#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Les Professionnel(le)s


Un premier roman dont on parle est d´┐Żj´┐Ż un ph´┐Żnom´┐Żne. Alors quand il trouve sa place parmi les titres phare de la deuxi´┐Żme fourn´┐Że de janvier, l´┐Żon peut dire sans trop d´┐Żexag´┐Żration qu´┐Żil accomplit des prouesses. G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme est de ces merveilles-l´┐Ż. Et parce que son auteur, Charles Robinson, a su concilier dans un m´┐Żme texte la sexualit´┐Ż avec le n´┐Żolib´┐Żralisme et le discours ´┐Ż chateaubriandesque ´┐Ż, nous ne pouvions pas faire autrement que de le rencontrer.

G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme est votre premier roman. Sa quatri´┐Żme de couverture ne nous donne pas vraiment d´┐Żinformations sur votre compte. D´┐Żo´┐Ż venez-vous, Charles Robinson ?

Je ne r´┐Żponds jamais aux questions biographiques. Ce n´┐Żest pas une incorrection de ma part, mais j´┐Żai remarqu´┐Ż que les romans sont souvent justifi´┐Żs par la vie de leur auteur comme s´┐Żil y avait une sorte de l´┐Żgitimit´┐Ż : ´┐Ż j´┐Żai le droit de raconter telle chose parce que je l´┐Żai v´┐Żcue. ´┐Ż Je peux cependant vous dire que je n´┐Żai pas fait d´┐Ż´┐Żtudes de lettres. Et c´┐Żest d´┐Żj´┐Ż m´┐Żavancer consid´┐Żrablement par rapport aux deux lignes biographiques qui figurent au dos de mon livre.

Pouvez-vous n´┐Żanmoins nous dire depuis quand vous ´┐Żcrivez ?
G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme n´┐Żest pas tout ´┐Ż fait un premier roman. C´┐Żest le premier que j´┐Żai publi´┐Ż, mais j´┐Żavais men´┐Ż auparavant une campagne d´┐Ż´┐Żcriture assez longue pendant laquelle j´┐Żavais travaill´┐Ż sur divers projets. J´┐Żai donc suivi le parcours classique du jeune ´┐Żcrivain qui trouve ses textes formidables puis finalement rat´┐Żs, qui abandonne, qui r´┐Żessaie, quitte ´┐Ż refaire vingt fois la m´┐Żme chose et qui finit par les envoyer en se disant que c´┐Żest peut-´┐Żtre la bonne.

Certains de vos textes avaient-ils ´┐Żt´┐Ż refus´┐Żs ?
Bien s´┐Żr. Pour un premier roman, une seule question se pose : que faire du roman personnel ? Une fois que l´┐Żon a r´┐Żgl´┐Ż cette question, il faut s´┐Żassurer que ce roman personnel ne d´┐Żborde pas et c´┐Żest ´┐Ż ce moment-l´┐Ż que le passage de l´┐Ż´┐Żcriture ´┐Ż la litt´┐Żrature est le plus compliqu´┐Ż. Pour G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme, j´┐Żai r´┐Żsolu le probl´┐Żme en l´┐Żenjambant. Ce qui n´┐Ż´┐Żtait pas le cas pour les premiers textes sur lesquels j´┐Żavais travaill´┐Ż. G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme me permettait de partir d´┐Żun territoire vierge. Malgr´┐Ż cela, un auteur s´┐Żinvestit toujours un peu dans son roman. On peut se d´┐Żbarrasser du roman personnel, mais pas de soi.

Qu´┐Żest-ce qui vous laissait penser que G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme serait un roman publiable ?
Il y a une part de pari. Sans ´┐Żtre tout ´┐Ż fait confiant, il y a un tel travail de maturation qu´┐Ż´┐Ż un certain moment tous les ´┐Żl´┐Żments paraissent se r´┐Żpondre. Le dessin que l´┐Żon avait imagin´┐Ż est ´┐Ż peu pr´┐Żs rempli, c´┐Żest pour cette raison qu´┐Żon d´┐Żcide de l´┐Żenvoyer. Mais entre la version que j´┐Żavais exp´┐Żdi´┐Że ´┐Ż mon ´┐Żditeur et le texte qui a ´┐Żt´┐Ż publi´┐Ż, il y a eu encore beaucoup de travail. Pas tellement ´┐Ż la demande de ´┐Ż Fiction & Cie ´┐Ż, cela venait plut´┐Żt de mon c´┐Żt´┐Ż : j´┐Żai effectu´┐Ż une dizaine de relectures, au bas mot.

Combien de temps avez-vous travaill´┐Ż sur ce livre ?
Le premier jet a ´┐Żt´┐Ż rapide : six mois. J´┐Żai eu tr´┐Żs t´┐Żt les ´┐Żl´┐Żments qui composent le livre. J´┐Żavais d´┐Żcid´┐Ż de travailler ´┐Ż partir de la structure de G´┐Żnie du christianisme. Comme c´┐Żest une structure tr´┐Żs riche, il me fallait la simplifier. Mon projet pouvait para´┐Żtre curieux sur le papier : ´┐Żcrire un trait´┐Ż de marketing et de management en le croisant avec Chateaubriand, le tout dans le cadre d´┐Żune maison close. Je ne savais pas si ´┐Ża marcherait, mais j´┐Ż´┐Żtais convaincu de tenir l´┐Ż un outil int´┐Żressant. Je me disais que si je r´┐Żussissais ´┐Ż cr´┐Żer une langue ´┐Ż la fois mystique et composite, je m´┐Żassurais d´┐Żentr´┐Że de jeu un bonheur d´┐Ż´┐Żcriture et m´┐Żoffrais un v´┐Żhicule suffisamment fort pour pouvoir avancer. Comme je ne travaillais pas ´┐Ż ce moment-l´┐Ż, j´┐Ż´┐Żtais dix heures par jour sur mon texte. Pendant six mois, je n´┐Żai fait qu´┐Ż´┐Żcrire.

Pensez-vous avoir des habitudes d´┐Ż´┐Żcrivain ?
Je ne suis pas tr´┐Żs ´┐Ż l´┐Żaise avec la notion de routine. Globalement, j´┐Żai essay´┐Ż plusieurs choses selon les textes. J´┐Żai ´┐Żcrit celui-ci directement sur ordinateur, sans passer par une version manuscrite. Pour le moment, il n´┐Ży a pas vraiment de m´┐Żthode dont je sois satisfait. D´┐Żailleurs, je ne suis pas s´┐Żr que la m´┐Żthode soit li´┐Że ´┐Ż l´┐Żauteur, je crois qu´┐Żelle est plut´┐Żt li´┐Że au type de texte. Si l´┐Żon a accumul´┐Ż beaucoup de documentations, il faut sculpter dans cette masse. Si au contraire il n´┐Ży a rien au d´┐Żpart, la donne est tr´┐Żs diff´┐Żrente´┐Ż

Comment vivez-vous la sortie de votre premier roman ?
Je suis assez d´┐Żtendu. C´┐Żest une dr´┐Żle d´┐Żexp´┐Żrience, mais elle n´┐Ża pas que des bons c´┐Żt´┐Żs. C´┐Żest in´┐Żvitable car le travail d´┐Ż´┐Żcriture entend un ´┐Żnorme investissement de soi. Alors quand cela se transforme en objet commercial, il y a quelque chose d´┐Żassez surprenant. Mais de bien conna´┐Żtre cette partie-l´┐Ż du probl´┐Żme m´┐Żavait d´┐Żniais´┐Ż ´┐Ż l´┐Żavance, si je puis dire. D´┐Żautant que ´┐Ż Fiction & Cie ´┐Ż n´┐Żest pas vraiment ce qu´┐Żon pourrait appeler une collection putassi´┐Żre.

De quoi nourrissez-vous votre travail ?
Je me nourris essentiellement de choses qui ne sont pas litt´┐Żraires, la musique par exemple, le rock ind´┐Żpendant, le jazz´┐Ż Je connais assez mal la litt´┐Żrature contemporaine, mais je lis tout de m´┐Żme des auteurs tels que DeLillo ou Vollmann. En fait, de nombreuses choses nourrissent mon rapport au monde : les sciences humaines, la philosophie, l´┐Żart contemporain aussi, notamment l´┐Żid´┐Że selon laquelle le concept d´┐Żune ´┐Żuvre et sa mat´┐Żrialisation effective sont deux choses diff´┐Żrentes. Cette notion devient troublante lorsqu´┐Żon l´┐Żapplique ´┐Ż la litt´┐Żrature : le texte ne serait pas l´┐Ż´┐Żuvre, mais une manifestation de quelque chose plus complexe que Blanchot appellerait ´┐Ż le livre ´┐Ż.

Quels artistes contemporains aimez-vous particuli´┐Żrement ?
Je suis tr´┐Żs fan de James Turrell. J´┐Żappr´┐Żcie ´┐Żgalement le travail d´┐ŻAnn Hamilton, une artiste peu connue en France, mais extr´┐Żmement int´┐Żressante. Elle avait pr´┐Żsent´┐Ż ´┐Ż la Maison Rouge, il y a deux ou trois ans, un ensemble d´┐Ż´┐Żuvres qui s´┐Żappelait Phora. C´┐Ż´┐Żtait vraiment troublant.

Revenons ´┐Ż G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme. Pourquoi avoir choisi le bordel comme toile de fond ?
Si j´┐Żavais plac´┐Ż le m´┐Żme texte dans une entreprise de mat´┐Żriaux de construction, nous n´┐Żaurions jamais fait cette interview. Apr´┐Żs vous me demanderez ´┐Ż quoi bon radiographier la culture d´┐Żentreprise alors que tout le monde baigne dedans au quotidien ? Parce que cette culture est souvent noy´┐Że dans la r´┐Żalit´┐Ż des choses. Dans G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme, elle n´┐Żest pas transform´┐Że. Je me suis efforc´┐Ż ´┐Ż ne pas amplifier les ph´┐Żnom´┐Żnes, je les ai simplement d´┐Żplac´┐Żs dans un milieu o´┐Ż tout ce qui est dit est ´┐Żcout´┐Ż de mani´┐Żre beaucoup plus attentive. Et puis le moment sexuel est int´┐Żressant par rapport au n´┐Żolib´┐Żralisme, puisque c´┐Żest le seul moment o´┐Ż un m´┐Żme individu est simultan´┐Żment consommateur et consomm´┐Ż. Pour moi, c´┐Ż´┐Żtait un excellent r´┐Żv´┐Żlateur. Pour qu´┐Żil soit parfait, je devais conserver l´┐Ż´┐Żquilibre entre l´┐Ż´┐Żrotisme et l´┐Ż´┐Żconomie. ´┐Ż certains moment, je me disais que le propos ´┐Żtait trop provoquant et comme ce n´┐Ż´┐Żtait pas le but recherch´┐Ż, je retravaillais alors le texte.

Malgr´┐Ż cela, votre livre se construit autour de la prostitution. Le sexe n´┐Żest-il plus un sujet tabou ?
Dans Penser la pornographie, Ruwen Ogien constate tr´┐Żs justement que le rapport ´┐Ż la sexualit´┐Ż est beaucoup moins d´┐Żcomplex´┐Ż qu´┐Żon ne peut le croire. ´┐Ż notre ´┐Żpoque, c´┐Żest assez simple d´┐Żavoir des relations sexuelles et en m´┐Żme temps tr´┐Żs compliqu´┐Ż d´┐Żen montrer au cin´┐Żma. Par exemple, Baise-moi de Virginie Despentes a subi une terrible censure.

´┐Ż certains ´┐Żgards, le mod´┐Żle que vous d´┐Żcrivez dans G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme semble possible´┐Ż
Je souhaitais ´┐Żvidemment que le lecteur marche dans l´┐Żhistoire, mais qu´┐Żensuite le projet litt´┐Żraire d´┐Żpasse l´┐Żobjet entreprise pour qu´┐Żil finisse par comprendre que c´┐Żest impossible. Le but du livre n´┐Ż´┐Żtait pas de poser une pierre pour la r´┐Żouverture des maisons closes !

Pourquoi avoir choisi G´┐Żnie du christianisme de Chateaubriand ?
Parce qu´┐Żil est extr´┐Żmement ´┐Żrotis´┐Ż. Tout ce que d´┐Żcrit Chateaubriand dans G´┐Żnie du christianisme est troubl´┐Ż. Quant aux extraits cit´┐Żs dans mon livre, ils me permettaient de donner un souffle ´┐Ż mon texte. La langue de l´┐Żentrepreneur et celle de Chateaubriand cr´┐Żent des communications tr´┐Żs int´┐Żressantes. Le discours de Chateaubriand est un discours de propagande. Quand il le publie en 1802, le christianisme est parfaitement d´┐Żconsid´┐Żr´┐Ż et selon lui, la civilisation doit envisager de nouveau cette religion comme une voie logique. J´┐Żentendais dans ce propos quelque chose des discours que les politiques et les entrepreneurs prononcent. L´┐Żentreprise a aussi ´┐Żt´┐Ż d´┐Żconsid´┐Żr´┐Że, puis le marxisme est tomb´┐Ż, aval´┐Ż par la chute du mur de Berlin et le n´┐Żolib´┐Żralisme a refait surface. Les discours qui ont suivis l´┐Żont transform´┐Ż en loi naturelle capable de tout g´┐Żrer : l´┐Ż´┐Żcologie, l´┐Ż´┐Żducation, le logement, la sexualit´┐Ż Mon texte est n´┐Ż de cette co´┐Żncidence.

Avez-vous ´┐Ż pr´┐Żsent de nouveaux projets ou de nouvelles envies ?
J´┐Żai arr´┐Żt´┐Ż de travailler sur G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme il y a peu de temps. Je m´┐Ż´┐Żtais nourri pour l´┐Ż´┐Żcrire des erreurs que j´┐Żavais commises sur mes pr´┐Żc´┐Żdents textes. Aujourd´┐Żhui, il y a plusieurs livres qui me feraient envie : trois que je saurais ´┐Żcrire et dix pour lesquels je n´┐Żai pas encore les outils n´┐Żcessaires. Mais aucun de ces projets ne ressemble ´┐Ż G´┐Żnie du prox´┐Żn´┐Żtisme. Ni en terme de structure ni en terme de langue ni m´┐Żme en terme de sujet. Pour l´┐Żinstant, je suis dans une p´┐Żriode de flottement, je fais un travail de deuil en quelque sorte. Si ´┐Ż un moment je commettais l´┐Żerreur supr´┐Żme de rouvrir mon livre et d´┐Żen lire ne serait-ce qu´┐Żune page, je serais sans doute d´┐Żsesp´┐Żr´┐Ż. Je ne l´┐Żai jamais ouvert depuis sa publication, ´┐Ż tel point qu´┐Żil m´┐Żarrive de l´┐Żoublier´┐Ż

Propos recueillis par Ellen Salvi


 
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
Richard Powers
Enrique Vila-Matas
William Gibson
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
Bernard Soubiraa
Claro
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |