#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
For me, formi, formidable ?

 Formications
Julien P´┐Żluchon
Le Seuil
Prix éditeur
17.00 euros

Croyez-vous au destin ? Derri´┐Żre un titre provocateur, se cache un roman dans lequel l´┐Żadolescent John tiendrait lieu de cobaye de la destin´┐Że. Peut-on la combattre ? Et si oui, comment ? Le faut-il vraiment ?

Misanthrope ´┐Ż ses heures, m´┐Żfiant, peu sociable et subissant de plein fouet les al´┐Żas physiques li´┐Żs ´┐Ż l´┐Żadolescence, c´┐Żest dans une solitude relativement assum´┐Że que John a tant bien que mal chemin´┐Ż du coll´┐Żge au lyc´┐Że. Plut´┐Żt incarnation de l´┐Ż´┐Żge ingrat que du p´┐Żril jeune donc, il est n´┐Żanmoins confront´┐Ż ´┐Ż l´┐Ż´┐Żveil de ses hormones. Et c´┐Żest en tout logique, et sans originalit´┐Ż, qu´┐Żil fantasme sur une beaut´┐Ż au nom aussi excentrique qu´┐Żimprobable : Labies Mondor´┐Ż Sans cet attrait, il est d´┐Żailleurs peu probable que John aurait surmont´┐Ż ses r´┐Żticences d´┐Żours solitaire pour rejoindre ses comparses lors d´┐Żune soir´┐Że o´┐Ż il avait ´┐Żt´┐Ż invit´┐Ż comme par m´┐Żgarde. Bilan en termes de sociabilit´┐Ż assez faible. Pourtant, c´┐Żest bien ce soir-l´┐Ż que le long fleuve un peu trop tranquille de son ´┐Żvolution pub´┐Żre va pour la premi´┐Żre fois conna´┐Żtre quelques remous. ´┐Ż peine majeur et bachelier, la mort a en effet surgi devant lui sous les traits d´┐Żun myst´┐Żrieux et excentrique Jean Langlois qui, sans pr´┐Żambule aucun, vint la lui pronostiquer pour le jour de ses trente ans. Hallucination r´┐Żsultant d´┐Żune consommation abusive de spiritueux, ou bien r´┐Żelle incarnation et personnification d´┐Żun in´┐Żluctable destin ? Quoi qu´┐Żil en soit, un pr´┐Żsage aussi funeste ne peut laisser personne indiff´┐Żrent, qui plus est ´┐Ż l´┐Żentr´┐Że dans l´┐Ż´┐Żge adulte.

Ca vous gratouille ou ´┐Ża vous chatouille ?
Il n´┐Żen demandait pourtant pas tant John le h´┐Żros : ´┐Ż Je-m´┐Żen-foutiste et romantique, au sens cucul du terme ´┐Ż selon ses propres mots. Lui dont les r´┐Żves ne d´┐Żpassaient gu´┐Żre l´┐Żhorizon de ceux d´┐Żun feuilleton t´┐Żl´┐Żvis´┐Ż, ´┐Ż savoir vivre simplement, avec la jeune fille dont la beaut´┐Ż ´┐Żtait la source de tous ses fantasmes depuis le coll´┐Żge. Une ambition proche du n´┐Żant en dehors de cette lubie, et une faiblesse physique r´┐Żcurrente : ces fourmillements constants dans les membres, comme autant de piq´┐Żres de rappel que la fin se fait de plus en plus proche.
Il para´┐Żt qu´┐Żau cours des deux minutes qui pr´┐Żc´┐Żdent sa mort, l´┐Żon voit d´┐Żfiler les moments forts de son existence. Mais que devient une vie lorsque son ´┐Żch´┐Żance en est ainsi programm´┐Że et que derri´┐Żre chaque ombre se profile la menace de la mort ? L´┐Żhomme est certes mortel, mais la perspective de cette fin est rarement appr´┐Żhend´┐Że avec s´┐Żr´┐Żnit´┐Ż. Comment alors occuper le temps qui nous s´┐Żpare de cette ultime ´┐Żch´┐Żance. Certains vont se r´┐Żfugier dans le mysticisme ou dans la religion´┐Ż Pour John, le temps a beau courir, c´┐Żest dans l'Ennui qu´┐Żil va un temps trouver refuge. Tel est bien le nom du ch´┐Żteau qui sert de d´┐Żcor au t´┐Żl´┐Żfilm ´┐Ż succ´┐Żs dont il sera le h´┐Żros, sous le nom du duc de Val, rentier dont les activit´┐Żs et la situation ne sont pas sans rappeler ´┐Żtrangement celle de Jean Langlois´┐Ż
De jeux de miroirs en explorations labyrinthiques des alternatives qui s´┐Żoffrent ´┐Ż lui pour l´┐Żavenir, John passe par des phases successives de gloire, de peur, de d´┐Żcouragement et de folie, Le tout sous le patronage de ce double, a´┐Żn´┐Ż angoissant dont on peine ´┐Ż cerner le r´┐Żle, entre mentor et manipulateur pervers. Sous son influence, la r´┐Żalit´┐Ż, ´┐Ż l´┐Żimage de sa maison peu ´┐Ż peu submerg´┐Że par ce qui n´┐Ż´┐Żtait au d´┐Żpart qu´┐Żune petite mare, s´┐Żembourbe progressivement. On abandonne alors la chronique d´┐Żune vie (rat´┐Że ?) pour des visions et des actions plus surr´┐Żalistes, certaines n´┐Ż´┐Żtant pas sans rappeler l´┐Żincongruit´┐Ż des sc´┐Żnes ´┐Żcrites par Boris Vian. Le point culminant ´┐Żtant atteint lorsque John, tel Don Quichotte, s´┐Żengouffre dans ce qui ressemble ´┐Ż un jeu de massacre, obstin´┐Ż qu´┐Żil est ´┐Ż batailler contre les moulins de son destin.

Fable moralisatrice visant ´┐Ż fustiger les mi´┐Żvreries t´┐Żl´┐Żvisuelles qui pr´┐Żtendent livrer une recette de bonheur tout pr´┐Żt (Julien P´┐Żluchon n´┐Żh´┐Żsite pas ´┐Ż singer certaines c´┐Żl´┐Żbrit´┐Żs des petit et grand ´┐Żcrans pour mieux les moquer) ou essai de questionnement du sens de la vie ? Si les surench´┐Żres de certains passages peuvent parfois agacer, on sourit n´┐Żanmoins souvent, cyniquement parlant. Surtout, on sort de cette lecture avec une furieuse envie de reprendre le dessus sur son existence, et, si ce n´┐Żest d´┐Żen contr´┐Żler tous les aspects, au moins de combattre ´┐Ż tout prix le risque l´┐Żthargie, aussi bien physique qu´┐Żintellectuelle. Car les fourmis ne connaissent pas le r´┐Żpit.

Laurence Bourgeon



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |