Żun fa´┐Żonnage inconscient : un ´┐Żcrivain va souvent composer consciemment ou inconsciemment pour toucher tel ou tel ´┐Żditeur. Il en r´┐Żsulte une sorte de formatage, surtout pr´┐Żsent dans la forme romanesque. La po´┐Żsie est par essence plus libre.

En m´┐Żme temps le fait que vous, ´┐Żcrivain intransigeant, soyez ´┐Żdit´┐Ż, tend ´┐Ż prouver que ces ´┐Żditeurs ne sont pas si mauvais que vous le pr´┐Żtendez !

C´┐Żest vrai, mais le fait d´┐Ż´┐Żtre ´┐Żdit´┐Ż m´┐Ża moi-m´┐Żme surpris, m´┐Żme si mes relations avec mes ´┐Żditeurs n´┐Żont jamais ´┐Żt´┐Ż simples. J´┐Żen suis ´┐Ż mon quatri´┐Żme, et j´┐Żai quitt´┐Ż tous les pr´┐Żc´┐Żdents pour des raisons diff´┐Żrentes. L´┐Żun, Minuit, voulait retoucher mon roman, l´┐Żautre a tout simplement refus´┐Ż mon manuscrit, quant au troisi´┐Żme, il ne voulait pas ´┐Żditer un si gros bouquin. Mais je n´┐Żai pas envie de les essayer tous, il est de plus en plus difficile d´┐Żexpliquer pourquoi on a ´┐Żt´┐Ż vir´┐Ż du pr´┐Żc´┐Żdent ! Mais cela reste moins dur que de se faire ´┐Żditer pour un premier roman.

Faut-il ´┐Żtre n´┐Żcessairement pessimiste ? La litt´┐Żrature survivra aux ´┐Żditeurs !

L´┐Ż´┐Żdition fran´┐Żaise souffre de deux maux : les syndrome de l´┐Żentonnoir que je d´┐Żcris tout au long d´┐ŻEdition limit´┐Że et celui de "la r´┐Żdaction". Les ´┐Żcrivains ont tendance ´┐Ż faire des devoirs proprets de terminale ou de premi´┐Żre avec introduction / th´┐Żse / antith´┐Żse / synth´┐Żse / conclusion et un imparfait du subjonctif de temps en temps, histoire de prouver qu´┐Żon est bon ´┐Żl´┐Żve. C´┐Żest une des raisons de la mort de la langue litt´┐Żraire : actuellement un livre ne d´┐Żcrit pas le monde tel qu´┐Żil est, parce qu´┐Żil ne le peut plus : c´┐Żest comme du latin. La langue des livres n´┐Żexiste pas dans le monde r´┐Żel : par manque d´┐Żaudace des ´┐Żcrivains et des ´┐Żditeurs. Et paradoxalement, les ´┐Żcrivains qui contribuent ´┐Ż inventer cette langue n´┐Żont absolument aucun ´┐Żcho : je n´┐Żai vu que deux entrefilets sur la mort d´┐ŻEdouard Lev´┐Ż, ´┐Ż l´┐Ż´┐Żuvre si exigeante que malheureusement personne n´┐Żen parle. Il sera peut-´┐Żtre reconnu apr´┐Żs sa mort, mais il va falloir sortir un jour ou l´┐Żautre de la vision tr´┐Żs XIXe de l´┐Żartiste maudit. Place ´┐Ż autre chose !

Edition Limit´┐Że,Inventaire/Invention, 5 euros
Et aussi J'ach´┐Żte,Inventaire/Invention, 7 euros

Propos recueillis par Laurent Simon


Retrouvez l'actualit´┐Ż relue par Emmanuel Adely

 
Enrique Vila-Matas
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
Bernard Soubiraa
Claro
Jo´┐Żl Egloff
Charles Robinson
Camille de Peretti
Antonio Antonio Casa Ros
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |