#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Rencontre avec Nabe


Marc-Edouard Nabe est de retour ´┐Ż Paris. Apr´┐Żs 7 mois d´┐Żabsence. De silence, malgr´┐Ż sa r´┐Żputation d´┐Żagitateur ´┐Ż la langue, ou plut´┐Żt au Bic, trop bien pendu : auteur de Journaux intimes (´┐Żditions du Rocher), l´┐Ż´┐Żcrivain n´┐Ża jamais ´┐Żpargn´┐Ż personne. Et surtout pas les personnalit´┐Żs des sph´┐Żres litt´┐Żraire et m´┐Żdiatique qu´┐Żil a fr´┐Żquent´┐Żes pendant longtemps.

Publi´┐Żs en moyenne dix ans apr´┐Żs les ´┐Żv´┐Żnements, les ´┐Żcrits de Nabe l´┐Żont mis ´┐Ż mal avec bon nombre de personnes cit´┐Żes dans ses Journaux provocateurs et sarcastiques ; mais qui ont ´┐Żgalement r´┐Żuni autour de lui une communaut´┐Ż de ´┐Ż fid´┐Żles ´┐Ż admirateurs de son ´┐Żuvre, qu´┐Żte extr´┐Żme de la subjectivit´┐Ż la plus pure.

Le dernier ouvrage ´┐Żdit´┐Ż a fait mouche. Nabe s´┐Żest exil´┐Ż. Revenu, il s´┐Żest confess´┐Ż. Costume sobre et petites lunettes, la discr´┐Żtion m´┐Żme enrob´┐Że d´┐Żune ´┐Żcharpe noire savamment et n´┐Żgligemment nou´┐Że autour du cou.




Alors, ces vacances en Gr´┐Żce ?

Mais ce n´┐Ż´┐Żtait pas des vacances ! Je suis parti parce qu´┐Żil le fallait, tout un ensemble de signes me l´┐Żenjoignait. Des r´┐Żactions suite ´┐Ż la parution de mon dernier Journal. L´┐Żunanimit´┐Ż autour de mon d´┐Żpart : la derni´┐Żre phrase que j´┐Żai entendue en France, c´┐Ż´┐Żtait ´┐Ż va crever ´┐Ż Pathmos ´┐Ż. Et j´┐Żavais besoin de m´┐Żisoler, de rompre avec le cercle infernal de l´┐Żinstallation. De d´┐Żconstruire tout. Ce d´┐Żpart constitue jusqu´┐Ż´┐Ż pr´┐Żsent le plus gros risque de ma vie. Je n´┐Żai plus rien, tout est ´┐Ż refaire.

Mais quand m´┐Żme, vous n´┐Żavez pas choisi la destination la plus d´┐Żsagr´┐Żable pour vous reconstruire´┐Ż

Vous savez, le cadre, ok, mais je suis rest´┐Ż dans une solitude incroyable. La solitude que je cherchais vraiment. Entre des grecs qui ne parlaient pas un mot d´┐Żanglais et leurs ch´┐Żvres´┐Ż Il s´┐Żest pass´┐Ż parfois des semaines sans que je parle ´┐Ż quiconque. C´┐Żest dangereux. Il y a une pente mortif´┐Żre, pleine de folie, dans laquelle je suis bien content de ne pas ´┐Żtre tomb´┐Ż. Tout ce que je souhaitais, c´┐Ż´┐Żtait l´┐Żint´┐Żriorisation. Pas forc´┐Żment pour ´┐Żcrire diff´┐Żremment. Pour apprendre ´┐Ż me supporter, ´┐Ż me voir et ´┐Ż m´┐Żentendre.

Et ´┐Ża va mieux ?

Plut´┐Żt.

L´┐Żint´┐Żriorisation s´┐Żest-elle d´┐Żroul´┐Że plus efficacement lorsque vous ´┐Żtes pass´┐Ż ´┐Ż votre retour par Rome, Padoue, St Jacques de Compostelle, Hawaii ?

Mais il s´┐Żagissait de recontruire toute une voie bien particuli´┐Żre, celle de St Jean, qui est l´┐Żhomme des Ecrivains, l´┐Żhomme du Verbe ! Et puis, j´┐Żai saut´┐Ż la derni´┐Żre ´┐Żtape. Et m´┐Żme si le syst´┐Żme de m´┐Żcennat fonctionne, ce n´┐Żest pas l´┐Ż que j´┐Żirai. Ma place est ´┐Ż Paris, j´┐Żai des choses ´┐Ż faire ici et maintenant.

Alors c´┐Żest quoi, cette histoire de m´┐Żcennat ?

Comme je vous l´┐Żai dit, je suis dans une entreprise de reconstruction. Et ´┐Żvidemment de poursuite de mon ouvrage intellectuel et artistique. Mais le probl´┐Żme vient du fait que je refuse de recommencer ´┐Ż ma vie d´┐Żavant ´┐Ż. Je ne veux plus de ce syst´┐Żme d´┐Żappartenance ´┐Ż un milieu fig´┐Ż et superficiel lorsqu´┐Żil est envisag´┐Ż de mani´┐Żre collective. Un milieu qui propulse certes au d´┐Żbut, mais qui s´┐Żav´┐Żre trop vite emprisonnant. Je veux ´┐Żtre libre et ind´┐Żpendant. Libre de dire et d´┐Ż´┐Żcrire ce que je veux. Et cr´┐Żer un nouveau syst´┐Żme d´┐Żencouragement aux artistes, qui passerait par une aide financi´┐Żre du public, constitu´┐Ż pour l´┐Żoccasion en m´┐Żc´┐Żne. Je n´┐Żappartiens ´┐Ż personne et mon ´┐Żuvre est ´┐Ż tout le monde, mais il faut me permettre de la continuer.

O´┐Ż ´┐Ża, ´┐Ż Hawaii ?

Ca arrangerait pas mal de gens je crois. Remarque qu´┐Żils pr´┐Żf´┐Żreraient sans doute me payer pour que j´┐Żarr´┐Żte tout. Je n´┐Żai rien envie d´┐Żarr´┐Żter. J´┐Żai des missions, l´┐Ż´┐Żcrivain a des missions. Et je suis sur un chemin que je veux explorer jusqu´┐Żau bout. Cela peut se r´┐Żaliser gr´┐Żce ´┐Ż un soutien de gens qui croient ´┐Ż l´┐Żint´┐Żr´┐Żt intellectuel et spirituel de mon travail.

Vous croyez que ´┐Ża a de l´┐Żint´┐Żr´┐Żt, les potins litt´┐Żraires ?

Ce que je veux livrer, c´┐Żest surtout un t´┐Żmoignage d´┐Ż´┐Żpoque. Ma r´┐Żflexion est un peu plus large que celle qui porte sur les potins litt´┐Żraires. Je raconte par exemple la naissance de mon fils seconde par seconde. Puis sa petite enfance. Et bien je crois que cela fait partie des choses importantes de mon ouvrage, en tout cas pour lui. Et les autres peuvent aussi puiser certaines cl´┐Żs de mon travail personnel, j´┐Żen suis persuad´┐Ż.

Donc vous aimez ce que vous ´┐Żcrivez ?

Excusez-moi, mais l´┐Ż, je vois l´┐Żheure tourner, et la petite vieille chez qui je loge pour trois jours ferme tr´┐Żs t´┐Żt ses quatre verrous. Il faut vraiment que j´┐Ży aille´┐Ż Au fait, je n´┐Żai pas de t´┐Żl´┐Żphone, mais vous pouvez toujours m´┐Żenvoyer un message ´┐Ż partir de mon site. Quelqu´┐Żun me le fera bien parvenir´┐Ż

Propos recueillis par J. L. N.


Le site de Nabe

 
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
Richard Powers
Enrique Vila-Matas
William Gibson
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
Bernard Soubiraa
Claro
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |