#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Le point sur Madelaine

 Le temps d'une chute
Claire Wolniewicz
Viviane Hamy
Prix éditeur
15.00 euros

Madelaine Delisle, couturi´┐Żre talentueuse, est d´┐Żsormais ´┐Żg´┐Że. Victime d´┐Żune curiosit´┐Ż acrobatique, elle chute de son balcon. Un saut suffisamment long pour se rem´┐Żmorer sa vie et nous la faire d´┐Żfiler le temps de ces pages, sous toutes ses coutures´┐Ż

Lorsque Madelaine fait son entr´┐Że dans le monde, elle ne semble rien avoir ´┐Ż envier ´┐Ż Cosette. Si elle n´┐Żest pas directement maltrait´┐Że, sa m´┐Żre l´┐Żest certainement. Malade et d´┐Żlaiss´┐Że par son mari, elle meurt alors que Madelaine est encore toute jeune. Son p´┐Żre l´┐Żabandonne ´┐Ż son tour aux mains de religieuses. Hors de question n´┐Żanmoins pour Madelaine de s´┐Żenfermer dans la bigoterie ni de s´┐Żapitoyer sur son sort puisqu´┐Żelle cherche ´┐Ż tout prix ´┐Ż ´┐Żviter de reproduire la soumission maternelle. Son passage au couvent ne fait donc que durcir son caract´┐Żre et la conforter dans l´┐Żid´┐Że qu´┐Żelle est diff´┐Żrente des autres. Cette t´┐Żnacit´┐Ż ´┐Ż la marge sera d´┐Żailleurs le marqueur de sa vie pour de nombreuses ann´┐Żes. Elle gagnera en effet la confiance de madame Volladier, couturi´┐Żre ´┐Ż Limoges, dont les apprenties fuient habituellement l´┐Żire au bout de quelques jours. Car, bien vite, elle s´┐Ż´┐Żchappe du couvent et prend la voie de l´┐Żapprentissage. Demeurant insensible aux mots durs, elle d´┐Żveloppe son imagination et attise sa cr´┐Żativit´┐Ż ´┐Ż la vue des gravures et photographies de modes amass´┐Żes dans le grenier de sa propri´┐Żtaire. Des passages touchants au cours desquels on a l´┐Żimpression de feuilleter ces revues des ann´┐Żes folles avec le m´┐Żme plaisir que la jeune fille tellement les descriptions soign´┐Żes et le vocabulaire pr´┐Żcis permettent ´┐Ż ces ´┐Żvocations visuelles de surgir des pages.
Mais plus encore que par ces dessins, c´┐Żest par le regard des clientes qu´┐Żelle apprend : en appr´┐Żhendant le changement, la joie qui s´┐Żinstille dans leurs yeux lorsqu´┐Żelle parvient ´┐Ż les transformer gr´┐Żce ´┐Ż une savante cr´┐Żation couturi´┐Żre. Apprivoisant coutures, points et tissus, c´┐Żest cette lueur qu´┐Żelle va d´┐Żsormais chercher ´┐Ż faire surgir en s´┐Żappliquant ´┐Ż chaque mod´┐Żle.

Robe, jupe, corset, caraco, soie, mousseline, satin´┐Ż

Pass´┐Ż cette p´┐Żriode d´┐Żapprentissage et refusant toute forme de stagnation pour elle-m´┐Żme comme pour les autres, elle d´┐Żcide de quitter ses ´┐Ż petites ´┐Ż clientes de la ´┐Ż petite ville ´┐Ż de Limoges friandes de ´┐Ż petits m´┐Żtrages ´┐Ż et de tenter sa chance dans la capitale afin de se permettre enfin de penser grand.
Soudain, alors que son existence semblait quelque peu d´┐Żconnect´┐Że des ´┐Żv´┐Żnements historiques, l´┐Żactualit´┐Ż la rattrape : la seconde guerre mondiale ´┐Żclate. Mais l´┐Ż encore, elle semble comme en retrait, tellement les cr´┐Żations et la vie de son atelier l´┐Żabsorbent. Si elle conna´┐Żt ce conflit, c´┐Żest plus ´┐Ż travers les restrictions de tissus et la sollicitation croissante de v´┐Żtements confortables pour ces dames qui assurent les arri´┐Żres en prenant le relais des hommes envoy´┐Żs au front, qu´┐Żelle le per´┐Żoit. Loin des champs de bataille, Madelaine y trouve une source de stimulation de sa cr´┐Żativit´┐Ż, contribuant ´┐Ż sa mani´┐Żre ´┐Ż l´┐Żeffort de guerre. Cette derni´┐Żre la rattrapera n´┐Żanmoins en la personne de Tadeuz, son deuxi´┐Żme amour apr´┐Żs la couture : jeune m´┐Żdecin rescap´┐Ż des camps de concentration, joyeux ´┐Ż ses heures mais hant´┐Ż par les images noires de la d´┐Żportation´┐Ż Ce qui le m´┐Żnera ´┐Ż rechercher les voies d´┐Żune entr´┐Że en politique.
Loin de tout cela, Madelaine s´┐Żobstine ´┐Ż cr´┐Żer des mod´┐Żles toujours plus pratiques et plus confortables. Plus que tout, elle abhorre l´┐Żartifice inutile et l´┐Żengoncement. La cliente est reine, mais elle lui doit beaut´┐Ż et allure. Non pas comme une forme de soumission mais bien au contraire comme un service. A sa petite ´┐Żchelle, elle se voit comme investie d´┐Żune mission envers la condition f´┐Żminine : sans slogan ni poing lev´┐Ż, asservir le tissu au service de la libert´┐Ż des femmes. L´┐Żaspect ne doit jamais le c´┐Żder au confort.
Bien que refusant toute instrumentalisation ou implication politique, le parcours de Madelaine, qui croise les chemins des plus grands cr´┐Żateurs de la mode fran´┐Żaise du XX´┐Ż si´┐Żcle, illustre ce balancement permanent du statut de la haute couture entre cr´┐Żation presque artistique, voire porteuse de revendications citoyennes ´┐Ż notamment pour la femme - et son ad´┐Żquation, ou non avec la vie quotidienne. Madelaine se verrait presque comme la moins macabre des Parques, telle une Clotho qui tisse ne serait-ce que certains fils des destin´┐Żes humaines, pourvoyeuse de confort et d´┐Żun joyeux superflu. Un r´┐Żle qu´┐Żelle prend tellement ´┐Ż c´┐Żur qu´┐Żelle a tendance ´┐Ż n´┐Żgliger sa fibre maternelle, comme si le trop-plein d´┐Żaffection qu´┐Żelle porte ´┐Ż ses cr´┐Żations textiles la privait de la disponibilit´┐Ż pour accomplir son devoir filial´┐Ż En t´┐Żmoignent les ´┐Żnum´┐Żrations de tissus et de tenues, emplies d´┐Żune d´┐Żlectation comparable ´┐Ż celle que l´┐Żon peut ´┐Żprouver devant une vitrine de p´┐Żtisseries.
Dressant un portrait de femme ´┐Ż la fois tendre, moderne et intransigeante, Claire Wolniewicz nous d´┐Żvoile l´┐Żenvers des paillettes d´┐Żun univers que l´┐Żon ne conna´┐Żt souvent que fugacement au travers des d´┐Żfil´┐Żs et qui ferait presque regretter l´┐Ż´┐Żre du pr´┐Żt-´┐Ż-porter.

Laurence Bourgeon



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |