#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  
  Chateaureynaud a de l'Imaginaire  
  Kundera d´┐Żfendu par ses pairs  
  Femina pour Fournier  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Le cri du sablier

 le cri du sablier
Chlo´┐Ż Delaume
Farrago
Prix éditeur
12.96 francs
132 pages
© Farrago , 2001

Aussi. L´┐Żenfant avait un nom puisque la l´┐Żgislation en vigueur imposait ´┐Ż ses g´┐Żniteurs d´┐Żen faire d´┐Żclaration ´┐Ż la pr´┐Żfecture la plus proche. Si l´┐Żenfant avait ´┐Żt´┐Ż un gar´┐Żon il se serait appel´┐Ż tout de suite. Mais l´┐Żenfant ´┐Żtait contrariante. Elle tint obstin´┐Żment t´┐Żte aux aiguilles ´┐Ż tricoter, aux r´┐Żgimes alimentaires, aux pr´┐Żdictions scand´┐Żes rebouteuse de rabais et aux influences de la lune. Le jour de l´┐Żexpulsion les parents constat´┐Żrent avec d´┐Żpit la pr´┐Żsence incongrue du doublon chromosome et renonc´┐Żrent ´┐Ż tout effort d´┐Żappellation. Seul le personnel hospitalier sembla s´┐Żen ´┐Żmouvoir. En 1973, il n´┐Ż´┐Żtait plus permis aux concepteurs d´┐Żenfants d´┐Żexposer leur produit au sommet de la butte aux Cailles ni d´┐Żun mont quelconque, ce que le p´┐Żre jugea peu pratique. Au matin du troisi´┐Żme jour la m´┐Żre, songeant avec une nostalgie non feinte ´┐Ż cette ´┐Żpoque b´┐Żnie o´┐Ż les petons des niards pouvaient ´┐Żtre transperc´┐Żs pour d´┐Żcorer les branches des robustes oliviers, jeta un ´┐Żil exasp´┐Żr´┐Ż au fruit d´┐Żj´┐Ż g´┐Żt´┐Ż de ses entrailles. Dans le lit ´┐Ż roulettes l´┐Żenfant criait souvent, esp´┐Żrant par l´┐Ż m´┐Żme rappeler ´┐Ż quelqu´┐Żun que lui faire ing´┐Żrer un liquide nutritif e´┐Żt ´┐Żt´┐Ż de bon ton. J´┐Żaimerais lui clouer le bec dit-elle en s´┐Żapprochant l´┐Żoreiller ´┐Ż la main. C´┐Żest ainsi que la m´┐Żre nomma Chlo´┐Ż la fille de l´┐Żaume parce qu´┐Żil est quand m´┐Żme grand temps de se d´┐Żcider Madame dit le p´┐Żdiatre reprenez donc un Temesta.

L´┐Żenfant s´┐Żennuya rapidement. Jusqu´┐Ż´┐Ż ses cinq ans, l´┐Żenfant habita Beyrouth mais ne garda de cette p´┐Żriode que tr´┐Żs peu de souvenirs. Emigr´┐Żs en banlieur parisienne les parents prirent un appartement. Le p´┐Żre partait de long mois. La m´┐Żre travaillait la journ´┐Że. Afin qu´┐Żelle f´┐Żt victime d´┐Żun de ces accidents domestiques auxquels la t´┐Żl´┐Żvision consacrait moult plages informatives, l´┐Żenfant fut laiss´┐Że cinq jours sur sept sans surveillance de huit ´┐Ż dix-neuf heures. Une cruche dilu´┐Że grenadine et des assiettes anglaises ´┐Żtaient laiss´┐Żes ´┐Ż son intention sur la table de la cuisine. Etrangement, bien qu´┐Żelle f´┐Żt turbulente, l´┐Żenfant n´┐Żintroduisit jamais ses doigts dans la prise, ne joua jamais avec le fer ´┐Ż repasser laiss´┐Ż allum´┐Ż, ne se fit aucun gargarisme ´┐Ż l´┐Żeau de Javel et n´┐Żeut pas davantage l´┐Żid´┐Że de se d´┐Żfenestrer. Peut-´┐Żtre que la m´┐Żre en fut d´┐Żsappoint´┐Że.

Pour des raisons rest´┐Żes obscures en d´┐Żpit de l´┐Żenqu´┐Żte minutieusement men´┐Że par la suite aupr´┐Żs de ses r´┐Żsidus familiaux, l´┐Żenfant n´┐Żint´┐Żgra le corps social qu´┐Żen CP. Etant d´┐Żsormais consid´┐Żr´┐Że comme autonome, l´┐Żenfant fut munie d´┐Żune clef de l´┐Żappartement et initi´┐Że aux myst´┐Żres de la gazini´┐Żre Arthur Martin, gr´┐Żce ´┐Ż laquelle elle ´┐Żchauffait une casserole de petits pois ou de pur´┐Że mousseline le midi. L´┐Ż´┐Żcole ´┐Żtait ´┐Ż dix minutes du domicile. L´┐Żenfant faisait le trajet seule, prenant conscience qu´┐Żun quelque chose ne tournait pas tr´┐Żs rond quelque part oui mais quoi. A la sortie de l´┐Ż´┐Żcole, il n´┐Ż´┐Żtait pas rare qu´┐Żelle se coll´┐Żt ostensiblement au manteau d´┐Żune passante, afin de constituer un visible bin´┐Żme face ´┐Ż ses camarades escort´┐Żes par leur m´┐Żre.

L´┐Żann´┐Że o´┐Ż elle avait ´┐Żt´┐Ż livr´┐Że ´┐Ż elle-m´┐Żme dans l´┐Żappartement lui avait permis de d´┐Żcrypter certains mots, aussi avait-elle inopin´┐Żment pratiqu´┐Ż l´┐Żapprentissage de la lecture selon la m´┐Żthode globale, fort en vogue chez les p´┐Żdagogues des ann´┐Żes quatre-vingt, mais nullement pratiqu´┐Że par les enseignants de l´┐Ż´┐Żtablissement qu´┐Żelle fr´┐Żquentait puisqu´┐Żelle ´┐Żtait inscrite chez les bonnes s´┐Żurs. Aussi, lorsque l´┐Żinstitutrice r´┐Żpondant au nom de s´┐Żur Monique lui demanda de se pr´┐Żter ´┐Ż un exercice fort basique, l´┐Żenfan exposa pos´┐Żment qu´┐Żelle esp´┐Żrait ´┐Ż l´┐Żavenir prendre connaissance d´┐Żinformations un tant soit peu plus palpitantes que papa fume la pipe ou maman a une robe rouge : la robe de maman est jolie. La m´┐Żre de l´┐Żenfant fut aussit´┐Żt convoqu´┐Że. Il va sans dire qu´┐Żelle refusa de prendre rendez-vous avec la psychologue scolaire. Sauter une classe occasionne des paperasses, vous n´┐Żavez pas id´┐Że.Ainsi l´┐Żenfant pendant huit mois put se plonger dans de transcendants abymes r´┐Żflexifs : Marie aime la soupe de maman. La soupe de maman est ´┐Ż la tomate.

La scolarit´┐Ż de l´┐Żenfant fut n´┐Żanmoins troubl´┐Że d´┐Żs le cours ´┐Żl´┐Żmentaire par la pr´┐Żsence des math´┐Żmatiques. L´┐Żenfant s´┐Ży montra r´┐Żfractaire d´┐Żs le premier jour, mais s´┐Żur Monique, trop occup´┐Że ´┐Ż d´┐Żtailler la garde-robe et les secrets culinaires de maman n´┐Ży prit pas garde. L´┐Żenfant jugeait les chiffres laids. Leur graphisme lui paraissait ´┐Żtranger et abscons. Autant son ´┐Żcriture, ronde et appliqu´┐Że, laissait courir une r´┐Żgularit´┐Ż r´┐Żcompens´┐Że le long des pages de son cahier, autant le trac´┐Ż de ses chiffres se r´┐Żv´┐Żlait d´┐Żune maladresse confinant la d´┐Żbilit´┐Ż mentale. Les r´┐Żgles ne s´┐Żimprimaient que partiellement dans son petit cerveau, au terme d´┐Żheures pass´┐Żes ´┐Ż transposer les chiffres en pommes, en accessoires d´┐Ż´┐Żcolier, en bo´┐Żtes de p´┐Żt´┐Ż Olida ou tout autre ustensile susceptible de convenir. Un soir qu´┐Żelle peinait sur un soustraction ´┐Ż trois chiffres, la m´┐Żre la rabroua. Il fallait donc que l´┐Żenfant soit d´┐Żune stupidit´┐Ż in´┐Żgalable pour ´┐Żte ´┐Ż ce point incapable de mener ´┐Ż bien cette simplissime op´┐Żration. L´┐Żenfant confia dans un sanglot combien la terreur la saisissait d´┐Żs que les devoirs de calcul alignaient leurs cabalistiques symboles. C´┐Żest du chinois geignit-elle avant de se prendre une mandale qu´┐Żelle n´┐Żavait para´┐Żt-il pas vol´┐Że. Ne sois pas cr´┐Żtine gronda la m´┐Żre, ce sont des chiffres arabes. L´┐Żenfant comprit alors. Les chiffres appartenaient ´┐Ż la langue du p´┐Żre. Celui-ci surgissait ´┐Ż travers tout contact math´┐Żmatique.Toujours les ´┐Żquations lui feraient violence. Toujours elle aurait l´┐Żimpression que la folie se profilerait derri´┐Żres les tables diverses et les nombres premiers. Une folie qu´┐Żelle serait la seule ´┐Ż percevoir comme telle. Qu´┐Żelle sentait d´┐Żj´┐Ż si tangible. Jusqu´┐Ż´┐Ż l´┐Ż´┐Żpreuve du baccalaur´┐Żat, dernier supplice impos´┐Ż par la structure scolaire, les fonctions et les inconnues la tortureraient mentalement comme les coups ass´┐Żn´┐Żs par le p´┐Żre surent meurtrir sa chair. La peur de l´┐ŻX. Le chromosome rampant. Chassez le naturel on conna´┐Żt la chanson.


Chlo´┐Ż Delaume



 
In´┐Żdit de Jean Cocteau 
La derni´┐Żre lettre de Rimb ´┐Ż Verlaine 
Lambron, Etranger dans la nuit 
Z´┐Żro Humain, de Jean-Marc Agrati 
Moze 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |