26 Novembre 2006

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits



  Christine Angot d´┐Żflor´┐Że  
  Un interalli´┐Ż nait, un autre part  
  Prix d´┐Żcembre et Goncourt des Lyc´┐Żens  
  Mort d'un Frank tireur  
  Classement des ventes au 31 octobre  

inscription
d´┐Żsinscription
Le dernier
Z´┐Żro Humain, de Jean-Marc Agrati
Pierre Bordage, de l'autre rive
F´┐Żte du livre : vus ´┐Ż la t´┐Żl´┐Ż
Cathrine, portrait !
 
La v´┐Żrit´┐Ż selon Dominique


Qu'il soit l'´┐Żl´┐Żment de sc´┐Żnes de liesse dans tout le pays ou qu'il inspire la cr´┐Żation dans la litt´┐Żrature, le football est omnipr´┐Żsent et provoque le plaisir, toujours. Avec La V´┐Żritable histoire du football...(Gallimard), Dominique Noguez revient sur quelques v´┐Żrit´┐Żs et livre un floril´┐Żge de r´┐Żv´┐Żlations plus caustiques les unes que les autres. D'un mythe litt´┐Żraire, il fait une r´┐Żalit´┐Ż de la rencontre de Lautr´┐Żamont et Rimbaud. Et tente de rendre hommage ´┐Ż des auteurs, un peu oubli´┐Żs, tels Raoul Ouffard, Maxime Petitdoigt´┐Ż Entretien

Comment en ´┐Żtes-vous arriv´┐Ż ´┐Ż faire un livre sur des r´┐Żv´┐Żlations aussi bien footballistiques que litt´┐Żraires, sociologiques que culturelles ?

Il y a plusieurs fa´┐Żons de faire un livre. En y pensant pendant vingt ans et en l´┐Ż´┐Żcrivant d´┐Żun coup, furieusement, en quinze jours. Ou bien une ligne par jour, sans y penser, le matin ´┐Ż jeun, etc. La mienne est la fa´┐Żon 58 bis. Ayant d´┐Żj´┐Ż ´┐Żcrit quelques livres du m´┐Żme
genre (Les Trois Rimbaud, S´┐Żmiologie du parapluie, etc.), relevant des m´┐Żmes lubies, j´┐Żoserais presque dire de la m´┐Żme m´┐Żthode (parodier les savoirs dominants, retoucher le pass´┐Ż, d´┐Żcrire l´┐Żavenir comme s´┐Żil ´┐Żtait advenu), j´┐Żavais depuis longtemps envie d´┐Żen faire un quatri´┐Żme, qui aurait regroup´┐Ż plusieurs ´┐Ż ´┐Żtudes ´┐Ż de la m´┐Żme farine. J´┐Ży aurais mis avant tout un ´┐Ż Montaigne au bordel ´┐Ż, ´┐Żtude sur le contenu -invent´┐Ż par mes soins- d´┐Żun quatri´┐Żme livre des Essais, qui aurait donn´┐Ż son nom ´┐Ż l´┐Żensemble. J´┐Żai commenc´┐Ż ´┐Ż ´┐Żcrire plusieurs textes de critique-fiction de ce type ou ´┐Ż orienter dans cette perspective diverses commandes. En 2005, apr´┐Żs une ´┐Żtude sur Lautr´┐Żamont et Rimbaud qui m´┐Ża donn´┐Ż beaucoup de mal, j´┐Żai d´┐Żcid´┐Ż de publier tout ce qui ´┐Żtait pr´┐Żt, sans attendre le texte sur Montaigne (que je n´┐Żarrivais pas ´┐Ż ´┐Żcrire, peut-´┐Żtre parce que, comme son nom l´┐Żindique, je m´┐Żen faisais une montagne´┐Ż). Et j´┐Żai choisi comme titre global celui d´┐Żune histoire quelque peu fantaisiste du football ´┐Żcrite en 1998, qui me paraissait, dans son extravagante pr´┐Żtention (´┐Ż La V´┐Żritable Histoire´┐Ż ´┐Ż), se d´┐Żnoncer clairement comme plaisanterie. Pour plus de s´┐Żret´┐Ż, j´┐Żai ajout´┐Ż ´┐Ż et autres r´┐Żv´┐Żlations ´┐Ż (autre pr´┐Żtention qui ne peut qu´┐Żaiguiser gaiement le scepticisme du lecteur) et plac´┐Ż une citation de Borg´┐Żs en exergue. Voil´┐Ż l´┐Żaffaire.

Ouvrir le livre par des r´┐Żv´┐Żlations, comme celle sur les origines du foot, permet-il d'aborder des th´┐Żmes plus s´┐Żrieux comme l'enseignement en Seine-Saint-Denis´┐Ż ?

L´┐Żinvention de la balle au pied par l´┐Żenfant de Charleville Victor P´┐Żnard ´┐Żdont je montre que Platon et Descartes avaient eu la merveilleuse intuition chacun de son c´┐Żt´┐Ż me semble ´┐Ż peine moins s´┐Żrieuse que la description de la traite des enseignants en Seine-
Saint-Denis. Cette traite, cens´┐Że se d´┐Żrouler dans quelques ann´┐Żes dans une union europ´┐Żenne de plus en plus f´┐Żd´┐Żraliste (avec d´┐Żimmenses r´┐Żgions plus ou moins autonomes comme le ´┐Ż Nord-´┐Żle de France ´┐Ż, la ´┐Ż Provence-Languedoc ´┐Ż ou la ´┐Ż Padanie ´┐Ż en Italie), est ´┐Ż peine une anticipation. Elle part de nombreux petits faits vrais, que chacun peut d´┐Żj´┐Ż constater aujourd´┐Żhui comme l'augmentation de la violence dans les coll´┐Żges de banlieue, le d´┐Żclin rapide ´┐Ż la fois en salaire, autorit´┐Ż et consid´┐Żration, de la cat´┐Żgorie sociale des enseignants, qui ´┐Żtait, il y a cinquante ans encore, une des plus prestigieuses de la France r´┐Żpublicaine. Simplement, j´┐Żai pris un malin plaisir ´┐Ż d´┐Żcrire ce d´┐Żclin avec le vocabulaire et les clich´┐Żs des reportages bien-pensants des grands hebdomadaires ´┐Ż y compris Le Nouvel Observateur ´┐Ż sur la prostitution. Question gal´┐Żre, ces derniers temps, le ´┐Ż plus beau m´┐Żtier du monde ´┐Ż n´┐Żest-il pas en train de rattraper ´┐Ż le plus vieux m´┐Żtier du monde ´┐Ż ?

Comment l´┐Żactualit´┐Ż sociale et plus g´┐Żn´┐Żralement la r´┐Żalit´┐Ż influencent elles votre travail d´┐Żimagination ?

Dans ce livre, effectivement, la fiction ´┐Ż ´┐Ż la fois au sens de mim´┐Żsis et au sens d´┐Żimagination ´┐Ż est index´┐Że sur la r´┐Żalit´┐Ż politique et sociale. Si je choisis assez souvent l´┐Żanticipation ´┐Ż plusieurs des textes de ce recueil sont cens´┐Żs se passer en 2010, 2024 ou m´┐Żme en 2101´┐Ż c´┐Żest tout simplement pour grossir, gr´┐Żce ´┐Ż la loupe humoristique, des tendances de la soci´┐Żt´┐Ż fran´┐Żaise d´┐Żaujourd´┐Żhui. L´┐Żun concerne, je viens de le dire, le statut de plus en plus d´┐Żgrad´┐Ż des enseignants, l´┐Żautre l´┐Żaugmentation des comportements asociaux, explicable par l´┐Żaccroissement des in´┐Żgalit´┐Żs qui nous ´┐Żloigne d´┐Żune certaine douceur de vivre. ´┐Ż chaque fois, je proc´┐Żde en parodiant un certain type de discours journalistique dominant, avec la bien-pensance que cela implique. Cela dit, mon terrain de jeu pr´┐Żf´┐Żr´┐Ż reste l´┐Żhistoire litt´┐Żraire, avant-gardes comprises. En inventant des personnages d´┐Ż´┐Żcrivains plus ou moins fous, oubli´┐Żs ou rat´┐Żs, ou bien en faisant se rencontrer des contemporains comme Isidore Ducasse et Arthur Rimbaud, je me prom´┐Żne avec d´┐Żlectation dans la g´┐Żographie litt´┐Żraire, je ressuscite au passage Euripide, Juv´┐Żnal, Flaubert, les Goncourt, Sartre ou l´┐ŻOulipo, je rappelle qu´┐Żil n´┐Ży a pas de plus grand, pas de plus fin plaisir que celui de la musique des textes, de la causticit´┐Ż des satires et de l´┐Żinvention romanesque.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l´┐Ż´┐Żpisode Ducasse-Rimbaud ?

Ce sont pour moi deux des plus grands cr´┐Żateurs de toutes les litt´┐Żratures. Deux archanges noirs et solaires ´┐Ż la fois. Je m´┐Ż´┐Żtais depuis longtemps demand´┐Ż s´┐Żils auraient pu se rencontrer, puisqu´┐Żils ont ´┐Żt´┐Ż contemporains. Ducasse n´┐Ż en 1846 et mort en 1870 ;
Rimbaud n´┐Ż en 1854 et mort en 1891. Et j´┐Żai d´┐Żcouvert que, contrairement ´┐Ż ce qu´┐Żont pu imprudemment ´┐Żcrire les rares biographes qui se sont interrog´┐Żs sur une telle rencontre, elle a bel et bien ´┐Żt´┐Ż possible. Il y a eu un jour et, dans ce jour, une heure o´┐Ż cela aurait pu se passer. Je l´┐Ż´┐Żtablis sans tricher. J´┐Żai pour cela ´┐Żt´┐Ż jusqu´┐Ż´┐Ż faire tout le travail habituel des sp´┐Żcialistes ou des ´┐Żrudits, consultant par exemple les archives de la SNCF pour le
mois d´┐Żao´┐Żt 1870 et une th´┐Żse sur les retards des trains ´┐Ż cette p´┐Żriode. Le petit suppl´┐Żment de plaisir (et de jeu), c´┐Żest que j´┐Żai fabriqu´┐Ż deux preuves pour rendre effective cette rencontre qui n´┐Ża ´┐Żt´┐Ż que possible. Je n´┐Żen dis pas plus. J´┐Żajouterais seulement que
j´┐Żai fait lire le r´┐Żsultat de cette ´┐Żtude un peu pi´┐Żg´┐Że ´┐Ż Jean-Jacques Lefr´┐Żre, le biographe actuel le plus complet et le plus fiable ´┐Ż la fois d´┐ŻArthur Rimbaud et d´┐ŻIsidore Ducasse (c´┐Żest lui qui, il y a quelques ann´┐Żes, a donn´┐Ż enfin un visage au second en retrouvant dans un grenier de Tarbes une photo de lui). Eh bien, il m´┐Ża fait l´┐Żhonneur de me r´┐Żpondre : ´┐Ż C´┐Żest si bien ficel´┐Ż qu´┐Ż´┐Ż la fin, j'y croyais presque. ´┐Ż Voil´┐Ż tout ce que j´┐Żesp´┐Żre en publiant ce livre de fictions ´┐Ż plus ou moins savantes ´┐Ż plac´┐Żes sous le signe de Borg´┐Żs : qu´┐Ż´┐Ż la fin on y croie presque.

Propos recueillis par Charles Patin O'Coohoon


 
Zahia Rahmani
David Bessis
Ariel Kenig
Serge Joncour
Agn´┐Żs Desarthe
Guillermo Arriaga
Philippe Pollet Villard
Dominique Noguez
Wang Anyi et Claude B. Levenson
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2006  Zone littéraire |