#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Situations d´┐Żlicates

 Hontes
Robin Robertson
Jo´┐Żlle Losfeld
Prix éditeur
22.00 euros

Soixante ´┐Żcrivains anglo-saxons confessent l´┐Żinavouable dans une anthologie orchestr´┐Że par le po´┐Żte Robin Robertson. Amateurs d´┐Żhistoriettes croustillantes, ne pas s´┐Żabstenir.


L´┐Ż´┐Żcrivain est lamentable. C´┐Żest d´┐Żsormais chose certaine. Fini le ´┐Ż culte de l´┐Żintellectuel litt´┐Żraire ´┐Ż qui, si l´┐Żon en croit le romancier londonien, Louis de Berni´┐Żres, atteint en France ´┐Ż des sommets d´┐Żlirants ´┐Ż. Fini le mythe de l´┐Ż´┐Żtre hors norme, quasi immortel, qui sillonne, une coupe de Mo´┐Żt&Chandon; ´┐Ż la main, les soir´┐Żes mondaines des capitales europ´┐Żennes. Fini le fantasme des admirateurs passionn´┐Żs qui attendent dans les salons du livre, des heures durant, pour faire signer l´┐Żouvrage qu´┐Żils ont d´┐Żj´┐Ż lu trois fois et qui se bousculent dans les biblioth´┐Żques pour ´┐Żcouter celui qu´┐Żils consid´┐Żrent comme un demi-dieu. Oui, l´┐Ż´┐Żcrivain est lamentable et, comme tout un chacun, il n´┐Ż´┐Żchappe pas aux petites tortures quotidiennes que sont le faux-pas, la b´┐Żvue, le malentendu ´┐Ż et ´┐Ż l´┐Żhumiliation qui les suit de tr´┐Żs pr´┐Żs. Apr´┐Żs avoir personnellement ´┐Żprouv´┐Ż un nombre consid´┐Żrable de d´┐Żconvenues, le po´┐Żte anglais, Robin Robinson, a souhait´┐Ż recueillir les ´┐Ż confessions impudiques ´┐Ż et pour le moins jubilatoires de plusieurs dizaines de ses confr´┐Żres. En r´┐Żsulte une anthologie de situations burlesques qui reposent sur le contraste entre l´┐Żaction et celui qui la subit : lorsque le raffinement intellectuel se trouve subitement rabaiss´┐Ż face au regard d´┐Żautrui, on ne peut que sourire. Dans la postface de son anthologie, Robin Robinson explique l´┐Żessence de sa d´┐Żmarche : ´┐Ż L´┐Żhumiliation n´┐Żest pas, bien s´┐Żr, l´┐Żapanage des ´┐Żcrivains. Mais le monde des lettres semble pourtant pr´┐Żsenter un microclimat on ne peut plus propice ´┐Ż la g´┐Żne et ´┐Ż la honte. ´┐Ż En effet, nombreuses sont les occasions offertes aux auteurs pour se couvrir de ridicule : s´┐Żances de signatures, tourn´┐Żes promotionnelles, s´┐Żminaires ou remises de prix sont autant de punitions inflig´┐Żes ´┐Ż ceux qui, ordinairement, restent enferm´┐Żs chez eux, assis ´┐Ż leur bureau.

C´┐Żest une honte !

Impossible de r´┐Żsumer ici chacune des humiliations ´┐Żvoqu´┐Żes dans Hontes. Nous retiendrons cependant la toute premi´┐Żre s´┐Żance de d´┐Żdicaces de Margaret Atwood, install´┐Że pour l´┐Żoccasion, dans ´┐Ż le rayon des chaussettes et sous-v´┐Żtements pour hommes ´┐Ż d´┐Żun grand magasin canadien. Ou encore ce jour o´┐Ż Patrick McCabe supplia la seule auditrice d´┐Żune de ses lectures de rester jusqu´┐Ż´┐Ż la fin, laquelle r´┐Żtorqua qu´┐Żelle avait mieux ´┐Ż faire et qu´┐Żelle n´┐Ż´┐Żtait entr´┐Że que pour se mettre ´┐Ż l´┐Żabri de la pluie. ´┐Ż lire aussi le r´┐Żcit ubuesque du po´┐Żte Matthew Swiney qui d´┐Żcha´┐Żna l´┐Żhilarit´┐Ż g´┐Żn´┐Żrale au cours d´┐Żune rencontre publique lorsque l´┐Żune de ses dents voltigea hors de sa bouche pour atterrir aux pieds de l´┐Żassistance ; ou encore celui du romancier Alan Warner d´┐Żdica´┐Żant ´┐Ż ses nouveaux voisins le livre d´┐Żun autre. N´┐Żallez cependant pas confondre les humiliations subies par les ´┐Żcrivains avec celles qu´┐Żils s´┐Żinfligent tout seuls et qui sont bien souvent le r´┐Żsultat de leurs propres d´┐Żbordements. Lorsque l´┐Żalcool vient se m´┐Żler ´┐Ż certaines situations, le d´┐Żshonneur n´┐Żest pas loin. Michael Donaghy en a d´┐Żailleurs suffisamment fait l´┐Żexp´┐Żrience pour se jurer de ne plus ´┐Ż m´┐Żlanger alcool et versification ´┐Ż. Ajoutons tout de m´┐Żme que les anecdotes recens´┐Żes dans Hontes, aussi plaisantes soient-elles, se suivent et finissent par se ressembler. ´┐Ż quelques exceptions pr´┐Żs, les souvenirs de saouleries, d´┐Żexp´┐Żriences embarrassantes et d´┐Żorgueils bless´┐Żs sont sensiblement les m´┐Żmes. Ainsi, cet ouvrage n´┐Żest-il pas fait pour se lire d´┐Żune traite; il faut piocher ´┐Ż droite ´┐Ż gauche et savoir s´┐Żen garder un peu pour le lendemain. Le grand avantage de l´┐Żanthologie est de faire d´┐Żcouvrir des plumes peu traduites et par cons´┐Żquent souvent m´┐Żconnues du public fran´┐Żais. Et, au vu des talents rassembl´┐Żs dans cet ouvrage, c´┐Żest bien au lecteur, cette fois, d´┐Ż´┐Żtre un peu honteux d´┐Żavoir ignor´┐Ż pendant si longtemps le travail de ces auteurs. Quel sort que celui de l´┐Ż´┐Żcrivain qui se d´┐Żm´┐Żne entre ses hontes et l´┐Żignorance du public ! A. L. Kennedy ne nous contredira pas, elle qui lance entre ironie et franc d´┐Żsespoir : ´┐Ż Curieusement, la calomnie la plus courante, d´┐Żune ´┐Żl´┐Żgante simplicit´┐Ż, n´┐Żest autre que ´┐Ż´┐Żcrivain !´┐Ż Ce qui tend ´┐Ż prouver que l´┐Ż´┐Żducation marche bel et bien et qu´┐Żune g´┐Żn´┐Żration tout enti´┐Żre a r´┐Żussi ´┐Ż apprendre que traiter quelqu´┐Żun d´┐Ż´┐Żcrivain est une grave insulte. ´┐Ż

Ellen Salvi



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |