#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Rencontre avec St´┐Żphane Camille


Premier roman, difficile ´┐Ż publier ? L´┐Żavez-vous ´┐Żcrit avec l´┐Żintention de le publier, et lorsque vous naviguiez ?

Personnellement j´┐Żai navigu´┐Ż un peu, mais j´┐Żai surtout rencontr´┐Ż beaucoup de navigateurs et de navigatrices, dont certains m´┐Żont ´┐Żclabouss´┐Ż de leur libert´┐Ż.
J´┐Ż´┐Żcris des nouvelles depuis l´┐Ż´┐Żge de treize ans et quand j´┐Żai commenc´┐Ż la r´┐Żdaction de ce roman, j´┐Żavais effectivement l´┐Żintention de le publier, un jour. La publication a suivi des voies que je n´┐Żavais pas envisag´┐Żes mais j´┐Żai quand m´┐Żme d´┐Ż rentrer en France pour que l´┐Żintention se concr´┐Żtise. La plupart des gens ne sont pas habitu´┐Żs ´┐Ż consid´┐Żrer la plan´┐Żte de mani´┐Żre globale et, lorsqu´┐Żon habite d´┐Żun c´┐Żt´┐Ż, c´┐Żest un peu comme si on ´┐Żtait mort pour l´┐Żautre c´┐Żt´┐Ż.

Ramdam parle de voyage, d´┐Ż´┐Żvasion. Quels sont les voyages qui ont ´┐Żt´┐Ż les plus beaux pour vous ? Les plus instructifs ?

Tous mes voyages ont ´┐Żt´┐Ż instructifs, en ce qu´┐Żils projettent une lumi´┐Żre neuve sur ma propre origine. Il y a m´┐Żme des voyages qui provoquent la col´┐Żre et cette col´┐Żre est int´┐Żressante. La M´┐Żlan´┐Żsie a une place particuli´┐Żre parce que j´┐Ży ai pass´┐Ż sept ans, que j´┐Ży ai laiss´┐Ż une bonne partie de mon ´┐Żme et parce qu´┐Żelle offre une sorte de n´┐Żgatif de notre culture. Mais je d´┐Żteste aller quelque part dans le seul but de voyager. On peut tr´┐Żs bien voyager tout le temps et s´┐Żennuyer ´┐Ż mort. On peut s´┐Żinstaller le plus loin possible de chez soi et devenir sans s´┐Żen rendre compte et ´┐Ż toute vitesse un parfait connard de n´┐Żo-colon. En 1997 je crois, j´┐Żai aval´┐Ż pr´┐Żs de deux cent mille kilom´┐Żtres en un an. J´┐Ż´┐Żtais compl´┐Żtement vid´┐Ż. Or, parfois, lire un livre ou parcourir les dix m´┐Żtres qui nous s´┐Żparent d´┐Żun ´┐Żv´┐Żnement ou d´┐Żune personne sont les plus grands voyages.

Quel est le passage que vous pr´┐Żf´┐Żrez dans le livre, et pourquoi ? Quel est celui qui vous a fait suer ?

Aucun passage ne m´┐Ża fait ´┐Ż suer ´┐Ż plus qu´┐Żun autre. La sc´┐Żne du Krazy Night Klub est importante. Je l´┐Żavais d´┐Żabord mise au tout d´┐Żbut du roman, un peu comme un flash forward, un flash back ´┐Ż l´┐Żenvers. J´┐Żaime bien aussi les moments o´┐Ż s´┐Żabolissent les distinctions entre les r´┐Żgnes, o´┐Ż toutes les hi´┐Żrarchies ´┐Żtablies sont remises en cause.

La techno est un rythme qui revient constamment. Qu´┐Żest-ce qui vous int´┐Żresse dans cette musique ?

La techno, plus qu´┐Żune musique, est un instrument. Elle ´┐Żlargit notre horizon musical et permet l´┐Żacc´┐Żs de nouvelles sensibilit´┐Żs ´┐Ż cette expression. On y trouve aussi les pires nullit´┐Żs de notre ´┐Żpoque. Je m´┐Żint´┐Żresse aussi aux innovations vocales du ragga hard core, au militantisme de certains raps, etc´┐Ż Parfois, un bon morceau de house music vaut mieux qu´┐Żun anxiolytique ou un cocktail de vitamines . Et sans effets secondaires.
En fait j´┐Żai ´┐Żt´┐Ż sevr´┐Ż au jazz dans mon enfance et j´┐Żaime l´┐Żart musical dans son ensemble. Je m´┐Żen abreuve sens et esprits mais je calque aussi dans les compositions musicales les rythmes, les m´┐Żlodies, dissonances et silences, et j´┐Ży puise des structures narratives, des syntaxes et peut-´┐Żtre une certaine sensualit´┐Ż de la langue. Je n´┐Żai jamais fait de solf´┐Żge donc ces constructions mentales sont intuitives. Je travaille plus comme ces autodidactes, jazzmen et DJ, ma´┐Żtres ´┐Żs-platines qui d´┐Żcoupent, collent et recollent les uns les notes, les autres les s´┐Żquences, et moi les mots.

Votre roman est ´┐Ż la fois un conte magique et une fresque tr´┐Żs moderne. Vous sentez-vous parfois l´┐Ż´┐Żme d´┐Żun gosse qui se r´┐Żinvente ?

Parfois j´┐Żai l´┐Żimpression que les superstitions et les dogmes religieux qui nous l´┐Żchent enfin la grappe apr´┐Żs des mill´┐Żnaires sont remplac´┐Żs par des certitudes et une foi technologiques encore plus ´┐Żtroites.
Chacun na´┐Żt avec sa culture, son milieu, etc´┐Ż A partir de l´┐Ż, il y a deux possibilit´┐Żs. Revendiquer in extenso ce qu´┐Żon vous a enseign´┐Ż, ce qu´┐Żon vous a appris ´┐Ż ´┐Żtre, et le d´┐Żvelopper, ou mettre tous vos acquis en doute, prendre de la distance et d´┐Żvelopper une d´┐Żmarche originale. La deuxi´┐Żme solution, que j´┐Żai choisie, vous r´┐Żserve une quantit´┐Ż de mauvaises surprises et de grandes claques dans la gueule. Mais une certaine s´┐Żr´┐Żnit´┐Ż au bout du compte. Enfin j´┐Żesp´┐Żre.


Tout dans Ramdam est tr´┐Żs imag´┐Ż. Auriez-vous souhait´┐Ż ´┐Żtre photographe ou peintre ?

J´┐Żai ´┐Żt´┐Ż tr´┐Żs tent´┐Ż par la photographie et le cin´┐Żma mais je suis par exemple incapable de photographier quelqu´┐Żun que je ne connais pas. Et puis, avec l´┐Ż´┐Żcriture, je peux me permettre des effets sp´┐Żciaux que m´┐Żme Spielberg h´┐Żsiterait ´┐Ż financer.

D´┐Żautres auteurs contemporains vous ont-ils inspir´┐Ż ? Comment vous situez-vous par rapport ´┐Ż cette g´┐Żn´┐Żration de jeunes ´┐Żcrivains de la trentaine ?

Bien s´┐Żr, je suis constamment inspir´┐Ż par la litt´┐Żrature contemporaine mais tout autant par le Moyen ´┐Żge chinois, des musiciens, des chanteurs, des sampleurs, des cin´┐Żastes et des plasticiens... Je crois que ce qui vaut pour la musique contemporaine vaut aussi pour la litt´┐Żrature fran´┐Żaise en ce moment. Lorsque je regarde le rayon des nouveaux sons chez un disquaire, j´┐Żai envie d´┐Żacheter tous les disques, parce que tout est prometteur mais aussi parce que les pochettes sont tr´┐Żs s´┐Żduisantes. M´┐Żme chose en litt´┐Żrature contemporaine. Il y a une nouvelle libert´┐Ż, une absence d´┐Ż´┐Żcole et de projet global qui se traduit par un foisonnement tr´┐Żs excitant. Forc´┐Żment, sous les pochettes ou les couvertures, il y 20% de r´┐Żussites et 80% de ratages. Mais de toute fa´┐Żon je ne juge pas car pour moi le go´┐Żt artistique est d´┐Żfinitivement une notion subjective. Il n´┐Ży a que deux choses que je ne peux vraiment pas saquer dans la litt´┐Żrature contemporaine : les auteurs qui ´┐Żcrivent comme ils parlent, parce qu´┐Żau bout de deux livres ils radotent ou racontent toujours la m´┐Żme histoire de fin de d´┐Żner ; et les romans de 200 ou 300 pages, dont l´┐Żintrigue ne tient qu´┐Ż´┐Ż une petite anecdote psychologique. En g´┐Żn´┐Żral leur style est tr´┐Żs raffin´┐Ż, cisel´┐Ż. Mais ce sont des coquilles creuses, d´┐Żcoratives et ils me laissent une sensation de vide atroce.

Projetez-vous d´┐Ż´┐Żcrire un autre roman ? Pourriez-vous en dire quelques mots ?

J´┐Żai deux projets de fictions sur le feu. Le premier est quasiment termin´┐Ż et je n´┐Ży suis pas pour grand-chose car c´┐Żest un r´┐Żve qui me l´┐Ża sugg´┐Żr´┐Ż. Au matin d´┐Żune nuit de pleine lune, il y a un peu plus d´┐Żun an, je me suis r´┐Żveill´┐Ż avec l´┐Żintrigue enti´┐Żre d´┐Żj´┐Ż formul´┐Że. Un cadeau ! Ce sera d´┐Żailleurs plus un long conte qu´┐Żun roman. Le deuxi´┐Żme projet est inspir´┐Ż de la biologie v´┐Żg´┐Żtale. J´┐Żai d´┐Ż faire pas mal de recherches avant d´┐Żattaquer l´┐Ż´┐Żcriture proprement dite qui est en cours´┐Ż

Propos recueillis par J. L. N.


 
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
Richard Powers
Enrique Vila-Matas
William Gibson
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
Bernard Soubiraa
Claro
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |