#101 - Du 25 juillet au 20 ao´┐Żt 2007

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Le Banquet du livre attaqu´┐Ż !  
  Harry Potter pirat´┐Ż  
  D´┐Żnominateur commun  
  Le Niger distingu´┐Ż par le Booker  
  La Fnac ´┐Ż l'assaut de l'Hexagone  
  Clochemerle pour Jourde  
  Save Our Souls !  
  Jackpot pour Petterson  
  Un seul miscellan´┐Że  
  Classement des ventes  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Pactiser avec le Diable


Au Diable Vauvert enfile les romans comme d´┐Żautres
les perles : David Foster Wallace, Douglas Coupland, Pierre
Bordage mais aussi C´┐Żline Vargaftig ou Nora Hamdi´┐Ż Les
paradoxes ne sont qu´┐Żapparents entre tous ces auteurs: voil´┐Ż la
g´┐Żn´┐Żration montante! Oui, elle a une ´┐Żme et elle l´┐Ża vendu au
Diable. Entretien m´┐Żphistoph´┐Żlique avec Marion Mazauric,
fondatrice de la maison.


Au diable Vauvert apporte un certain renouveau dans
l´┐Ż´┐Żdition : couvertures color´┐Żes, parti-pris artistique fort.
Comment ´┐Żtes vous per´┐Żu dans le paysage ´┐Żditorial ?

A l´┐Ż´┐Żtranger, nous sommes per´┐Żus comme ´┐Żtant la maison
d´┐Ż´┐Żdition la plus int´┐Żressante. Le Diable commence
d´┐Żailleurs ´┐Ż avoir un rayonnement international :Le Dernier
Testament
, de Philip Le Roy, dont les droits nous ont ´┐Żt´┐Ż
achet´┐Żs, va ´┐Żtre adapt´┐Ż au cin´┐Żma et produit par Jean-Jacques
Annaud. Son roman est d´┐Żj´┐Ż distribu´┐Ż dans quatre ou cinq pays.
On n´┐Ża jamais eu d´┐Ż´┐Żchos pour lui dans la presse g´┐Żn´┐Żraliste
alors que la couverture par la presse internet a ´┐Żt´┐Ż excellente.
Nous, on le savait que c´┐Ż´┐Żtait un auteur ´┐Ż best ´┐Ż. De mani´┐Żre
g´┐Żn´┐Żrale toutes les nouvelles cultures sont m´┐Żpris´┐Żes par les
critiques, il faut dire que les ´┐Ż anciens ´┐Ż sont incomp´┐Żtents dans
ce domaine. Pourtant quand la litt´┐Żrature ne puise que dans son
propre champ, elle devient acad´┐Żmique, on n´┐Ży ´┐Żchappe pas.

C'est plus difficile de cr´┐Żer une rupture artistique en France
qu´┐Żailleurs ?

La France a la r´┐Żputation internationale d´┐Żavoir une ´┐Żdition tr´┐Żs
conservatrice, comme toute notre culture, d´┐Żailleurs. Si je
pr´┐Żsente Trois jours chez ma m´┐Żre chez un ´┐Żditeur russe
ou chinois, il va pleurer. La France est un pays trop centralis´┐Ż,
jacobin au mauvais sens du terme : toute l´┐Żoligarchie
intellectuelle fran´┐Żaise vit ´┐Ż Paris. L´┐Żavantage d´┐Ż´┐Żtre ici ´┐Ż Vauvert
[ndlr : c´┐Żest ´┐Ż Vauvert que r´┐Żside logiquement´┐Ż le Diable
Vauvert], c´┐Żest qu´┐Żon ne perd plus de temps avec les petits
conflits de Saint Germain, les ´┐Żternels
renvois d´┐Żascenseur.

Qui sont vos lecteurs ?
C´┐Żest difficile ´┐Ż dire, la maison n´┐Ża pas cinq ans et le lectorat
´┐Żvolue donc ´┐Ż chaque livre. On peut seulement dire qu´┐Żil est
jeune, entre 18 et 35 ans, et hyperconsommateur de culture. En
plus, c´┐Żest variable selon les auteurs : Bordage attire par
exemple tous les publics, alors que Nicolas Rey a un public
plut´┐Żt f´┐Żminin tout comme l´┐Żune de nos meilleures vente,
contraceptions, mode d´┐Żemploi, de Martin Winckler.

On vous pr´┐Żte souvent l´┐Ż´┐Żtiquette ´┐Ż litt´┐Żrature de l´┐Żimaginaire
´┐Ż, qu´┐Żen pensez vous ?

Je me consid´┐Żre comme un ´┐Żditeur ´┐Ż r´┐Żaliste ´┐Ż. La science
fiction est une grande litt´┐Żrature du r´┐Żel, American Gods
de Neil Gaiman ou Stephen King sont des grands r´┐Żalistes.
Douglas Coupland dans son dernier Hey Nostradamus
est dans une veine ´┐Ż la fois moraliste et r´┐Żaliste. Toutes les
cultures pop, science-fiction ou Fantasy -ce qu´┐Żon appelle la
litt´┐Żrature de l´┐Żimaginaire- ne sont qu´┐Żun moyen d´┐Żtourn´┐Ż de
parler de la r´┐Żalit´┐Ż, du monde qui nous entoure. Ne serait ce
qu´┐Żau niveau de la langue, celle qu´┐Żutilisent ces auteurs est
r´┐Żelle, commune et compr´┐Żhensible par tous. Pourtant c´┐Żest de
la litt´┐Żrature.

La rupture est elle en train de se produire ? Le nouveau
r´┐Żalisme contre l´┐Żancien nombrilisme´┐Ż Une g´┐Żn´┐Żration contre
une autre ?

Oui, c´┐Żest une bataille esth´┐Żtique. Comment douter en lisant
Identification des sch´┐Żmas de William Gibson qu´┐Żil est un
´┐Żcrivain du r´┐Żel ? C´┐Żest la bataille que j´┐Żavais men´┐Ż chez J´┐Żai
lu
. Ces auteurs sont cantonn´┐Żs dans un ghetto, alors qu´┐Żil
n´┐Ży a pas plus grande litt´┐Żrature du r´┐Żel que la science-fiction.
Ce qui lie ces auteurs, c´┐Żest la force d´┐Żune vision. Dans une
veine ´┐Ż la fois r´┐Żaliste et ironique, on peut trouver des auteurs
comme Thomas Cl´┐Żment qui va publier son premier livre chez
nous ou Louis Lanher [ndlr : Auteur de Un pur roman et
Microclimats]. Ils ont plac´┐Ż leur narration dans une l´┐Żg´┐Żre
anticipation, en 2010 par exemple. Pourquoi ? C´┐Żest finalement
un proc´┐Żd´┐Ż voltairien, ils appliquent une vision d´┐Żen haut ou d´┐Ż´┐Ż
c´┐Żt´┐Ż. Et ´┐Ża peut prendre diff´┐Żrentes formes : on va ´┐Żgalement
publier Scream test, un ´┐Ż slasher ´┐Ż mettant en sc´┐Żne un
serial killer. Ce roman n´┐Żest pas moins moral que la soci´┐Żt´┐Ż ne
l´┐Żest.

D´┐Żo´┐Ż vient ce go´┐Żt de la subversion, de l´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż c´┐Żt´┐Ż ´┐Ż
intellectuel ?

Mes premiers coups de sonde chez Flammarion date de 1994.
J´┐Żavais dans l´┐Żesprit l´┐Żind´┐Żpendance esth´┐Żtique et culturelle de
ma g´┐Żn´┐Żration, qui est celle de Houellebecq, de Ravalec. J´┐Żai
´┐Żt´┐Ż berc´┐Ż de comics, de bandes dessin´┐Żes´┐Ż Autant Stephen
King que l´┐ŻIliade et l´┐ŻOdyss´┐Że ! C´┐Żest Jacques Sadoul chez
J´┐Żai lu, qui m´┐Ża donn´┐Ż les clefs pour tout comprendre. Je
le r´┐Żp´┐Żte, une guerre esth´┐Żtique est en cours : pour moi Stephen
King est l´┐ŻAlexandre Dumas du XX´┐Żme si´┐Żcle. C´┐Żest le public qui
triera : le march´┐Ż n´┐Żest pas tr´┐Żs bon en ce moment, mais le
Diable Vauvert n´┐Ża aucun probl´┐Żme. Science fiction ou pas peu
importe, comme le dit James Morrow, les cat´┐Żgories litt´┐Żraires
ne sont que des cat´┐Żgories commerciales.

Propos recueillis par Laurent Simon


 
Françoise Bourdin
Gideon Defoe
Leonora Miano
Gérard Berréby
Ariel Kenig
Begaudeau, Bertina et Rohé
Karine Tuil
Emmanuelle de Boysson
Ornela Vorpsi
J´┐Żr´┐Żme Lambert
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2007  Zone littéraire |