#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Dorine Bertrand, La preuve par neuf

 La preuve par neuf
Dorine Bertrand
Le Dilettante
Prix éditeur
13.00 euros

Prouver, c´┐Żest mettre en ´┐Żuvre tout un tas de d´┐Żmarches pour arriver ´┐Ż une r´┐Żalit´┐Ż particuli´┐Żre : on veut plaire ou faire plaisir, on cherche ´┐Ż se r´┐Żaliser, on refuse de se soumettre, on veut ´┐Żtre reconnu´┐Ż Dans son premier livre, Dorine Bertrand prouve par neuf nouvelles qu´┐Żon peut sourire du mal-´┐Żtre : et c´┐Żest toute une peinture du r´┐Żel qu´┐Żon s´┐Żappr´┐Żte alors ´┐Ż embrasser.

C´┐Żest agr´┐Żable, de laisser ses yeux courir sur les lignes, sans r´┐Żsistance, de les ´┐Żcarquiller de surprise, ou encore, de les faire revenir un peu en arri´┐Żre pour pouvoir rire ´┐Ż nouveau´┐Ż C´┐Żest m´┐Żme finalement assez rare, dans le paysage litt´┐Żraire fran´┐Żais. Il devrait ´┐Żtre plus fr´┐Żquent de lire pour se divertir r´┐Żellement, au lieu de sombrer trop souvent dans des marasmes de complexit´┐Ż et de torture mentale. Parce que ce n´┐Żest jamais un gage de g´┐Żnie, bien au contraire. Cela ressemblerait plut´┐Żt ´┐Ż une sorte de mouvance. ´┐Ża doit ´┐Żtre dans l´┐Żair du temps, de flirter avec ces formes de pessimisme et de no future auto-fictionnels : mais quand bien m´┐Żme les r´┐Żalit´┐Żs sont dures ´┐Ż vivre, il n´┐Żest pas exclu de les partager sur un ton plus l´┐Żger.
Et c´┐Żest ainsi que Dorine Bertrand nous dresse la preuve, ´┐Ż travers neuf r´┐Żcits tr´┐Żs accessibles, qu´┐Żon peut ´┐Żtre une jeune trentenaire pleine de talent sans pour autant avoir le don d´┐Żendormir les foules. En lisant La preuve par neuf, un recueil d´┐Żdicac´┐Ż ´┐Ż au voisin du dessus ´┐Ż, on glisse tour ´┐Ż tour de notre propre vie ´┐Ż nos propres pr´┐Żoccupations, pour finalement revenir ´┐Ż nos propres contradictions. Dorine Bertrand, c´┐Żest un peu nous finalement. Une voix au timbre jamais grave, qui s´┐Ż´┐Żl´┐Żve parmi toutes les autres, et qui se joue du quotidien de nos vies en se l´┐Żappropriant. Pourra-t-on dire ici, sans trop avancer de d´┐Żfinition h´┐Żtive, que c´┐Żest un peu ´┐Ża, ´┐Żtre ´┐Żcrivain ?

Juste une question d'´┐Żge

Sous couvert de th´┐Żmes plus ou moins s´┐Żrieux, donc, la jeune nouvelliste distille une s´┐Żrie de v´┐Żcus qui ne sont pas sans relation, les uns par rapport aux autres. Souvent, en effet, c´┐Żest d´┐Ż´┐Żge oppressant dont il est question : ainsi, lorsqu´┐Żon est un homme de 39 ans et six mois, on se prend en pleine face le constat accablant qu´┐Żon est pile au milieu de sa vie. Sans pouvoir rien y faire. Et l´┐Ż, tout y passe : tout ce qu´┐Żon n´┐Ża pas fait, tout ce qu´┐Żon aurait voulu faire, tout ce que l´┐Żon a rat´┐Ż aussi.
Puis, ´┐Ż une autre extr´┐Żmit´┐Ż de la vie cette fois, on fait la connaissance d´┐Żune ado attachante de quinze ans, qui r´┐Żdige son testament. On comprendra tr´┐Żs vite qu´┐Żelle agit plus pour r´┐Żveiller ses parents, dans une volont´┐Ż d´┐Żappel au secours, que pour jouer les punk des ann´┐Żes 2000´┐Ż
Sans compter, dans deux nouvelles d´┐Żaffil´┐Że, l´┐Ż´┐Żpineux probl´┐Żme de la maternit´┐Ż : le f´┐Żtus ou l´┐Ż´┐Żternel dilemme des trentenaires, LE cap ´┐Ż franchir alors m´┐Żme que le couple dans lequel il s´┐Żinscrit semble sans logique, abandonn´┐Ż ´┐Ż lui-m´┐Żme. Dorine Bertrand donne certainement beaucoup d´┐Żelle-m´┐Żme dans tout ´┐Ża, et excelle dans le constat sans complaisance de nos petites banalit´┐Żs : on est envieux des autres tout en ´┐Żtant, quelque part, assez satisfait d´┐Ż´┐Żtre soi-m´┐Żme. On cherche sa place, dans l´┐Żespoir de s´┐Ży caler bien confortablement, avant de comprendre qu´┐Żon ne la trouvera jamais vraiment. Mais tout cela n´┐Żest qu´┐Żune question d´┐Ż´┐Żge, finalement : on assiste ´┐Ż la vie dans ses petites contrari´┐Żt´┐Żs, par paliers successifs. Ces nouvelles, si l´┐Żon veut bien, c´┐Żest un tout philosophique : mais une philosophie du quotidien.
Puis, tout ´┐Ż coup, la simplicit´┐Ż am´┐Żne au s´┐Żrieux. Dans l´┐Żultime nouvelle, on bascule dans une dimension un peu alt´┐Żr´┐Że : entre r´┐Żcit et t´┐Żmoignage maladroit, une voix masculine s´┐Ż´┐Żl´┐Żve. Un militaire raconte sa vision de la guerre, ´┐Ż c´┐Żte connerie ´┐Ż. Et l´┐Ż, on se retrouve tout penaud : on se rend compte que, mine de rien, on a lu neuf preuves d´┐Żarr´┐Żter un peu de se plaindre.

Julien Canaux



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |