#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Cuba-New York, aller simple ?

 La L´┐Żgende d´┐Żune servante
Paula Fox
Jo´┐Żlle Losfeld
Prix éditeur
22.00 euros

Cuba-New York, aller simple ?

Encore quasiment inconnue du lectorat fran´┐Żais il y a
quelques ann´┐Żes, Paula Fox s´┐Żimpose par la finesse et la
sensibilit´┐Ż de ses r´┐Żcits profond´┐Żment humains sans mi´┐Żvrerie
aucune ou exc´┐Żs de bons sentiments. Dans ce troisi´┐Żme roman
publi´┐Ż par les ´┐Żditions Jo´┐Żlle Losfeld, c´┐Żest ´┐Ż une travers´┐Że du
XX´┐Żme si´┐Żcle am´┐Żricain qu´┐Żelle nous invite, sur les pas d´┐Żune
modeste servante cubaine.


Qui est Luisa ? Fille naturelle d´┐Żun riche propri´┐Żtaire terrien de
Malagita, dans les Cara´┐Żbes, et d´┐Żune servante du domaine, ´┐Ż
quel patronyme peut-elle r´┐Żellement pr´┐Żtendre ? De la Cueva ou
Sanchez? Question ´┐Ż laquelle elle ne parviendra jamais
totalement ´┐Ż r´┐Żpondre tant se forger une identit´┐Ż claire constitue
une t´┐Żche ardue quand les origines demeurent floues et
suspectes.
Difficilement accept´┐Że par les domestiques aussi bien que par
les enfants plus favoris´┐Żs qu´┐Żelle c´┐Żtoie sur les bancs de
l´┐Ż´┐Żcole, c´┐Żest tiraill´┐Że entre deux sph´┐Żres, mais dans une
ambiance n´┐Żanmoins nimb´┐Że d´┐Żune affection certaine, que cette
jeune fille prend racine et trouve sa place au milieu des
plantations de canne ´┐Ż sucre. D´┐Żo´┐Ż le d´┐Żchirement ressenti
lorsque, finalement mari´┐Żs, ses parents d´┐Żcident de rejoindre la
terre des ´┐Żtats-Unis si proche et si prometteuse, ajoutant ainsi
une ´┐Żtape suppl´┐Żmentaire ´┐Ż une trajectoire migratoire d´┐Żbut´┐Że
plusieurs g´┐Żn´┐Żrations auparavant depuis l´┐ŻAfrique ou l´┐ŻEspagne.

De Cuba ´┐Ż Ellis Island
Arriv´┐Że sur la terre de la libert´┐Ż, log´┐Że ´┐Ż quelques encablures de
la statue du m´┐Żme nom, c´┐Żest cependant avec la plus grande
peine qu´┐Żelle s´┐Żefforce d´┐Żoublier un mode de vie pass´┐Ż, qui, s´┐Żil
n´┐Żavait certes rien de particuli´┐Żrement enviable, avait au moins le
m´┐Żrite de la familiarit´┐Ż et du pittoresque. Rien de comparable
aux rues bruyantes de New York et ses rang´┐Żes d´┐Żimmeubles
obscurs. Quant ´┐Ż sa m´┐Żre, bien que d´┐Żsormais mari´┐Że, tout
sentiment de dignit´┐Ż semble l´┐Żavoir quitt´┐Ż. Sans gloire, elle
officiait avec efficacit´┐Ż aux cuisines de la demeure de La Cueva.
Dans une m´┐Żtropole dont elle ne parvient pas ´┐Ż ma´┐Żtriser la
langue, ses maigres qualifications lui sont ´┐Ż peine reconnues.
Passant d´┐Żun appartement mis´┐Żrable ´┐Ż un autre au sein de ce
barrio, point de ralliement des minorit´┐Żs, Luisa n´┐Żaspire pas ´┐Ż
autre chose qu'´┐Ż ´┐Żchapper au plus vite de ce bourbier peu
accueillant. Quelle autre ´┐Żchappatoire imaginer que faire des
m´┐Żnages pour elle qui n´┐Ża jamais eu d´┐Żautre mod´┐Żle ´┐Ż port´┐Że de
main ? C´┐Żest ainsi paradoxalement en renouant avec la tradition
de la servitude que Luisa est convaincue de pouvoir gagner peu
´┐Ż peu son ind´┐Żpendance : "´┐Żtre domestique repr´┐Żsentait
pour moi une promesse de libert´┐Ż ; je bouillais d´┐Żenvie de quitter
la maison ; je croyais en un pouvoir myst´┐Żrieux qui ferait aller les
choses dans mon sens."
Ellen, sa meilleure amie, tente
bien de l´┐Żinitier aux vertus du militantisme et de l´┐Ż´┐Żmancipation
politique, les perspectives ´┐Ż long terme semblent trop abstraites
pour Luisa qui ressent un besoin imm´┐Żdiat de fuir l´┐Żantre
familial.

Luisa dans la grande ville
Le voyage de Luisa ou comment s´┐Żaffranchir de sa condition
lorsque les ann´┐Żes de servitude des anc´┐Żtres demeurent toutes
proches ? Telle peut ´┐Żtre une lecture de ce parcours touchant et
embl´┐Żmatique. Fausse servante ´┐Ż Malagita du fait du secret
naturel qui entourait sa naissance, ´┐Żtudiante et militante
politique avort´┐Że ´┐Ż New York, car comme accabl´┐Że par une
nostalgie de l´┐Żinnocence et le deuil non r´┐Żalis´┐Ż de sa
grand-m´┐Żre. Toujours en d´┐Żcalage avec son milieu, son monde
et son ´┐Żpoque, Luisa s´┐Ż´┐Żvertue tant bien que mal ´┐Ż survivre puis
vivre et enfin apposer son empreinte dans cette "city"
d´┐Żmesur´┐Że. Tiraill´┐Że entre les potentialit´┐Żs d´┐Ż´┐Żl´┐Żvation sociale et
son attachement ´┐Ż sa famille (surtout aux femmes). Grand ´┐Żcart
qu´┐Żelle ne parvient pas ´┐Ż tenir, non par manque de souplesse
l´┐Żesprit (elle est suffisamment tenace et intelligente), mais par
accord avec elle-m´┐Żme. Au travers de ce beau r´┐Żcit en quatre
parties, Paula Fox nous offre un survol si ce n´┐Żest politique ou
v´┐Żritablement historique, au moins social des transformations
citoyennes am´┐Żricaines. Les questions de d´┐Żimmigration et
d´┐Żint´┐Żgration, les manifestations en faveur des droits civiques
pour les Noirs ou les progr´┐Żs de l´┐Żurbanisation pointent
incontestablement en toile de fond de cette odyss´┐Że.

Le d´┐Żsespoir discret de la bourgeoisie
Plus encore, et pour notre plus grand plaisir, il est l´┐Żoccasion de
portraiturer une s´┐Żrie de riches New Yorkais dont les
occupations ou l´┐Żoisivet´┐Ż ne sont pas sans rappeler
s´┐Żrieusement les " personnages d´┐Żsesp´┐Żr´┐Żs " dont elle
suivait les pas dans son pr´┐Żc´┐Żdent ouvrage. Jamais totalement
superficiels ni compl´┐Żtement ´┐Żgo´┐Żstes, mais profond´┐Żment
coup´┐Żs des pr´┐Żoccupations mat´┐Żrielles au point que la
sauvegarde de pauvres b´┐Żtes ´┐Żgar´┐Żes ou le choix de la toilette
ad´┐Żquate peuvent rev´┐Żtir la plus haute importance. Mais c´┐Żest
toujours sans sarcasme ni cruaut´┐Ż que Paula Fox ´┐Żbauche le
portrait de ces diff´┐Żrents protagonistes. Car au fond, c´┐Żest au
m´┐Żme sentiment de perdition qu´┐Żils sont en proie et tendent,
chacun ´┐Ż leur mani´┐Żre, de trouver leur place et de justifier leur
existence dans une soci´┐Żt´┐Ż en pleine mutation.

L´┐Żgende ou pas, au final ? Amateurs de contes f´┐Żeriques et de
happy ends traditionnels risquent d´┐Ż´┐Żtre d´┐Ż´┐Żus par un r´┐Żcit o´┐Ż
tout est r´┐Żalisme, et si ce n´┐Żest av´┐Żr´┐Ż, au moins largement
probable. Les autres y liront au contraire un embl´┐Żmatique
parcours de vie o´┐Ż l´┐Żon retrouve une humanit´┐Ż complexe, en
proie ´┐Ż ses contradictions, et ´┐Ż un pass´┐Ż surmontable d´┐Żs lors
que la nostalgie c´┐Żde le pas au go´┐Żt de l´┐Żavenir. Pas de morale
donc, mais une le´┐Żon qui peut tous nous servir.

Laurence Bourgeon



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |