#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Welsh Welsh

 Porno / Recettes intimes de grands chefs
Irvin Welsh
Diable Vauvert

Coup double : Irvine Welsh revient sur la sc´┐Żne litt´┐Żraire provoquant un double ´┐Żv´┐Żnement avec la sortie de deux romans : Porno, suite tant attendue de Trainspotting et Recettes intimes des grands chefs. Deux romans diff´┐Żrents mais r´┐Żgis par cette constance toute "welshienne" : le futur finit n´┐Żcessairement mal...

Dans ces deux romans, il demeure cet ´┐Żlement central qu'est Edimbourg, personnage principal de chaque histoire de Welsh et t´┐Żmoin privil´┐Żgi´┐Ż de l´┐Żerrance de ses ´┐Żmes. Un m´┐Żme style persiste : narration crois´┐Że et multiples paragraphes pr´┐Żcis qui se suffisent parfois ´┐Ż eux-m´┐Żmes. Les personnages suintent eux aussi le no futur propre ´┐Ż l´┐Żauteur. No futur, car un futur cramponn´┐Ż ´┐Ż un vice : Toujours cette drogue et son environnement qui m´┐Żne les quatre trainspotters vers les trafiques de films pornos ; l´┐Żalcoolisme du c´┐Żt´┐Ż de Recettes intimes des grands chefs . Leurs vies ne les int´┐Żressent qu´┐Żune fois les contours adoucis par ces substances.
Danny et Brian, anti-h´┐Żros de ce dernier roman, tout comme Sick Boy, de retour dans Porno, ne contr´┐Żlent rien, m´┐Żnent une vie de d´┐Żgonfl´┐Żs qui ne savent pas faire face aux choses n´┐Żgatives qui leur arrivent, mais encore moins aux choses positives.

PORNO ou la suite presque sans surprise d´┐Żune ´┐Żuvre culte

Pour la g´┐Żn´┐Żration des ann´┐Żes 90, un peu trop affadie par les r´┐Żvolutions d'avant et les riens d´┐Żapr´┐Żs, Porno est la suite attendue d´┐Żun livre ´┐Ż et surtout d´┐Żun film - devenu culte. L´┐Ż o´┐Ż Trainspotting provoqua d´┐Żune fa´┐Żon neuve, Porno ne d´┐Żvoile qu´┐Żune suite qu´┐Żon croirait courue d´┐Żavance. Une suite comme une morte lente, sans surprise mais qui a le m´┐Żrite de prolonger sinc´┐Żrement le fameux p´┐Żriple des quatre gar´┐Żons.
Et tout ´┐Ż coup c´┐Żest demain se dit Sick Boy. Il vient de replonger avec une facilit´┐Ż d´┐Żconcertante dans un quotidien qu´┐Żil r´┐Żve de fuir. Des connards blas´┐Żs, voil´┐Ż ce qu´┐Żon est, dans un d´┐Żcor qu´┐Żon d´┐Żteste, dans une ville qu´┐Żon d´┐Żteste, et on fait comme si on ´┐Żtait au centre de l´┐Żunivers, on se d´┐Żfonce avec des drogues merdiques pour ´┐Żviter de penser que la vie se d´┐Żroule ailleurs´┐Ż Voil´┐Ż le constat de Simon qui n´┐Żessaie pas ou si peu de se sortir de l´┐Ż. La facilit´┐Ż restera les combines merdiques et les trahisons. Aucune issue heureuse n´┐Żest possible d´┐Żs lors que les relations entre les personnages se tissent sur des petits arrangements minables avec le sexe machinal et automatique.
Le style de l´┐Żauteur est toujours intact, les rues d´┐ŻEdimbourg ´┐Żgales ´┐Ż elles-m´┐Żmes. Voil´┐Ż que rien ne change, Spud reste le m´┐Żme, Sick Boy reprend ses terribles mauvaises habitudes, comme les autres. Apr´┐Żs les d´┐Żboires de la came, la bande de Trainspotters se perd dans le porno amateur puis professionnel. La trahison flotte, les jours avancent sous la plume brute et sans espoir d´┐ŻIrvin Welsh. Une suite qui saura devenir un parfait sc´┐Żnario de long m´┐Żtrage mais qui , litt´┐Żrairement, n´┐Ża pas l´┐Żimpact de Trainspotting´┐Ż

Intol´┐Żrable cruaut´┐Ż, ou les Recettes intimes de grands chefs

C´┐Żest toujours Edimbourg qui sert de d´┐Żcor. On y reconna´┐Żt cette m´┐Żme galerie d´┐Ż ´┐Żme perdues, d´┐Żhistoires urbaines puant le d´┐Żsespoir. Welsh nous embarque dans une intrigue passionnante qui se situe dans le monde des chefs culinaires pour vite partir vers d´┐Żimpressionnants d´┐Żlires presque S.F s´┐Żils n´┐Ż´┐Żtaient d´┐Żcrits avec une telle trivialit´┐Ż urbaine. Cela va jusqu'´┐Ż la narration, soigneusement d´┐Żcousue ; ce genre de narration qui fait comprendre mieux que toute autre le n´┐Żud qui est enterr´┐Ż en chacun des personnages avec une r´┐Żsonance si intime qu'on s´┐Ży reconna´┐Żt n´┐Żcessairement. C´┐Żest une histoire de lutte acharn´┐Że entre deux inspecteurs de l´┐Żhygi´┐Żne ´┐Ż la mairie d´┐ŻEdimbourg. Une haine terrible s´┐Żempare de Danny Skinner. Sa proie ? Brian Kibby, son oppos´┐Ż parfait, timide et complex´┐Ż, quand lui excelle en l´┐Żart de la s´┐Żduction et de l´┐Żaisance. Mais que d´┐Żtestons-nous plus que ceux qui nous ressemblent ? A force de beuveries incens´┐Żes, Danny d´┐Żcouvre qu´┐Żil peut transformer sa haine pour Brian en sortil´┐Żge mal´┐Żfique qui fera subir ´┐Ż sa victime tous les effets de ses propres abus´┐Ż Gueules de bois, prises de substances dangereuses´┐Ż C´┐Żest Danny qui ingurgite et Brian qui trinque !
Entre jouissance et sadisme Danny se perd et ses probl´┐Żmatiques se m´┐Żlent gr´┐Żce ´┐Ż l´┐Żintelligence de Welsh. Les drames personnels se croisent et se resserrent de pages en pages et font de ce roman de plus de 550 pages, un livre passionnant.

Olivia Michel



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |