#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Rencontre avec Christophe de Ponfilly



Christophe de Ponfilly, tu es un ´┐Ż grand reporter ´┐Ż reconnu et tu as d´┐Żj´┐Ż r´┐Żalis´┐Ż plus de quarante documentaires pour la t´┐Żl´┐Żvision et le cin´┐Żma. La question que j´┐Żai tout de suite envie de te poser, c´┐Żest : que diable viens-tu faire sur le site de Zone litt´┐Żraire ?

Comme plus d´┐Żun millier de Fran´┐Żaises et de Fran´┐Żais je suis entr´┐Ż en Afghanistan apr´┐Żs que les Sovi´┐Żtiques ont envahi ce pays en 1979, alors je peux tr´┐Żs bien entrer clandestinement sur un site de critique litt´┐Żraire! Comme pour mon film Massoud l´┐ŻAfghan, j´┐Żai voulu prolonger Vies clandestines gr´┐Żce ´┐Ż l´┐Ż´┐Żcrit puisque seul l´┐Ż´┐Żcrit permet d´┐Żentrer dans les nuances, d´┐Ż´┐Żtre didactique tout en transportant de l´┐Ż´┐Żmotion. Bien s´┐Żr, ce n´┐Żest pas un livre litt´┐Żraire, mais la langue ´┐Żcrite m´┐Ża permis de v´┐Żhiculer moi aussi des exp´┐Żriences, des histoires que nombre de romanciers voudraient trouver par leur imagination ; celles que je raconte ont n´┐Żanmoins toutes exist´┐Ż dans le r´┐Żel. Je les ai trouv´┐Żes ´┐Ż avec mes pieds ´┐Ż, en allant l´┐Ż-bas en Afghanistan. Pour r´┐Żpondre ´┐Ż ta question, le livre, comme l´┐Żinterview, pourront peut-´┐Żtre toucher un autre public : le public qui lit.

Et pourtant, dans Vies Clandestines, tu choisis une forme et un style journalistique : le livre est divis´┐Ż en 12 chapitres qui pr´┐Żsentent chacun un personnage qui a soutenu l´┐ŻAfghanistan ´┐Ż qui tu poses des questions...

C´┐Ż´┐Żtait la forme la plus directe et la plus juste. Je n´┐Żavais pas besoin de romancer une histoire qui contenait d´┐Żj´┐Ż en elle tous les ingr´┐Żdients du roman : des personnages incroyables, des intrigues, un d´┐Żcor, une atmosph´┐Żre. Je voulais avant tout rendre compte des parcours de 12 hommes et femme qui ont soutenu l´┐ŻAfghanistan ´┐Ż une ´┐Żpoque o´┐Ż les t´┐Żl´┐Żvisions et les hommes politiques occidentaux se sont si rapidement lass´┐Żs de ce pays qui semblait ´┐Żtre en guerre pour toujours. Mais l´┐Żenjeu n´┐Ż´┐Żtait pas ´┐Żvident: les personnes du livre sont tous mes amis. Je devais ´┐Żtre honn´┐Żte, juste et critique ´┐Ż la fois, mais ne pas les d´┐Żcevoir et refaire exister ce que nous avons tous v´┐Żcu.

Les hommes et femme que tu pr´┐Żsentes semblent tellement impr´┐Żgn´┐Żs de litt´┐Żrature : parmi eux, Patrice Francheschi, Mike Barry sont des ´┐Żcrivains; beaucoup ont eu envie d´┐Żentrer en Afghanistan apr´┐Żs avoir lu Les Cavaliers de Kessel ou les Sept Piliers de la Sagesse de Lawrence d´┐ŻArabie...

Oui, la plupart d´┐Żentre nous avons d´┐Żcouvert l´┐ŻAfghanistan ´┐Ż travers des livres. Et puis, d´┐Żs qu´┐Żon rev´┐Żtait des habits afghans, c´┐Żest comme si entrait dans les pages d´┐Żune bande dessin´┐Że. Quant aux Cavaliers, c´┐Żest un roman bien s´┐Żr, mais aussi un reportage qui d´┐Żpeint la r´┐Żalit´┐Ż afghane. Mais, le probl´┐Żme pour nous, ce n´┐Żest pas seulement de dire pourquoi on est entr´┐Ż en Afghanistan mais aussi comment on en est sorti en retrouvant la vie quotidienne ´┐Ż Paris.

Cette opposition entre ces deux mondes : celui des derni´┐Żres alv´┐Żoles intactes du poumon de l´┐Żhumanit´┐Ż et celui de la ville moderne revient de fa´┐Żon r´┐Żcurrente dans le livre. Tu parles d´┐Żune Confr´┐Żrie de personnes qui ont retrouv´┐Ż l´┐Ż-bas certaines valeurs qui ´┐Żtaient de plus en plus absentes de notre quotidien.

Dans la soci´┐Żt´┐Ż fran´┐Żaise, le confort anesth´┐Żsie les gens. C´┐Żest comme s´┐Żil n´┐Ży avait plus de combat ´┐Ż mener et avec cette peur de perdre leur confort les gens ne sont pas libres. Il faut savoir qu´┐Żen France on ne peut m´┐Żme pas filmer le monde du travail : impossible d´┐Żentrer une cam´┐Żra dans une entreprise, et de trouver des employ´┐Żs osant s´┐Żexprimer ´┐Ż visage d´┐Żcouvert. La seule communication omnipr´┐Żsente, c´┐Żest la publicit´┐Ż qui mart´┐Żle des messages de propagande dans le seul but de vendre. En Afghanistan, on a voulu chercher autre chose: le sens de la fraternit´┐Ż, de la destin´┐Że humaine dans une nature magnifique. On y a appris que tout est fragile. Ici, on croit que tout est acquis, que la paix sera toujours l´┐Ż. Mais la situation la plus juste pour l´┐Żhomme, c´┐Żest celle de la plus grande des instabilit´┐Żs, du mouvement...

D´┐Żs le d´┐Żbut de ton livre, tu ´┐Żvoques Antoine Blondin qui, parlant de l´┐Żhumanit´┐Ż et de son ´┐Żtat, disait qu´┐Żil fallait mieux en rire. Mais tu ne sembles pas adopter la m´┐Żme distance un peu cynique face ´┐Ż la b´┐Żtise des hommes.

Blondin avait tout compris. Et il a noy´┐Ż sa lucidit´┐Ż extr´┐Żme dans l´┐Żalcool. Il ´┐Żtait pein´┐Ż, lui le f´┐Żtard amoureux de la vie de voir que les hommes sont si prompts ´┐Ż ternir les vibrations de la vie. Mais il n´┐Ż´┐Żtait pas cynique, il ´┐Żprouvait une grand tendresse pour les hommes. Et si, entre autre, au d´┐Żbut du livre, je d´┐Żnonce d´┐Żune fa´┐Żon incisive et cruelle cette mission parlementaire qui s´┐Żest rendue en Afghanistan l´┐Żann´┐Że derni´┐Żre, c´┐Żest pour avoir vu nos chers d´┐Żput´┐Żs fran´┐Żais se servir de ce voyage comme un faire-valoir sans rien apporter pour la paix en Afghanistan.

Ton film Vies clandestines, nos ann´┐Żes afghanes est pass´┐Ż dimanche 22 avril ´┐Ż 23 h15 sur France 2 et il n´┐Ża r´┐Żalis´┐Ż que 1 point d´┐Żindice d´┐Żaudience. Crois-tu que le livre va mieux marcher?

Si j´┐Żai autant de lecteurs que de spectateurs, mon livre serait un best-seller. Un point repr´┐Żsente quand m´┐Żme 580 000 t´┐Żl´┐Żspectateurs, alors je n´┐Żen demande pas plus !

Propos recueillis par Karine Bailly


 
Tristan Garcia
Thomas Pynchon
Jean-Marc Roberts
Richard Powers
Enrique Vila-Matas
William Gibson
Lise Beninc´┐Ż
Julien Blanc-Gras
Bernard Soubiraa
Claro
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |