Displaying items by tag: roman - Zone Littéraire - Zone Littéraire http://www.zone-litteraire.com Wed, 03 Aug 2016 04:56:26 +0200 MYOB fr-fr Les trois points cardinaux http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/les-trois-points-cardinaux.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/les-trois-points-cardinaux.html Jón Kalman Stefánsson

« Dites ces mots Ma vie, et retenez vos larmes. » Ces vers de Louis Aragon résumeraient à merveille le dernier voyage que nous offre Jón Kalman Stefánsson. Celui d’une vie.

]]>
niwininon@gmail.com (Anne-Laure Mercier) Chroniques Mon, 12 Oct 2015 18:26:15 +0200
La fuite de Saint-Germain http://www.zone-litteraire.com/litterature/portraits/la-fuite-de-saint-germain.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/portraits/la-fuite-de-saint-germain.html Tristan Garcia

Tristan Garcia est un bon écrivain mais n’est pas un écrivain mondain. En revanche, c’est un bon écrivain. Déjà dit ? Constatez-le maintenant. Rencontre.

]]>
niwininon@gmail.com (Laurent Simon) Portraits Fri, 09 Oct 2015 16:31:13 +0200
Moi, Mohamed Merah http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/moi-mohamed-merah.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/moi-mohamed-merah.html Salim Bachi

Difficile tâche que de se glisser dans la tête d'un terroriste et de le faire parler à la première personne. Mais Salim Bachi n'a peur de rien.

]]>
niwininon@gmail.com (Laurent Simon) Chroniques Tue, 08 May 2012 20:50:47 +0200
La journée des prix http://www.zone-litteraire.com/litterature/breves/la-journee-des-prix.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/breves/la-journee-des-prix.html C'est sans surprise et presque sans anicroches parmi les jurés (premier tour par 5 voix contre 2) que Marie N'Diaye a remporté le Goncourt 2010 pour son roman Trois femmes puissantes (Ed. Gallimard). Son roman a été encensé par la critique : le succès populaire suivra-t-il ? Comme d'habitude, le Goncourt est suivi de près par le Renaudot, remporté par le phénomène Beigbeder après quelques arguties au sein du jury (cinquième tour par 7 voix contre 1) pour son autofiction Un roman français.]]> niwininon@gmail.com (L'équipe de Zone) Brèves Mon, 02 Nov 2009 13:54:03 +0100 Le Femina aime Aubry http://www.zone-litteraire.com/litterature/breves/le-femina-aime-aubry.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/breves/le-femina-aime-aubry.html Le prix Femina 2010 a été décerné à Gwenaelle Aubry pour son roman Personne paru au Mercure de France. Les dames du Crillon récompense ainsi le roman de cette philosophe de 38 ans, sorte d'abécédaire d'un personnage fictif décrit de la lettre A comme Antonin Artaud, à Z comme Zelig.]]> niwininon@gmail.com (L'équipe de Zone) Brèves Mon, 09 Nov 2009 13:53:09 +0100 " Houellebecq chez les Nazis ! " http://www.zone-litteraire.com/litterature/breves/q-houellebecq-chez-les-nazis-q.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/breves/q-houellebecq-chez-les-nazis-q.html marteauC'est la seule trace qui reste d'une vingtaine de pages sur Les bienveillantes de Jonathan Littell, expurgées du roman HHhH de Laurent Binet, lauréat du prix Goncourt du premier Roman, que vous avions reçu à nos dernières Rencontres Zone. Expurgées à la demande de Grasset, qui les trouvait un peu trop acides à son goût, rapporte l'Express dans son édition du 1er avril. Autre anecdote : le titre initial était Opération anthropoïde mais Grasset l'aurait trouvé trop " science-fiction ". Ce petit toilettage ne fait en tout cas pas de tort aux ventes du livre, loin de là, puisque HHhH caracole à la cinquième place des meilleures ventes de roman, devant L'échappée Belle, d'Anna Gavalda. Et ça c'est vraiment incroyable.]]> niwininon@gmail.com (Laurent Simon) Brèves Fri, 02 Apr 2010 17:57:13 +0200 Avec le temps... http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/avec-le-temps.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/avec-le-temps.html

heureAvec ce premier roman érudit et habile, Gilles Heuré nous entraîne dans un voyage dans le temps littéraire et intime.

]]>
niwininon@gmail.com (Camille Paulian) Chroniques Thu, 03 Sep 2009 22:39:21 +0200
Un nouveau Beigbeder http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/un-nouveau-beigbeder.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/un-nouveau-beigbeder.html beigbederJ'aime beaucoup Frederic Beigbeder et je n'ai pas attendu le Renaudot pour cela.
]]>
niwininon@gmail.com (Olivia Michel) Chroniques Sun, 08 Nov 2009 23:10:51 +0100
Poupée de sang http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/poupee-de-sang.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/poupee-de-sang.html
Stéphane Velut / Cadence
Etre neurochirurgien est-il un atout pour disséquer les âmes ? La Cadence de Stéphane Velut tend à prouver qu’entre suture et culture, la rime est suffisante.
Qu’un premier roman puisse convoquer en un « mash-up » abouti les poupées bizarres d’Hans Bellmer, l’autonarration précieuse de Stephan Zweig, l’entomologie délirante de Franz Kafka, a quelque chose d’exceptionnel. Et que l’auteur en question pratique la mystérieuse profession de neurochirurgien ajoute certainement au goût métallique de Cadence. Surréaliste, psychanalytique et un rien pervers, le roman mange à tous les râteliers de l’étrangeté. Et pour parfaire la parure extrême de l’auteur, ce huis-clos se déroule en 1933, au moment de l’éclosion du national-socialisme, décrite aux arrière-postes de son roman en reflet poisseux de la chute de son héros. Dans Cadence, Hitler ne beugle que dans le poste et le bruit des bottes est étouffé par le brouillard. L’oppression des juifs n’est pas le propos de Cadences, juste le bruit de fond idoine au calvaire décrit dans son roman. Mais revenons à nos moutons noirs. Bardé de références culturelles comme un général russe de médailles, l’imberbe Velut met en scène une histoire faite de symboles poids Welter sous une plume lourde/légère. Entendre : parfois empesée mais qui se sait aussi se faire délicate et gracieuse dans la douleur. Car douleur il y a. Son anonyme héros, un peu « snuff » avant l’heure, décide de réaliser un chef d’œuvre : créer de toutes pièces le sujet parfait avec l’aide d’un ami prothésiste – au nom étrange de Troost – et d’une jeune fille prépubère dont l’identité restera cachée. Profitant d’une commande officielle d’un certain Adolf Hitler, pour une toile dépeignant, comme il se devait à l’époque, l’Allemagne-éternelle-transfigurée-par-la-jeunesse-carmin-d’une-fillette-de-souche, l’artiste contrefait se met enfin à créer sa poupée, sa chose, son golem mécanique.
Pantin pervers
Etant donné l’appétence moyenne des nazis pour l’art « dégénéré » des Max Ernst et autres Klee, Kokoschka ou Kandinsky – et donc à plus forte raison pour le fétichisme tendance sadique que développe le peintre de Cadence – on se doute que la démarche est plutôt risquée. Pourtant, et sans déflorer l’intrigue, l’entreprise se sabordera de l’intérieur dans une bouffée délirante aigue très kafkaïenne. On sera gré à Stéphane Velut de ne pas avoir trop insisté sur l’allégorie balourde qui consiste à comparer les dérélictions de l’Allemagne aux mains du Führer et celle de l’innocent modèle torturé par la frustration de l’artiste raté. La ficelle eut plutôt ressemblé à une corde à nœuds. Mais Cadence est empreinte d’une telle brume psychotique que cette folie parait gratuite. Inhumanité, écoeurement, réclusion sont les trois mamelles de ce premier roman esthétiquement risqué. Pas de politique, pas de parabole, pas de dénonciation, pas d’autofiction… Rien que la geste littéraire. Au souvenir de certains passages, le métal court sous la peau. Malgré une certaine complaisance, le pacte avec le malin Stéphane Velut est donc rempli. Les peurs primales de la cage, du contact dur du fer sur la peau, de la monstruosité, de l’enfermement font leur office : Cadence comprime doucement la cage thoracique.
Laurent Simon
velutEtre neurochirurgien est-il un atout pour disséquer les âmes ? La Cadence de Stéphane Velut tend à prouver qu’entre suture et culture, la rime est suffisante.
]]>
niwininon@gmail.com (Laurent Simon) Chroniques Mon, 09 Nov 2009 16:04:30 +0100
Hacker de pirate http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/hacker-de-pirate.html http://www.zone-litteraire.com/litterature/chroniques/hacker-de-pirate.html
terenceMathieu Terence quitte l’univers lesbo-carcéral de l’excellent Technosmose pour le monde parano-patho-scientifique de L’Autre vie. Les adjectifs vont finir par manquer.
]]>
niwininon@gmail.com (Laurent Simon) Chroniques Tue, 03 Nov 2009 18:44:12 +0100