#112 - Du 14 octobre au 05 novembre 2008

Actu Entretiens Zoom Portraits Extraits

  Interalli´┐Żs J - 4  
  Le D´┐Żcembre pour Zone  
  Cusset , Goncourt des lyc´┐Żens  
  Renaudot pour Mon´┐Żnembo  
  Goncourt pour Rahimi, la P.O.L position  
  Le Flore pour Garcia  
  Mort de l'´┐Żcrivain am´┐Żricain Michael Crichton  
  Femina et Medicis: c´┐Żt´┐Ż ´┐Żtrangers  
  Melnitz et Vollmann meilleurs ´┐Żtrangers  
  Blas de Robl´┐Żs M´┐Żdicis´┐Ż  

inscription
d´┐Żsinscription
 
Mer Calme ´┐Ż peu agit´┐Że

 Mer calme ´┐Ż peu agit´┐Że
Alexandre Millon
Le Dilettante
Prix éditeur
13.00 euros


Mer calme ´┐Ż peu agit´┐Że, le second roman d´┐ŻAlexandre Millon est publi´┐Ż aux Editions du Dilettante. Et ´┐Ża lui va bien. Dans son ´┐Żcriture joueuse et fr´┐Żn´┐Żtique, on retrouve avec bonheur la d´┐Żfinition formelle du dilettante, nom pr´┐Żcieux mais commun: celui qui s´┐Żadonne ´┐Ż un art en amateur, pour son seul plaisir. En plein dans le mille, Millon sait mettre en sc´┐Żne une jubilation constante qui ´┐Żclaire consid´┐Żrablement le r´┐Żcit. Mais sur ce point nous reviendrons.

D´┐Żabord, Samuel Sarandon, le h´┐Żros bruxellois qui vogue sur une mer de dialogues pr´┐Ż-fabriqu´┐Żs et de sociabilit´┐Ż molle. Version bobo ´┐Żclair´┐Ż. Samuel Sarandon, un de ces golden boy brillants pour qui la carri´┐Żre s´┐Żest enfonc´┐Że lamentablement dans un d´┐Żsert d´┐Żobjectifs. Une existence minut´┐Że, r´┐Żgl´┐Że et logiquement monotone. Un ami cher : Baize. Pr´┐Żnom d´┐Ż´┐Żpicurien, d´┐Ż´┐Żchange de sensations ´┐Żpidermiques sans pouvoir s´┐Żextirper des mailles du confort bourgeois. Un confort qui cr´┐Że des certitudes localis´┐Żes, qui se cognent, se mordent, naissent les unes des autres. Ensuite, Camille employ´┐Że ´┐Ż la Fnac, le grain de fantaisie qui vient remettre en cause cette apparente pl´┐Żnitude, r´┐Żv´┐Żle la vacuit´┐Ż des sentiments et des engagements. Samuel est mis ´┐Ż nu comme bien souvent, dans ces histoires de l´┐Żamour o´┐Ż l´┐Żautre devient un horizon qui destine. Plus haut et plus fort que tout. Un but : la conqu´┐Żrir. Un battement de c´┐Żur : le chant de l´┐Żamoureux. La passion s´┐Żimmisce dans une existence d´┐Żhomme bien ordonn´┐Ż pour en faire surgir les fissures, affectives et spirituelles. C´┐Żest banal mais vital aussi. Combien nombreux et reconnaissants sont les corps d´┐Żsincarn´┐Żs d´┐Żenvie vers lesquels l´┐Żalt´┐Żrit´┐Ż a tendu sa main gracile et sertie d´┐Żesp´┐Żrance ?

Alexandre Millon parle de choses tristes, de cette incapacit´┐Ż propre aux soci´┐Żt´┐Żs riches et ´┐Ż leurs composants de ne pouvoir s´┐Ż´┐Żmerveiller, de dissoudre leurs irr´┐Żgularit´┐Żs ´┐Żmotionnelles pour en finir avec les relations qui impliquent, risqu´┐Żes, vertigineuses. Il parle de choses tristes oui. Mais partout la gaiet´┐Ż pointe. Il parle doucement, avec un accent narr´┐Ż o´┐Ż se m´┐Żlangent la Belgique de ses origines, les peurs de sa quotidiennet´┐Ż et les espoirs de ses destinations amoureuses. Sans jamais briser les ´┐Żlans rythmiques, il agr´┐Żmente son propos d´┐Ż´┐Żtirements et de contorsions sur les grandes questions du d´┐Żsir et du d´┐Żsir de l´┐Żautre. Avec son langage touche-´┐Ż-tout et explorateur ironique, le narrateur parvient avec finesse ´┐Ż marquer des v´┐Żrit´┐Żs troublantes. Un seul exemple : il est question ´┐Ż la page 130 du sens oblatif de l´┐Żamour. ´┐Ż Il ´┐Żtait sur le point de comprendre que l´┐Żamour, le vrai, ne passe pas par quelqu´┐Żun sur lequel on s´┐Żappuie, mais passe par quelqu´┐Żun qui nous aide ´┐Ż nous passer de cette habitude. ´┐Ż

En une seule phrase r´┐Żdant au d´┐Żtour d´┐Żun passage simple et ´┐Żpur´┐Ż, on a tout compris. Si vous cherchez un grand feu d´┐Żartifice litt´┐Żraire, les danses des mots, les exc´┐Żs et les souffrances de la passion amoureuse, passez votre chemin. Vous croiserez peut-´┐Żtre Alexandre plus tard. Et qu´┐Ż´┐Ż cela ne tienne, il a l´┐Żair d´┐Żaimer les rendez-vous. Son texte est d´┐Żailleurs truff´┐Ż de petites portes qui s´┐Żouvrent sur la l´┐Żg´┐Żret´┐Ż et la joie, de toutes petites choses qui s´┐Żagglutinent, s´┐Żenfuient et reviennent avec ferveur pour nous faire sourire et nous faire poursuivre. Pas un chef d´┐Ż´┐Żuvre, un mastodonte du style et de la post´┐Żrit´┐Ż. Mais un petit plaisir radieux qu´┐Żen zonarde lucide, je vous invite ´┐Ż consommer sans pudeur, ni mod´┐Żration.

Céline Mas



 
B´┐Żtes sans patrie
Uzodinma Iweala 
Sans elle
Alma Brami 
Crack
Tristan Jordis 
Son absence
Justine AUGIER 
Tribus modernes
J´┐Żr´┐Żme Baccelli 
Mill´┐Żnaire ´┐Ż Belgrade
Vladimir Pistalo 
Une jolie fille rien que pour moi
Aur´┐Żlie Antolini 
Festino ! Festino !
Elodie Issartel 
La porte des Enfers
Laurent Gaud´┐Ż 
Jerusalem
Gon´┐Żalo M. Tavares 
Lacrimosa
R´┐Żgis Jauffret 
H´┐Żros, personnages et magiciens
Vincent Ravalec 
L´┐Ż o´┐Ż vous ne serez pas
Horacio Castellanos Moya 
Crossfire
Miyuki Miyabe 
Keith Me
Amanda Sthers 
  ARCHIVES
 
contact | © 2000-2008  Zone littéraire |