#115 - Du 10 f´┐Żvrier au 01 mars 2009

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Un buzz pour rien (ou pas grand chose)  
  C'est le Printemps ! (rires)  
  Un ruban pour J.K. Rowling  
  Orgueil, pr´┐Żjug´┐Żs et Zombies  
  Bruno de Cessole obtient deux magots  
  L'´┐Żcrivain am´┐Żricain John Updike est mort  
  Marcel Schneider est mort  
  Rambaud jug´┐Ż incorrect  
  Des citrons pour Orange ?  
  Mort d'Harold Pinter  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Histoire saisissante de la litt´┐Żrature fran´┐Żaise d´┐Żapr´┐Żs-guerre

 


Prix éditeur
0.00 francs
0 pages
© , 2001

Avec l'aimable autorisation et soutien de l'auteur, Zone vous offre une nouvelle in´┐Żdite d'Eric Pessan.



Histoire saisissante de la litt´┐Żrature fran´┐Żaise d´┐Żapr´┐Żs-guerre


De nombreux critiques et chercheurs s´┐Żaccordent pour faire d´┐Żbuter l´┐Żhistoire de la litt´┐Żrature contemporaine le jour o´┐Ż Alain Robbe-Grillet lance une fatwa contre Balzac. Jeune, ambitieux et sans scrupule, Robbe-Grillet avaient obtenu une fortune en hypoth´┐Żquant un ch´┐Żteau normand offert par son ´┐Żditeur suite ´┐Ż des tractations men´┐Żes par Vercors avec d´┐Żanciens r´┐Żseaux de la r´┐Żsistance. A cette ´┐Żpoque les mass-m´┐Żdia naissent timidement et nul ne semble savoir que le Balzac en question avait succomb´┐Ż d´┐Żun triple exc´┐Żs de livres, d´┐Żalcool et de comtesses polonaises soixante ans auparavant. Certains pensent que les deux hommes sont li´┐Żs par des dettes, d´┐Żautres penchent plut´┐Żt vers des affaires de moeurs. Les universitaires, peu enclins ´┐Ż la plaisanterie, expliquent qu´┐Ż´┐Ż travers Balzac, c´┐Żest l´┐Żid´┐Że du personnage-narrateur que Robbe-Grillet vise. L´┐Żopinion publique s´┐Żen fiche, aucun journaliste autoproclam´┐Ż d´┐Żfenseur de la libert´┐Ż-de-cr´┐Żation-litt´┐Żraire ne d´┐Żnonce la fatwa. Peu importe, la r´┐Żcompense offerte est consid´┐Żrable, Claude Simon, un ancien militaire, reprend les armes et se lance dans la traque en compagnie d´┐Żune jeune femme ambitieuse, Nathalie Sarraute, les rapports troubles liant les deux chasseurs de prime font jaser jusqu´┐Żau coeur de l´┐Żacad´┐Żmie d´┐Żj´┐Ż bien ´┐Żbranl´┐Że par les frasques de l´┐Żoulipo. Justement, la fatwa attire des mercenaires ´┐Żtrangers : l´┐ŻIrlandais Beckett vient semer son trouble. Ayant tr´┐Żs mal int´┐Żgr´┐Ż le fran´┐Żais il ´┐Żgare Simon et Sarraute par d´┐Żinintelligibles indications. Marguerite Duras, elle aussi attir´┐Że par la perspective du profit, rentre de Chine. Son retour provoquera l´┐Żeffondrement de la fili´┐Żre asiatique. Le groupe de l´┐Żoulipo entre en rage folle, Perec t´┐Żtanise et ne peut plus prononcer la lettre ´┐Że´┐Ż. Attrist´┐Ż, puis furieux, Raymond Queneau d´┐Żclare la guerre des bandes et veut organiser le sac des ´┐Żditions de Minuit. Gallimard s´┐Żorganise, la Nouvelle Revue Fran´┐Żaise (alors titr´┐Że Nouvelle Nouvelle Revue Fran´┐Żaise) r´┐Żappara´┐Żt afin de financer la cause et fonder des fili´┐Żres africaines. Andr´┐Ż Gide avait consign´┐Ż les r´┐Żseaux dans son journal, Albert Camus est recrut´┐Ż en Alg´┐Żrie avec pour mission de faciliter le transit. Cela lui vaudra l´┐Żinimiti´┐Ż de Jean-Paul Sartre. Ce dernier, lass´┐Ż des frasques parisiennes et am´┐Żricaines de Simone de Beauvoir, avait cherch´┐Ż ´┐Ż quitter l´┐ŻEurope et voyait l´┐Ż une opportunit´┐Ż de s´┐Żenrichir rapidement. Sartre finira par se lier ´┐Ż un jeune voyou, Jean Genet, lui promettant un tome entier de Pl´┐Żiade contre le sabotage de la voiture de Camus. L´┐Żapprenant, Boris Vian cesse d´┐Ż´┐Żcrire pour se mettre au jazz. Pendant ce temps la traque continue et Georges Bataille monte un vaste entrelacs clandestin de diffusion pornographique que Jacques Pr´┐Żvert tentera de d´┐Żtourner ´┐Ż des fins id´┐Żologiques, soutenu par Louis Aragon, directement pilot´┐Ż par Staline. Malheureusement ils ne savent pas que leur propre camp est infiltr´┐Ż par Armand Gatti qui transmet un double de leurs ´┐Żcrits ´┐Ż Fidel Castro. A cet instant Ren´┐Ż Char surprit en pr´┐Żsence d´┐ŻErnst J´┐Żnger et de Martin Heidegger est d´┐Żnonc´┐Ż aux anciens de la r´┐Żsistance par un Louis Ferdinand C´┐Żline rendu cynique depuis sa disgr´┐Żce. Le proc´┐Żs Char aura lieu par journaux interpos´┐Żs. Paul Eluard tente de d´┐Żfendre son ami, mais il est oblig´┐Ż de se r´┐Żtracter. Andr´┐Ż Breton le fait chanter, Salvador Dali lui a vendu des enregistrements de certaines confidences de Gala sur les exigences sexuelles du po´┐Żte et il menace de les r´┐Żv´┐Żler ´┐Ż Georges Bernanos et Fran´┐Żois Mauriac. Eluard fr´┐Żmit en songeant aux exploitations possibles de telles r´┐Żv´┐Żlations par la branche catholique dure de la litt´┐Żrature. L´┐Żintervention de Breton ´┐Żtait motiv´┐Że par une double contrari´┐Żt´┐Ż : l´┐Żeffondrement du march´┐Ż de l´┐Żopium n´┐Żcessaire ´┐Ż sa pratique du dessin automatique, et l´┐Żid´┐Że parano´┐Żaque, mais fond´┐Że, qu´┐Żil aurait pu ´┐Żtre ´┐Ż la place de Char briguant les avantages de Camus suite ´┐Ż l´┐Żentr´┐Że d´┐ŻHenri Troyat ´┐Ż l´┐Żacad´┐Żmie. Pourtant les deux hommes ne se connaissent pas.
Vex´┐Że du retour de Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar part vivre aux ´┐Żtats-Unis. Dans une lettre rest´┐Że secr´┐Żte elle ´┐Żvoquera ce choc terrible d´┐Żapprendre qu´┐Żune autre ´┐Żcrivain, membre d´┐Żun cartel influent, portait le m´┐Żme pr´┐Żnom qu´┐Żelle. Henri Michaux, lui, tente de quitter le milieu, il d´┐Żcroche de l´┐Żopium (fourni par Breton) gr´┐Żce ´┐Ż la colle ´┐Ż rustine quotidiennement fournie ´┐Ż la barbe de la douane par Jean Paulhan qui avait engag´┐Ż Jacques Reda ´┐Ż la NRF sous r´┐Żserve que ce dernier ne se rende au si´┐Żge Gallimard qu´┐Ż´┐Ż bicyclette. Michaux devra attendre les ann´┐Żes soixante-dix pour passer ´┐Ż l´┐Żecstasy que lui procurera Jean d´┐ŻOrmesson. D´┐ŻOrmesson inventeur d´┐Żune nouvelle fili´┐Żre : il va se servir sur les plateaux t´┐Żl´┐Ż, n´┐Żgociant sa participation aux ´┐Żmissions les plus triviales contre un saladier d´┐Żacides.
Pendant ce temps Butor et Sartre (aid´┐Żs par Robert Pinget et Claude Ollier) sulfatent les plantations secr´┐Żtes de cannabis cultiv´┐Żes par Jean Giono dans le massif des Ardennes. Ce qui fera beaucoup rire Eug´┐Żne Ionesco lorsque ce dernier signe un pacte de non-agression avec les cartels Minuit et Gallimard. Il publie chez Gallimard tout en restant fid´┐Żle ´┐Ż son vieil ami de Minuit Samuel Beckett, les contrats pleuvent sur sa t´┐Żte, il doit constamment d´┐Żjouer attentats et tentatives d´┐Żempoisonnement. Julien Gracq jure qu´┐Żil ne sait rien, qu´┐Żil n´┐Ża rien vu. Son implication dans le gang Jos´┐Ż Corti ne fait pourtant aucun doute. Et Corti a personnellement serr´┐Ż la main ´┐Ż Andr´┐Ż Breton vingt ann´┐Żes auparavant. Malin, Julien Gracq refuse le Goncourt et fait comme si de rien n´┐Ż´┐Żtait. Francis Ponge, ´┐Żtenu´┐Ż par un obscur chef de bande tente de lapider ´┐Ż coups de galets Edmond Jab´┐Żs. Celui-ci ´┐Żvite et c´┐Żest, semble-t-il, par hasard que la pierre heurte le jeune Philippe Sollers. Marqu´┐Ż ´┐Ż jamais au cuir chevelu le jeune homme monte son organisation qui se lance dans la lutte arm´┐Że au cri de guerre de ´┐Żtel quel !´┐Ż. Le flou de ses motivations ne l´┐Żemp´┐Żche pas de gagner de nombreuses batailles. Sa haine fera de lui un f´┐Żroce chef de guerre. De redoutables faussaires viennent encore complexifier le tableau. Nul ne sait pour qui travaillent des gens comme Maurice Blanchot ou Roland Barthes, mais ils sont partout et donnent leur avis m´┐Żme lorsque personne ne leur demande...
C´┐Żest ´┐Ż cet instant pr´┐Żcis (et sans lien direct avec ce qui pr´┐Żc´┐Żde) qu´┐ŻAlain Robbe-Grillet apprend que Balzac est mort depuis des dizaines d´┐Żann´┐Żes. La nouvelle le brise. Il tente quelques trafics m´┐Żdiocres puis, amer, part s´┐Żinstaller en Gr´┐Żce o´┐Ż il noie son d´┐Żsespoir dans l´┐Żouzo et le retsina. Alors chez Minuit, tr´┐Żs vite, Claude Simon renverse Butor qui l´┐Żche Fran´┐Żois Bon. C´┐Żest Jean Rouaud qui b´┐Żn´┐Żficie du flottement pour rafler la mise. L´┐Żhistoire se r´┐Żp´┐Żte puisque dix ans auparavant, chez Gallimard, Michel Tournier avait contest´┐Ż l´┐Żautorit´┐Ż de Pascal Quignard et JMG Le Clezio en avait profit´┐Ż pour faire main basse sur le magot.
Ensuite d´┐Żautres arrivent et se battent. C´┐Żest l´┐Ż´┐Żclatement. Christian Bobin r´┐Żcup´┐Żre l´┐Żargent pour se le faire voler par Philippe Delerm alors qu´┐Żen parall´┐Żle Michel Houellebecq avait tent´┐Ż la m´┐Żme op´┐Żration avec Virginie Despentes. Mais en pire. Puis Christine Angot les cambriole. Tous. Elle est couverte par la fraction r´┐Żvolutionnaire de l´┐Żautofiction. Pierre Guyotat, lui, se dit qu´┐Żil devrait ouvrir les yeux lorsqu´┐Żil tape ´┐Ż la machine. Les groupuscules se multiplient. Fran´┐Żois Nourissier fait main basse sur le juteux trafic du Goncourt. Paul Otchakovsky-Laurens trahit Hachette et monte sa propre meute, Jean-Marc Roberts vole les fichiers de maquette de Fayard pour les revendre ´┐Ż prix d´┐Żor ´┐Ż Stock. Albin Michel obtient des prix prestigieux lors de n´┐Żgociations secr´┐Żtes. Grasset, Le Seuil et Flammarion s´┐Żentred´┐Żchirent. Heureusement Am´┐Żlie Nothomb via le Japon (et ´┐Ż la barbe de Christian Jacq qui soutenait la piste ´┐Żgyptienne) continue de faire le coup de poing. On peut simplifier la conclusion en notant que le Nouveau Roman n´┐Ż´┐Żtait que le pr´┐Żlude ´┐Ż la faillite des syst´┐Żmes qui, en int´┐Żgrant l´┐ŻAbsurde, l´┐ŻExistentialisme et le Structuralisme, venait nier la tradition romantique pour finalement donner naissance ´┐Ż la postmodernit´┐Ż et ´┐Ż l´┐Żautofiction. Mais, au final, Jean-Jacques Schuhl rafle le dernier prix Goncourt du mill´┐Żnaire sans avoir d´┐Ż pr´┐Żter all´┐Żgeance aux m´┐Żthodes de la d´┐Żj´┐Ż vieille garde. Il est aid´┐Ż par une chanteuse sous contrat Vivendi-Universal. Les temps changent et le grand banditisme devient mondial ! Gallimard exulte ´┐Ż la perspective d´┐Żune fusion. Les ´┐Żditions de Minuit ne sont plus ce qu´┐Żelles ´┐Żtaient puisque l´┐Żann´┐Że pr´┐Żc´┐Żdente Philippe Toussaint avait tent´┐Ż plusieurs fois d´┐Żassassiner Jean Echenoz pour passer ´┐Ż la t´┐Żl´┐Żvision.


Eric Pessan



Son autoportrait sur Zone...

Nous l'avions rencontr´┐Ż pour vous...

 
In´┐Żdit de Jean Cocteau 
La derni´┐Żre lettre de Rimb ´┐Ż Verlaine 
Lambron, Etranger dans la nuit 
Z´┐Żro Humain, de Jean-Marc Agrati 
Moze 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |