#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Rencontre avec Philippe Di Folco


D'habitude on termine les interviews par cette question : que pr´┐Żparez-vous pour la suite ? Quels sont vos projets litt´┐Żraires en cours ou futurs ? Je vous la pose d´┐Żs maintenant.

Pour 2003, un livre ´┐Ż romanesque ´┐Ż, un gros machin, tr´┐Żs travaill´┐Ż. Pardonnez-moi de ne pas vous r´┐Żv´┐Żler le sujet´┐Ż Je crois que je tiens l´┐Ż un truc original tant au niveau du traitement que du fond. Il me faut du temps. Il m´┐Żen reste la moiti´┐Ż ´┐Ż ´┐Żcrire. Je crains de n´┐Żavoir pas le temps ou au contraire, de ne faire plus que ´┐Ża.
En tous les cas, pas la suite de My Love : du genre ´┐Ż que sont mes amours devenus ´┐Ż !

Vos deux ouvrages publi´┐Żs, Citizen Data et My love : en l'espace de quoi, ´┐Ż peine quelques mois ? Vous souhaitez rivaliser avec Patrick Besson ? Vous savez probablement aussi qu'on a compar´┐Ż My Love et 28 rue Aristide Briant... Comparaison justifi´┐Że ? Appr´┐Żci´┐Że par vous ?

My Love et Citizen ont ´┐Żt´┐Ż con´┐Żu sur deux-trois ans. J´┐Żai beaucoup aim´┐Ż le de Besson m´┐Żme si je n´┐Żappr´┐Żcie pas toujours les formules pol´┐Żmiques ´┐Ż l´┐Żemporte pi´┐Żce de cet auteur prolixe. On vient de la banlieue, de parents press´┐Żs de s´┐Żenrichir. Y´┐Ża des sc´┐Żnes mythologiques communes mais ´┐Ża s´┐Żarr´┐Żte l´┐Ż. Le Plateau t´┐Żl´┐Ż, son recueil de chroniques t´┐Żl´┐Żvisuelles du Fig Mag, communiquait aussi une bonne ´┐Żnergie, les m´┐Żtaphores y frisent le g´┐Żnie. En g´┐Żn´┐Żral, je n´┐Żaime pas les comparaisons. Ne me comparez jamais ´┐Ż Delerm, sinon il vous en cuira mademoiselle ! (rires)

Promis. Nous avons beaucoup aim´┐Ż My Love Supreme. Pouvez-vous parler de sa gen´┐Żse ?

Je vous remercie de votre soutien. C´┐Żest amusant : My Love exerce une sorte de charme post-lecture tr´┐Żs ´┐Żtrange. Beaucoup de gens l´┐Żont d´┐Żvor´┐Ż (c´┐Żest un livre court) et me rappellent seulement aujourd´┐Żhui, ´┐Ż la rentr´┐Że, pour me citer des passages que l´┐Żactualit´┐Ż r´┐Żv´┐Żle, ou que simplement, leur affaires priv´┐Żes mettent en lumi´┐Żre ou encore parce que cette rentr´┐Że est tr´┐Żs pauvre en bons petits livres. C´┐Żest peut-´┐Żtre un roman dogma, du moins, c´┐Żest une fausse autobiographie mais avec des gens qui ´┐Ż auraient exist´┐Żs dans la vraie vie ´┐Ż. Des gens vrais aussi, que j´┐Żai cherch´┐Ż comme beaucoup de romancier sur le tard (j´┐Żavais 30 ans pass´┐Ż quand j´┐Żai commenc´┐Ż ce livre) ´┐Ż faire le point sur le pass´┐Ż, l´┐Żenfance, l´┐Żadolescence, les premiers jobs, etc. Je suis n´┐Ż au moment des 403 et aujourd´┐Żhui on a des 806, c´┐Żest dire !

Quelle place pour ce roman dans votre ´┐Żuvre ´┐Ż ´┐Ż venir ´┐Ż ?

Les objets prennent, ´┐Ż force de banalit´┐Żs, une dimension sur´┐Żelle dans mon texte (alors que la fiction reste toujours en de´┐Ża du R´┐Żel) car je crois que nous n´┐Żarrivons pas ´┐Ż ´┐Żchapper au roman de Perec Les Choses paru en 1965. Pas plus moi que Houellebecq. Au contraire de ce dernier, je crois ´┐Ż de nouvelles formes d´┐Żexpression litt´┐Żraires ´┐Ż venir pour exprimer ´┐Ż ce qui ne peut encore ´┐Żtre dit ´┐Ż, car le monde tel qu´┐Żil se con´┐Żoit, tel qu´┐Żil devient, se doit d´┐Ż´┐Żtre interpr´┐Żt´┐Ż par, entre autre, le romancier. On ne devine rien ou pas vraiment. On voit. On voit des choses dans le noir. Ce pourrait ´┐Żtre ´┐Ża une ´┐Ż ´┐Żuvre ´┐Ż : mais ce terme ronflant et d´┐Żsuet est ´┐Ż chier : on ´┐Żcrit, on fait, on agit en ´┐Żtant lu, un point c´┐Żest tout.

Vous avez suscit´┐Ż beaucoup d'´┐Żmotion avec ce livre. Comment envisagiez-vous les r´┐Żactions du public avant la parution ? Des critiques litt´┐Żraires sur My love vous ont-elles d´┐Ż´┐Żu par leur manque d'enthousiasme, ou leur manque de compr´┐Żhension du texte ?

Encore une fois, ma surprise vient des r´┐Żactions d´┐Żcant´┐Żes, comme ´┐Ż apr´┐Żs la bataille ´┐Ż. Je n´┐Żai pas re´┐Żu de courrier. Ni de lettre de Nadia ou des autres. Beigbeder a ´┐Żt´┐Ż sublime et tr´┐Żs fin. J´┐Żai commenc´┐Ż ´┐Ż comprendre qu´┐Żil n´┐Ż´┐Żtait pas l´┐Ż´┐Żtre superficiel dont beaucoup parlent, en lisant cette critique parue dans un magazine que je ne lis jamais. Sinon pas de lettres de
lecteurs´┐Ż Quelle d´┐Żception ! Franchement, si je dois justifier l´┐Ż´┐Żcriture d´┐Żun tel livre c´┐Żest pour dire que l´┐Żun de mes buts, et ce depuis tr´┐Żs longtemps, c´┐Ż´┐Żtait de suppl´┐Żer par l´┐Ż´┐Żcriture ´┐Ż ma timidit´┐Ż maladive, ´┐Ż mes d´┐Żfauts d´┐Żexpression, ´┐Ż un corps que je sens mal ´┐Ż l´┐Żaise dans le monde, avec le monde´┐Ż

Tendre un objet livre aux mains des autres, c´┐Żest leur demander un peu d´┐Żattention, d´┐Żamour aussi. Mais l´┐Ż je me fais des illusions´┐Ż En fait, je suis comme beaucoup un ´┐Żtre inconsolable (´┐Ż qu´┐Żest-ce qui a bien pu se passer pour que j´┐Żen arrive l´┐Ż ? ´┐Ż est une question sans r´┐Żponse unique mais bien le ´┐Ż d´┐Żbut de tout ´┐Ż, d´┐Żun entretien infini entre le monde et moi) et bien trop sensible pour la soci´┐Żt´┐Ż d´┐Żaujourd´┐Żhui. Demain, peut-´┐Żtre, on nous parquera, avec un ´┐Żcriteau : ´┐Ż Attention, ne pas fixer dans les yeux, danger compassionnel ´┐Ż. Mais non, je blague : on nous dira juste de fermer nos gueules. Cependant, le roman, s´┐Żil est un protocole compassionnel est aussi un formidable outil de vengeance : on peut, vingt, quinze ans apr´┐Żs, lorsqu´┐Żil y a prescription, s´┐Żamuser ´┐Ż ´┐Ż r´┐Żgler ses comptes ´┐Ż. D´┐Żcouvrir alors que le hasard s´┐Żamusait de
vous. Que tout est question, souvent, d´┐Żamiti´┐Ż, c´┐Żest ´┐Ż dire de rencontres et de bifurcations, de regrets et de r´┐Żsistance.

Vos deux livres n'ont rien ´┐Ż voir. Souhaitiez-vous surprendre le public, montrer que vous ma´┐Żtrisez aussi bien les deux genres ? Pouvez-vous expliquer leurs sources, et leur ordre de parution ? Quel est celui qui vous a donn´┐Ż le plus de fil ´┐Ż retordre ? Celui que vous trouvez le plus abouti et pourquoi ?

Je ne suis pas s´┐Żr que les deux livres n´┐Żaient rien ´┐Ż voir : My Love et Citizen portent tous deux un titre lisible en anglais et l´┐Żamour y est tr´┐Żs important : dans mon essai, je reprends la notion de ´┐Ż philia ´┐Ż ch´┐Żre ´┐Ż Aristote et Epicure. On m´┐Ża reproch´┐Ż cette incise. Il ne s´┐Żagissait pas d´┐Żune incise d´┐Żailleurs, mais d´┐Żun prolongement logique ´┐Ż ce qui arrive aujourd´┐Żhui que les ´┐Ż jeux sont faits ´┐Ż : la r´┐Żpartition des richesses, du fait de la non violence et du politiquement correct demeure immuable, le mod´┐Żle d´┐Żmocratique am´┐Żricain triomphe, la monde est enrob´┐Ż d´┐Żune couche logicielle prot´┐Żgeant les donn´┐Żes du savoir et auxquelles n´┐Żauront acc´┐Żs que les plus riches ou les plus document´┐Żs, bref, m´┐Żme le sexe et l´┐Żamour sont merchandis´┐Żs. Avec tout ´┐Ża on oublie d´┐Ż´┐Żtre ensemble. Le citoyen c´┐Żest celui qui accepte de vivre dans la cit´┐Ż en bon p´┐Żre de famille et qui garde possible une certaine id´┐Że du bonheur. Tout ´┐Ża doit bien faire rire maintenant, non ? Surtout que Citizen Data poss´┐Żde 11 coquilles ! M´┐Żme le roman est risible, je veux dire sous ses aspects d´┐Żrisoires et ses maladresses du genre ´┐Ż Attendez lecteurs, je profite du livre pour lancer un appel´┐Ż ´┐Ż. Aucun de ces deux
textes n´┐Żest parfaitement abouti. Mais il fallait les offrir ´┐Ż lire. Sinon, en tant que journaliste, ´┐Ża passerait pour de l´┐Żorgueil mal plac´┐Ż ou de la mythomanie : ´┐Ż C´┐Żest trop bon, je le garde pour moi, ah, si vous saviez, je suis en train de vous ´┐Żcrire un truc merveilleux en ce moment ´┐Ż alors que, d´┐Żs que ´┐Ża para´┐Żt, c´┐Żest le temps des ´┐Żpreuves. Il faut se montrer ´┐Ż la hauteur. Quitte ´┐Ż les r´┐Ż´┐Żcrire plus tard. Rien n´┐Żest jamais fig´┐Ż, jamais. Chez moi , un exemplaire de My Love est recouvert d´┐Żannotations : c´┐Żest ´┐Ż My Love supreme 2 ´┐Ż en quelque sorte, ou une
version remani´┐Że pour sa pocketisation en 2002.

Quel est votre passage pr´┐Żf´┐Żr´┐Ż dans My love supreme ? Doutez-vous vraiment de votre existence, de notre existence ´┐Ż tous (12 documents...). Quelle est selon vous la meilleure
fa´┐Żon d'exister, de s'ancrer dans le r´┐Żel, de se persuader de sa propre utilit´┐Ż ?


Mon passage d´┐Ż´┐Żlection est celui qui s´┐Żintitule ´┐Ż Le Culte est un grand secret (et r´┐Żciproquement ) ´┐Ż. Commenc´┐Ż en 1990, abandonn´┐Ż, retrouv´┐Ż dans une chemise en 1996 et puis zou ! le roman est n´┐Ż ´┐Ż partir de cette ´┐Ż nouvelle ´┐Ż qui s´┐Żinspire ´┐Ż la fois de James et de Cortazar. Je me suis servi de la trame triangulaire, Fati, Francis et un narrateur. L´┐Żid´┐Że assez proche d´┐Żun Danilo Kis ou de la litt´┐Żrature argentine, comme quoi, le narrateur en vient ´┐Ż douter de son existence, m´┐Żest venu tr´┐Żs t´┐Żt, en 1998, quand j´┐Żai commenc´┐Ż ´┐Ż multipli´┐Ż les ´┐Ż documents ´┐Ż. Il existe d´┐Żailleurs de nombreux docs in´┐Żdits. Je devrai monter un site MyLoveSupreme.difolco et proposer des photos, des in´┐Żdits, des cadeaux´┐Ż Bref, je devrais faire en sorte de garder des traces, des preuves que tout cela a bien eu lieu. Vous savez, j´┐Żai un ´┐Żnorme complexe d´┐Żimmanence : je ne vis jamais l´┐Żinstant comme donn´┐Ż, offert, extatiquement mais plut´┐Żt r´┐Żtrospectivement. D´┐Żo´┐Ż les regrets. Mais le regret ´┐Żtait l´┐Żune des formes artistiques les plus belles du si´┐Żcle classique, le XVIIIe, un si´┐Żcle o´┐Ż vous et moi, aurions pu vivre. Vous auriez, ch´┐Żre Jessica, ouvert un salon et auriez eu plus de pouvoir que les ministres du roi. Et surtout, au roturier que je suis, vous auriez donn´┐Ż sa chance.

Exister, c'est aussi manifester un engagement... Peut-´┐Żtre que le lien entre My love et Citizen Data n'est pas si absent, finalement... Qu'attendez-vous comme r´┐Żaction des lecteurs de Citizen Data ? Comme action ?

Vous voyez, on y vient ! L´┐Żengagement ! Certains passages de My Love soul´┐Żve une probl´┐Żmatique de ´┐Ż classe sociale ´┐Ż typiquement marxiste. Le narrateur regrette sa s´┐Żparation d´┐Żavec ses meilleurs amis que le ´┐Ż syst´┐Żme scolaire s´┐Żlectif ´┐Ż lui arrache. On vit tous ´┐Ża ! Ainsi vous, vous tombez amoureuse du fils de votre concierge. Avec les ann´┐Żes, vous ´┐Żpousez le fils de l´┐Żactionnaire principal de papa. Et voil´┐Ż ! Quant au lecteur, je ne sais pas. L´┐Żactualit´┐Ż peut tout bousculer. Du jour au lendemain. Et encore, il faut pouvoir se r´┐Żveiller du r´┐Żve t´┐Żl´┐Żvisuel. On se dit ´┐Ż C´┐Żest pas vrai, dites moi que je r´┐Żve, mon dieu, O mon dieu ! ´┐Ż. J´┐Żesp´┐Żre que mes textes apportent ce genre de remarques effar´┐Żes aux lecteurs qui sont surtout des lectrices d´┐Żailleurs.

Vous conformez-vous aux pr´┐Żconisations de Citizen Data ?

Je fais du v´┐Żlo, je n´┐Żai pas la t´┐Żl´┐Ż, je minimise mes achats par carte bancaire, je n´┐Żutilise pas Internet chez moi : le foyer doit ´┐Żtre un sanctuaire. Ne viens pas chez moi qui veut. C´┐Żest comme ´┐Ża : j´┐Żai besoin d´┐Żune ´┐Żle, d´┐Żun lieu secret o´┐Ż, je crois, je pourrais ´┐Żcrire mieux. J´┐Żhabite un vieil immeuble. On entends tout, les gens se chient sur les uns sur les autres, certains repas du soirs, on dirait un coup de feu dans une brasserie et vers minuit, apr´┐Żs le film, toutes les toilettes se transforme en Niagara Falls puis c´┐Żest une immense partouze ´┐Ż tous les ´┐Żtages. Je n´┐Żen peux plus. Je souffre du bruits des autres. Alors que j´┐Żaime les autres. C´┐Żest ´┐Ż ´┐Ża que j´┐Żaurai aim´┐Ż pouvoir r´┐Żpondre : comment se comporter en citoyen qui agit de fa´┐Żon ´┐Żthique quand bien m´┐Żme on a envie de tuer tout le monde ?

L'oeil d'un ´┐Żcrivain qui se r´┐Żvolte contre la tyrannie capitaliste et les int´┐Żr´┐Żts des firmes multinationales, sur les r´┐Żcents ´┐Żv´┐Żnements aux USA ?

Je crois avoir ´┐Żcrit dans Citizen que je juge n´┐Żcessaire ´┐Ż une certaine forme de violence ´┐Ż :
attention, je ne justifie en rien la violence terroriste, le crime organis´┐Ż, etc. Tout devient ´┐Ż la
fois plus simple et plus compliqu´┐Ż : dans un monde enferm´┐Ż dans ses propres contradictions (´┐Ż Nous devons imposer la d´┐Żmocratie ´┐Ż dit Colin Powell et en m´┐Żme temps, ´┐Żcraser les formes politiques diff´┐Żrentes, autres, parce qu´┐Żelles sont ´┐Ż autres ´┐Ż justement), dans un monde o´┐Ż la consommation devient schizophr´┐Żnique (plus je consomme, plus j´┐Żappauvris le monde, plus j´┐Żappauvris le monde moins je me donne de chance de survivre donc de devenir sage), je ne suis pas persuad´┐Ż que la NON violence soit la bonne r´┐Żponse. De m´┐Żme que la r´┐Żponse-napalm qui est celle de l´┐ŻEmpire am´┐Żricain, univoque et manich´┐Żenne, ´┐Ż l´┐Żimage de la Sainte Inquisition, n´┐Żest pas du tout la r´┐Żponse adapt´┐Że aux gens du Sud que l´┐Żon m´┐Żprise depuis des si´┐Żcles. Vous saviez que Manhattan est construite sur un ancien cimeti´┐Żre indien ? Un ´┐Żtat qui b´┐Żtit son empire sur un g´┐Żnocide et la mis en esclavage d´┐Żun peuple ne peut pr´┐Żtendre diriger la plan´┐Żte en toute impunit´┐Ż. D´┐Żautres heurts viendront. Nous devons pr´┐Żvenir David ET Goliath et non pas David contre Goliath. Tout est dans la bijection.

En tant que critique litt´┐Żraire, quels sont les ouvrages que vous recommandez pour cette rentr´┐Że ?

Je recommande Val´┐Żrie Mr´┐Żjen, Chlo´┐Ż Delaume, Agn´┐Żs Clerc, Elisabeth Roudinesco´┐Ż que des filles mais je ne suis pas critique, seulement ´┐Żun ´┐Ż chroniqueur allemand ´┐Ż.

Quels seront les trends, tendances litt´┐Żraires de 2002 ? Quel a ´┐Żt´┐Ż l'article ´┐Żcrit par vous le plus ´┐Żlogieux ?

Je vois des livres catastrophistes, dramatiques, explosifs´┐Ż Mon article le plus ´┐Żlogieux a ´┐Żt´┐Ż sur Manuel Joseph, le po´┐Żte le plus radicalement neuf et signifiant de ces derni´┐Żres ann´┐Żes, dans le monde de surcro´┐Żt.

En deux mots, votre job chez Manuscrit. Ce que vous en attendez, sur le plan professionnel et personnel. Ce qu'il y a de novateur dans cette aventure dans laquelle vous vous lancez.

Manuscrit n´┐Żest pas encore un ´┐Żditeur ´┐Ż part enti´┐Żre mais le deviendra bient´┐Żt. Son invention : le Grand lectorat. Je suis ´┐Żditeur depuis 1991. C´┐Żest mon m´┐Żtier de base (l´┐Ż il y a 11 mots !). Je compte environ 140 livres que j´┐Żai ´┐Żdit´┐Ż. Ce qui m´┐Żint´┐Żresse maintenant c´┐Żest de mettre au service de tous les auteurs un outil Internet puissant, et un lectorat original et professionnel. Manuscrit.com y parvient.

Qui et que seriez-vous, quelle serait votre vie si vous pouviez tout changer d'un coup de plume ? Comment vous voyez-vous dans dix ans, toujours impliqu´┐Ż dans mille et un projets ?

La seule vie dont j´┐Żai toujours r´┐Żv´┐Ż c´┐Żest celle d´┐Żun arch´┐Żologue. Mais il reste tr´┐Żs peu de choses ´┐Ż d´┐Żcouvrir vraiment. Ecrivain c´┐Żest pas mal non plus quand on cherche ´┐Ż l´┐Żor du temps ´┐Ż ou de nouvelles formes litt´┐Żraires.
Dans dix ans´┐Ż Palmolive bien s´┐Żr ! Dis donc, vous travailliez pas dans la pub vous ?

Propos recueillis par J. L. N.


 
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
Richard Powers
Enrique Vila-Matas
William Gibson
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
Bernard Soubiraa
Claro
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |