#113 - Du 15 novembre au 08 d´┐Żcembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Julien Santoni a du talent  
  Plus fort que Perec  
  Thomas L´┐Żlu, employ´┐Ż chez Monoprix !  
  Le Wepler ´┐Ż Pagano  
  Pour finir, le prix du Pamphlet 2008 !  
  D´┐Żc´┐Żs de Fran´┐Żois Caradec  
  Bilan des prix litt´┐Żraires 2008  
  Premiers romans prim´┐Żs  
  Goncourt au poil  
  Bramly, Interalli´┐Ż 2008  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Seulement l´┐Żamour, et les regrets´┐Ż

 Seulement l'amour
Philippe S´┐Żgur
Buchet-Chastel
Prix éditeur
20.00 euros

Conte moderne pour individus dans le doute, le roman de
Philippe S´┐Żgur rompt avec un naturalisme tr´┐Żs en vogue sur le
m´┐Żme sujet.


Que les adultes rem´┐Żchent leur mal de vivre en ce d´┐Żbut de
mill´┐Żnaire ! Dernier avatar de cette qu´┐Żte du bonheur
apparemment si difficile, Seulement l´┐ŻAmour examine un
quadrag´┐Żnaire frapp´┐Ż d´┐Żennui et saisi d´┐Żune nostalgie
touchante, que les regrets vont guider dans un voyage temporel
sur les routes et carrefours d´┐Żune vie. Voil´┐Ż donc Hippolyte
Sicher, quarante-quatre ans, neuropsychiatre parisien,
embourgeois´┐Ż sans vraiment l´┐Żavoir voulu ni m´┐Żme s´┐Żen ´┐Żtre
apercu, et dont la vie s´┐Żallonge au rythme des malades. Une
existence de petit notable anonyme toute contemporaine en
somme, o´┐Ż le fade le dispute au morne, et qu´┐Żune liaison avec
la secr´┐Żtaire m´┐Żdicale parvient ´┐Ż peine ´┐Ż ´┐Żgayer. Refrain connu,
la chair est triste et la musique sans int´┐Żr´┐Żt, puisque
Jean-S´┐Żbastien Bach est ramen´┐Ż au niveau de Jim Morrisson,
"rock legend" certes, mais tout de m´┐Żme. C´┐Żest s´┐Żr, tout est
perdu´┐Ż Presque tout, en r´┐Żalit´┐Ż, car ce vide terrifiant est soudain
peupl´┐Ż d´┐Żun seul souvenir, ressurgissant du fond de la
jeunesse.

Madeleine de Proust

Propuls´┐Ż par hasard dans des r´┐Żves quasi conscients que lui
soufflent des morceaux de Depeche Mode et autant d´┐Żessences
de parfum, le bon Hippolyte revit moment par moment son grand
amour pour Mado, ´┐Żtudiante en m´┐Żdecine, jadis quitt´┐Że avant de
l´┐Ż´┐Żpouser. Fort de ce don tout ´┐Ż fait inesp´┐Żr´┐Ż, il m´┐Żne d´┐Żsormais
une double vie, entre un r´┐Żel toujours aussi ennuyeux et des
´┐Żchapp´┐Żes de bonheur mn´┐Żmoniques avec Mado ´┐Ż la fac, au
caf´┐Ż ou sur le pont des Arts. Les remords grandissent alors
avec les souvenirs de vingt ans, au fil de cette double narration
originale, men´┐Że ´┐Ż deux voix, celles du pr´┐Żsent et de la
m´┐Żmoire, mais port´┐Że par un style manquant de nerf jusque l´┐Ż.
Seule cocasserie de taille parmi les p´┐Żrip´┐Żties qui tentent de
bousculer ces allers et retours dans le temps: ´┐Ż la faveur d´┐Żun
accouplement express avec sa secr´┐Żtaire, le bon Hippolyte se
d´┐Żcouvre un troisi´┐Żme testicule ! Et l´┐Żon se dit que l´┐Żappendice
surnum´┐Żraire va nouer plus serr´┐Ż le r´┐Żcit !

Trois testicules plus tard´┐Ż

Diagnostic pos´┐Ż, ce n´┐Żest qu´┐Żun kyste dont l´┐Żop´┐Żration referme
myst´┐Żrieusement les portes du pass´┐Ż. Finies, les escapades
nostalgiques et les souvenirs id´┐Żalis´┐Żs. Dos au mur, priv´┐Ż de
ses souvenirs et d´┐Żsormais rong´┐Ż par les regrets, Hippolyte n´┐Ża
pas le choix : il veut retrouver Mado, ici et maintenant. Or en la
poursuivant, c´┐Żest sa propre histoire qu´┐ŻHippo (c´┐Żest son
surnom) d´┐Żcouvre, un autre lui-m´┐Żme qu´┐Żil aurait pu devenir si le
pass´┐Ż n´┐Ż´┐Żtait pas ce qu´┐Żil ´┐Żtait. Le tour surnaturel, inspir´┐Ż des
uchronies de Philip K. Dick apparemment famili´┐Żres ´┐Ż l´┐Żauteur,
vient ´┐Ż point rompre une certaine monotonie. Pas question, ici,
de d´┐Żvoiler l´┐Żissue de ces jeux habiles et labyrinthiques dans le
temps. Mais soulignons que ce dernier tiers du roman est men´┐Ż
avec brio. Abandonnant le r´┐Ż´┐Żl, Philippe s´┐Żgur est l´┐Ż dans son
tempo, le style tendu vers la r´┐Żsolution de ces entrelacs de la
m´┐Żmoire, ces bribes de r´┐Żcits qui se retournent sur eux-m´┐Żmes
jusqu´┐Ż´┐Ż l´┐Ż´┐Żpilogue et la s´┐Żr´┐Żnit´┐Ż retrouv´┐Że.
Le principe d´┐Żune narration fugu´┐Że, o´┐Ż la voix de l´┐Żhistoire
s´┐Żinsinue et passe lentement au dessus du pr´┐Żsent, ´┐Żtait
pertinent. Sa bonne mise en oeuvre dans la derni´┐Żre partie du
roman reste toutefois tardive et p´┐Żtit de quelques longueurs
pr´┐Żalables. L'ouvrage repos´┐Ż revient un souvenir: Jim
morrisson, pourquoi pas, mais pour le contrepoint, c´┐Żest
Jean-S´┐Żbastien´┐Ż

Marc Delaunay



 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |