#116 - Du 27 mars au 20 avril 2009

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  J.G. Ballard est mort  
  Le manuscrit in´┐Żdit de Nabokov sera publi´┐Ż  
  VOX POPULI  
  Weyergans, nouvel immortel  
  Les mutuelles, elles assurent  
  Le prix des libraires pour Dominique Mainard  
  Le figaro se fait une biblioth´┐Żque  
  Wallace post mortem  
  Un buzz pour rien (ou pas grand chose)  
  C'est le Printemps ! (rires)  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Human Bomb

 L'attentat
Yasmina Khadra
Julliard
Prix éditeur
18.00 euros

Un m´┐Żdecin apprend que sa femme est morte dans un attentat
´┐Ż Tel-Aviv et qu´┐Żelle est le kamikaze qui s´┐Żest fait exploser. Se
bousculent alors dans son esprit, l´┐Żincompr´┐Żhension puis la
r´┐Żvolte avant le renoncement ´┐Ż une vie sagement organis´┐Że.

On peut gager qu´┐Żactualit´┐Ż br´┐Żlante, Islam terrorisant, et autres
Intifada vont immanquablement continuer de fournir mati´┐Żre ´┐Ż
des romans plus ou moins recommandables, et qui garniront
longtemps les ´┐Żtals des librairies. Parmi ces titres,
L´┐Żattentat, de Yasmina Khadra est une heureuse
surprise.

D´┐Żs la premi´┐Żre page, cela explose. On venait de se caler sur
son coussin, on pensait presque encore ´┐Ż autre chose quand,
dans un souffle, les murs s´┐Ż´┐Żcroulent sur nous. D´┐Żembl´┐Że, les
sir´┐Żnes, les grands bless´┐Żs, emplissent l´┐Żespace. Puis
commence l´┐Żhistoire, inqui´┐Żtante et ´┐Ż mots choisis dont l´┐Żauteur
va se d´┐Żlecter. Une autre d´┐Żflagration, cette fois dans un
restaurant d´┐ŻHaqirya, aux portes de l´┐Żh´┐Żpital o´┐Ż exerce le
narrateur, le Dr Amine Jaafari, ´┐Żminent chirurgien et Arabe
naturalis´┐Ż Isra´┐Żlien. Il se jette au milieu du tumulte pour tenter
de sauver ce qui peut l´┐Ż´┐Żtre, parmi les brancards et les chairs ´┐Ż
nu, la panique et les yeux r´┐Żvuls´┐Żs. Le calme revenu, des
indices font se tourner vers lui l´┐Żofficier charg´┐Ż de l´┐Żenqu´┐Żte. On
suit alors le m´┐Żdecin dans sa descente de l´┐Żodieux vers le pire.
On fr´┐Żmit quand il lui faut reconna´┐Żtre son ´┐Żpouse Sihem, dans
les restes d´┐Żun corps rassembl´┐Ż parmi les victimes. Le portrait
du kamikaze n´┐Ż´┐Żtant pas celui qui nous est bross´┐Ż ´┐Ż grands
traits habituellement, on fr´┐Żmit ´┐Ż nouveau quand le Dr Amine
apprend que sa femme fut la r´┐Żsolue bombe humaine. Rien
d´┐Żincongru dans cette id´┐Że ; des jeunes filles, elles-m´┐Żmes
´┐Żpouses ou s´┐Żurs, ont sign´┐Ż dans l´┐Żhistoire tr´┐Żs r´┐Żcente le
m´┐Żme acte incompr´┐Żhensible imagin´┐Ż ici.
Soumis ´┐Ż la question, sans pr´┐Żcaution, des heures durant, le
chirurgien niera la v´┐Żrit´┐Ż ; il se la niera tout autant. Viendront vite
le rejet de ses pairs, la vindicte, les errances dans les rues de la
ville, les check-points, les vexations ordinaires, les tentatives
oblig´┐Żes de survivre. Mais aussi la main tendue de Kim Yehuda,
coll´┐Żgue et n´┐Żanmoins amie, juive, ou m´┐Żme celle de
l´┐Żinspecteur Naveed Ronen. Car, chose rare dans les histoires
sur fond de conflit au Proche-Orient, musulmans et juifs se
c´┐Żtoient dans ce roman, se parlent, s´┐Żestiment ou se jalousent
comme des ´┐Żtres humains et non comme des repr´┐Żsentants.
On esp´┐Żre que cela se rencontre dans la vraie vie. Ce n´┐Żest pas
´┐Ż eux et nous ´┐Ż ; l´┐Żauteur traite tout son monde sur le m´┐Żme plan
et personne n´┐Żest ´┐Żpargn´┐Ż. Les mains tendues seront
repouss´┐Żes et le Dr Amine s´┐Żattaquera ´┐Ż plus implacable que lui
quand il tentera de reconstituer les derni´┐Żres heures de sa
compagne et de comprendre ce qui l´┐Ża pouss´┐Że ´┐Ż l´┐Żacte. Jenine,
Ramallah, les noms sont ´┐Żvocateurs. Les points de vues
changent litt´┐Żralement selon qu´┐Żon se trouve ´┐Ż Tel-Aviv ou ´┐Ż
Bethl´┐Żem, l´┐Żair est oppressant et quand vient la courte
description d´┐Żun paysage champ´┐Żtre, entraper´┐Żu ´┐Ż travers la vitre
d´┐Żun taxi, c´┐Żest un baume. L´┐Żhistoire est ´┐Żcrite, d´┐Żune plume
nerveuse, de l´┐Żint´┐Żrieur et on y est ; Yasmina Khadra semble,
comme son personnage, et non sans une certaine hardiesse,
dans la m´┐Żme qu´┐Żte d´┐Żune explication vou´┐Że ´┐Ż l´┐Ż´┐Żchec.

Mohammed Moulessehoul qui - premier acte symbolique dans
sa carri´┐Żre d´┐Ż´┐Żcrivain - a choisi pour pseudonyme deux pr´┐Żnoms
de sa propre ´┐Żpouse, a longtemps casern´┐Ż comme officier sous
les drapeaux alg´┐Żriens. Il a pu, on l´┐Żimagine, ´┐Żtre le t´┐Żmoin de
carnages et en garder un souvenir intact qui lui fait rendre par le
d´┐Żtail et avec un r´┐Żalisme donnant froid dans le dos, l´┐Żhorreur et
le feu, la brutalit´┐Ż totale ; le regard est aigu, r´┐Żfl´┐Żchi. Yasmina
Khadra a ´┐Żcrit plusieurs polars, et cette histoire est sur le m´┐Żme
ton, avec interrogatoires muscl´┐Żs, yeux poch´┐Żs, et apostrophes
´┐Żmaill´┐Żes d´┐Żargot. Certes, on s´┐Ż´┐Żtonne parfois quand le
chirurgien de Tel-Aviv, comme le moudjahid de Nazareth ou
l´┐Żasc´┐Żte, pars´┐Żme un discours, par ailleurs ch´┐Żti´┐Ż,
d´┐Żexpressions qui sont celles d´┐Żun lascar au pied d´┐Żune tour de
b´┐Żton. Mais peu importe.
On peut surtout appr´┐Żcier que l´┐Żauteur nous dise l´┐Ż un chant
d´┐Żamour, fort et ´┐Żmouvant, loin des pr´┐Żsuppos´┐Żs du genre. On a
le droit, du moins, de lire son roman comme tel car ´┐Ż lorsque
l´┐Żhorreur frappe, c´┐Żest toujours le c´┐Żur qu´┐Żelle vise en premier ´┐Ż
; l´┐Żacte de Sihem n´┐Żest pas si loin du crime passionnel. Nous
revient alors ´┐Ż l´┐Żesprit que dans ´┐Ż attentat-suicide ´┐Ż, il y a le mot
´┐Ż suicide ´┐Ż. Reste qu´┐Ż´┐Ż la pudeur, ici, il n´┐Żest pas attent´┐Ż. On
souhaite bon vent ´┐Ż ce roman, en lice pour le Goncourt et le
Femina, qu´┐Żon referme en pensant ´┐Ż ces rues de la plan´┐Żte o´┐Ż il
est impossible de vaquer sans angoisse aux plus banales
occupations. On se dit qu´┐Żon a de la chance.

Olivier Ngog



 
Le fond des for´┐Żts
David Mitchell 
Boue
Guillermo Fadanelli 
Le choix de Juliette
Juliette Jourdan 
El ´┐Żltimo lector
David Toscana 
Un dieu un animal
J´┐Żr´┐Żme Ferrari 
Une parenth´┐Żse espagnole
Sylvie Gracia 
Dans ma maison sous terre
Chlo´┐Ż Delaume 
L'implacable brutalit´┐Ż du r´┐Żveil
Pascale Kramer 
Ici et Maintenant
Robert Cohen 
Mort d'un super h´┐Żros
Anthony MacCarten 
Best love Rosie
Nuala O´┐ŻFaolain 
Le minist´┐Żre des affaires sp´┐Żciales
Nathan Englander 
Ailleurs
Julia Leigh 
La Bombe et Moi
Anna Rozen 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2009  Zone littéraire |