#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Je ne mourrai pas vierge!

 Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten
Jacqueline Chambon
Prix éditeur
22.00 euros

Mort d´┐Żun super h´┐Żros, une trag´┐Żdie-com´┐Żdie anglaise dr´┐Żle et explosive qui marie les arts en pla´┐Żant au c´┐Żur du r´┐Żcit un adolescent malade condamn´┐Ż, amateur et dessinateur de comics.

Il ´┐Żtait une fois Donald Delpe, un adolescent de quatorze ans. Il ne quitte jamais ses Vans, encore moins son I-pod. Atteint d´┐Żun cancer, il est plut´┐Żt solitaire. En col´┐Żre, il veut en d´┐Żcoudre avec la vie. ´┐Ż premi´┐Żre vue, cette histoire pourrait ressembler ´┐Ż l´┐Żun de ces navets m´┐Żlodramatiques que la cha´┐Żne M6 se complait ´┐Ż programmer. Rien ´┐Ż voir cependant, bien que le sujet du roman - la perte d´┐Żun enfant atteint d´┐Żun cancer ´┐Ż puisse sembler de mauvais go´┐Żt. Car c´┐Żest bien de cela dont parle Anthony McCarten. Donald, le fils cadet de la famille Delpe alterne s´┐Żjours prolong´┐Żs ´┐Ż l´┐Żh´┐Żpital et cocktail de soins agressifs, chimioth´┐Żrapie et m´┐Żdicaments ´┐Ż la clef. Une ´┐Żp´┐Że de Damocl´┐Żs est suspendue au-dessus de sa t´┐Żte et de celle de toute la famille : tous vivent dans l´┐Żexpectative de la mort du jeune gar´┐Żon. Cerise sur le g´┐Żteau, les parents de Donald le font suivre par un psychiatre pour qu´┐Żil retrouve go´┐Żt ´┐Ż la vie et se batte contre le cancer. Rien de folichon a priori !

H´┐Żros, art et th´┐Żrapie

Ce livre se r´┐Żv´┐Żle pourtant particuli´┐Żrement dr´┐Żle. Anthony MacCarten n´┐Ża pas ´┐Żcrit un roman. Il tourne un film sur une sc´┐Żne de th´┐Ż´┐Żtre et projette des planches de bandes dessin´┐Żes. Avant de passer au genre romanesque l´┐Żauteur a ´┐Żcrit l´┐Ż´┐Żquivalent de onze pi´┐Żces . Il est donc profond´┐Żment marqu´┐Ż par le th´┐Ż´┐Żtre. Mais il a aussi r´┐Żalis´┐Ż des films de cin´┐Żma. Dans Mort d´┐Żun super h´┐Żros, il r´┐Żunit ces trois arts avec brio, y ins´┐Żrant de la bande dessin´┐Że. Le roman est ainsi construit en deux actes et les chapitres sont remplac´┐Żs par des plans s´┐Żquences, eux-m´┐Żmes entrecoup´┐Żs par des sc´┐Żnes enti´┐Żres d´┐Żune bande dessin´┐Że qu´┐Ż´┐Żcrit quotidiennement le jeune Donald. Pareille forme donne ´┐Ż l´┐Żhistoire un caract´┐Żre visuel ind´┐Żniable. ´┐Ż la lecture, les images d´┐Żfilent dans l´┐Żesprit ainsi que les sons. Le r´┐Żcit est rythm´┐Ż et explosif. Outre la forme, l´┐Ż´┐Żcriture aussi est pleine de v´┐Żlocit´┐Ż : des phrases courtes, imag´┐Żes et des expressions pleines d´┐Żhumour qui collent parfaitement ´┐Ż la jeunesse du personnage et ´┐Ż sa personnalit´┐Ż.
La force du livre r´┐Żside dans l´┐Ż´┐Żtoffe du h´┐Żros mais aussi et surtout dans la finesse et l´┐Żhumour de son auteur. Ce dernier n´┐Ża pas son pareil pour faire de cette trag´┐Żdie une com´┐Żdie savoureuse. L´┐Żadolescent ne veut pas mourir sans avoir perdu sa virginit´┐Ż ; ce qu´┐Żil consid´┐Żre comme la honte supr´┐Żme. La suite est rocambolesque´┐Ż

Moralit´┐Ż.

La forme et le fond se fondent tels des ´┐Żmes s´┐Żurs. Tout malade qu´┐Żil est, Donald n´┐Żen garde pas moins l´┐Żesprit alerte. C´┐Żest un gar´┐Żon intelligent, perspicace, ´┐Ż l´┐Żesprit fantasque. Mais c´┐Żest surtout un adolescent de quatorze ans avec le langage et les pr´┐Żoccupations de rigueur ´┐Ż cet ´┐Żge. Sans jamais ´┐Żtre caricatural, l´┐Żauteur parvient ´┐Ż d´┐Żcrire son personnage et ´┐Ż retranscrire ses pens´┐Żes avec une justesse troublante. Pour se d´┐Żcharger de ses angoisses, l´┐Żadolescent a invent´┐Ż une bande dessin´┐Że qui a pour super h´┐Żros un d´┐Żnomm´┐Ż Miracle Man, sorte de projection fantasm´┐Że de lui-m´┐Żme. Anthony MacCarten l´┐Ża ´┐Żcrite dans son int´┐Żgralit´┐Ż et la diss´┐Żmine dans le roman. Les fans de comics - vous savez, la bonne vielle collection Marvel - reconna´┐Żtront la filiation. L´┐Żassociation des arts produit un effet d´┐Żtonnant. L´┐Żauteur r´┐Żussit ´┐Ż faire d´┐Żun sujet scabreux une histoire dr´┐Żle et ´┐Żmouvante sans pathos ni ´┐Żreality show ´┐Ż. Il ´┐Żcrit une tranche de vie, qui, bien que tragique, est en r´┐Żalit´┐Ż pleine de souffle. Un roman, fort probablement autobiographique puisqu´┐Żil s´┐Żouvre sur la d´┐Żdicace ´┐Ż ´┐Ż mes fils ´┐Ż, fort, tr´┐Żs fort.

Doreen Bodin



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |