#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Acide gastrique

 A l'estomac
Chuck Palahniuk
Denoel
Prix éditeur
25.00 euros

Trois questions ´┐Ż Chuck Palahniuk
´┐Ż Je suis un sociologue ´┐Ż


Zone : Votre oeuvre se rapproche un peu du journalisme ´┐Żgonzo´┐Ż, la description brute et subjective des recoins de notre soci´┐Żt´┐Ż. Pourrait-on dire que vous ´┐Żtes sociologue ?

Chuck Palahniuk : Oui. Ou plut´┐Żt comme un historien cherchant ´┐Ż pr´┐Żserver des petits bouts de notre culture ignor´┐Żs de la plupart. Dans le futur, nos descendants pourront ainsi conna´┐Żtre nos vies dans leur int´┐Żgralit´┐Ż. Je d´┐Żteste l´┐Żid´┐Że que toutes ces histoires pourraient mourir avec nous et soient perdues ´┐Ż tout jamais.

Apr´┐Żs avoir fait vomir et rire vos lecteurs, est-ce que vous avez commence ´┐Ż ´┐Żcrire ce roman dont vous ´┐Ż r´┐Żvez ´┐Ż et qui ferait pleurer les gens ?

J'essaie toujours, mais il est moins compliqu´┐Ż d'´┐Żviter les sentiments, comme je le fais, que d'en g´┐Żn´┐Żrer chez le lecteur. Parmi les ´┐Żcrivains que je connais, seule Amy Hempel y arrive tr´┐Żs bien. C'est d'ailleurs pour cela que je l'adore. (Amy Hempel est une journaliste/´┐Żcrivain am´┐Żricaine, sp´┐Żcialis´┐Że dans les nouvelles: son style est qualifi´┐Ż de minimaliste, tout comme celui de Chuck Palahniuk NDLR)

Est ce que Rant, qui sortira en mai 2007 aux USA, sera aussi violent que ´┐Ż l´┐Żestomac ? Ou retournerez vous vers la face plus douce de votre ´┐Żuvre ?

Rant a choqu´┐Ż mes amis, mais il n´┐Żest pas aussi extr´┐Żme que Haunted (A l´┐Żestomac en VO, NDLR). J´┐Żessaie de varier en intensit´┐Ż de livre en livre !
______________________________________________________________________


´┐Ż Il y a plein de belles histoires dans le monde, mais ce n´┐Żest pas celles que je raconte ´┐Ż. En un mot comme en cent, la meilleure naus´┐Że que vous ayez connu. Pr´┐Żparez le sac ´┐Ż vomi.

Physique. La lecture du dernier Palahniuk est physique. Les dizaines de personnes qui se sont ´┐Żvanouies pendant les lectures que l´┐Żauteur a fait de Tripes, la bien nomm´┐Że premi´┐Żre de la trentaine de nouvelles qui composent son dernier roman, peuvent en t´┐Żmoigner. L´┐Żam´┐Żricain ´┐Żvolue dans la m´┐Żme jugulaire que Greg Mac Lean ou Thomas Clay, cin´┐Żastes respectifs de Wolf´┐Żs creek et de The great ecstasy of Robert Carmichael, avec pour fil rouge un discours paradoxal par rapport ´┐Ż la violence : elle est partout, elle vous impr´┐Żgne ´┐Ż un point que vous ne pouvez imaginer. Pourtant ce que vous appelez violence n´┐Żen est pas. Celle des films est stylis´┐Że, celle de l´┐Żinfo est ´┐Żloign´┐Że, en Irak ou au Darfour. Et le veau qui a gueul´┐Ż sous les coups de matraques ´┐Żlectriques du boucher l´┐Ża fait ´┐Ż bonne distance de votre assiette. La violence sourd, s´┐Żinsinue et, quand elle jaillit dans sa forme la plus pure, elle fascine : celui qui a vu l´┐Żex´┐Żcution de Daniel Pearl ou les photos d´┐ŻAbou-Ghra´┐Żb ne les ont pas oubli´┐Ż, persuad´┐Ż d´┐Żavoir vu LA v´┐Żrit´┐Ż. Enfin. Les l´┐Żgendes urbaines autour des snuff movies sont l´┐Ż pour le prouver. Ecrire ou filmer la violence ´┐Ż la vraie, la sale ´┐Ż serait donc ´┐Żuvre de salubrit´┐Ż.

Tare acad´┐Żmie

Alors en voil´┐Ż une dose : A l´┐Żestomac ne fera qu´┐Żempirer votre ulc´┐Żre naissant. Journal Intime ´┐Żtait d´┐Żj´┐Ż alambiqu´┐Ż dans la forme, le petit dernier de Palahniuk l´┐Żest encore plus : il alterne po´┐Żmes, nouvelles et le m´┐Żtar´┐Żcit qui relie tous ces organites litt´┐Żraires. Palahniuk tend d´┐Żailleurs de plus en plus ´┐Ż l´┐Żexp´┐Żrimentation stylistique, le talent aidant. Le pitch, quant ´┐Ż lui, est simple : une petite annonce appelle ving trois ´┐Żcrivaillons ´┐Ż se retirer tous frais pay´┐Żs pour produire le chef d´┐Ż´┐Żuvre de leur vie. Nourri, log´┐Ż, blanchi, pour des scribouillards en manque de reconnaissance : le r´┐Żve. Tous produiront du verbe´┐Ż ´┐Ż leur corps d´┐Żfendant. Jusqu´┐Ż´┐Ż retourner l´┐Ż´┐Żuvre contre eux, ´┐Ż lui appartenir. La vision qui sous-tend toute l´┐Ż´┐Żuvre de Palahniuk est crypto-anarchiste : enlever le vernis soci´┐Żtal et il ne restera de l´┐Żhomme qu´┐Żune boursouflure de son propre ego. ´┐Ż Faire de sa vie quelque chose que l´┐Żon peut vendre ´┐Ż, comme cela est crument r´┐Żsum´┐Ż dans son dernier opus. Le plus effrayant est le flou volontaire que l´┐Żauteur entretient sur son r´┐Żle : historien, sociologue ou reporter ? Le bougre est dipl´┐Żm´┐Ż de journalisme et l´┐Żon conna´┐Żt son attachement ´┐Ż la folie ordinaire. Son pr´┐Żc´┐Żdent recueil de reportage Le festival de la couille, avec de vrai morceau de crasse dedans, est l´┐Ż pour en t´┐Żmoigner.

G´┐Żne et plaisir

Difficile de ne pas voir beaucoup de complaisance dans cette d´┐Żmarche : certains critiques aux USA s´┐Żen sont donn´┐Żs d´┐Żailleurs ´┐Ż c´┐Żur joie, la morale toujours ´┐Ż port´┐Że de plume. Violence gratuite ? Etalage opportuniste ? Chuck Palahniuk raconte volontiers, avec un sourire gourmand, avoir ´┐Żt´┐Ż copieusement engueul´┐Ż par son agent pour avoir racont´┐Ż en public des histoires de masturbation d´┐Żenfants. Pas de p´┐Żdophilie, mais une gamine de sept ans d´┐Żcouvrant le plaisir gr´┐Żce ´┐Ż un coussin vibrant/chauffant : ´┐Ż le meilleur orgasme de ma vie, jusqu´┐Ż´┐Ż ce que je sois surpris par ma m´┐Żre ´┐Ż, dira-t-elle ´┐Ż Palahniuk, confident de beaucoup d´┐Żhistoires de ce genre. Pourquoi les rapporter ? ´┐Ż Parce que c´┐Żest la v´┐Żrit´┐Ż ´┐Ż, r´┐Żpondrait-il avec une douceur en totale contradiction avec les projections glaireuses de ses phrases. En grossissant le trait de l´┐Żignominie jusqu´┐Żau grand guignol, A l´┐Żestomac flatte le sale gosse en nous, celui qui torturait les mouches et faisait fumer les crapauds jusqu´┐Ż´┐Ż explosion. Sa lecture vous fera patauger sans bottes dans une fange que tout le monde n´┐Żaime pas remuer. Vous ´┐Żtes pr´┐Żvenus.

Laurent Simon



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |